Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Cuba Si Lorraine
  •  Cuba Si Lorraine
  • : blog des amis de Cuba en Lorraine
  • Contact

19610419-CubaVictoryPlayaGiron-crop.jpg
-
cooltext517277295.png
MILCIA---copie-1.jpg
cooltext517276476.png
cooltext517276264.pngcooltext517275991.png
cooltext517276810.png
             -
colonne-gauche-copie-1.jpg
.

logo-gauche.jpg
-
Capture-freeforfive.JPG
cuba-debate.jpg 1er-mai-cuba
Pour en savoir plus
Cliquez sur l'image !

Recherche

nos amis + liens utiles

  .

titre_891504.jpg
.
.
.
RHC-1.JPG
Cubavision-TV.jpg
.
.
cuba_linda.jpg
. 

Archives

cooltext518801341.png
cooltext518803453.gif

Catégories

 

Sans-titre-1-copie-3.jpg

neruda-fidel.jpg

  logo-bas-ok.jpg

 

10 avril 2010 6 10 /04 /avril /2010 08:16

25045_main.jpg

 

Dans le cadre de la Journée de commémoration nationale des mémoires de la traite négrière de l’esclavage et de leurs abolitions du 10 mai, l’équipe scientifique et culturelle de la MCUR a dressé cent portraits de femmes et d’hommes de divers pays qui, par leurs actions, ont défendu les idéaux d’égalité et de liberté. Chaque jour “Témoignages” publiera quelques fiches.

• Henry Brown - 1815-1878 (?) (Etats-Unis)

Henry Brown est né esclave en 1815 dans le comté de Louisa, en Virginie.

En 1830, il est envoyé à Richmond travailler dans une usine de tabac. Il se marie avec une autre esclave, Nancy, avec laquelle il aurait eu trois enfants.

En 1848, sa femme et ses enfants sont vendus à un marchand d’esclaves et envoyés en Caroline du Nord. Henry Brown est décidé à obtenir sa liberté. Il élabore alors un plan qui lui vaudra le surnom de
« box » (boîte) : « j’eus soudain l’idée de me faire enfermer dans une boîte et de me faire livrer comme une marchandise vers un État libre ».
Brown est enfermé par C. A. Smith, un sympathisant “blanc”, en échange de toutes ses économies, dans une boîte de bois. Dans cette boîte de 1,50 mètre de profondeur, 1,20 mètre de large et de moins d’un mètre de long, Brown va parcourir 442 kilomètres, de Richmond à Philadelphie, soit 26 longues heures de voyage. Sa boîte transite de nombreuses façons : voie ferrée, bateau à vapeur, ferry, chariot de livraison. Elle est violemment manipulée, retournée… mais Brown reste impassible et jamais ne trahit sa présence. A son arrivée, la boîte contenant Brown est reçue par deux abolitionnistes, Miller McKim et William Still.

Plus tard, Henry Brown écrira l’histoire de sa vie et créera un panorama appelé “Miroirs de l’esclavage” où il décrira sa vie d’esclave et sa fuite. Il deviendra un porte-parole célèbre de la Société anti-esclavagiste américaine.


• Carlotta -  ?-1843 (Cuba)

Carlotta est l’une des grandes figures cubaines de lutte contre l’esclavage.

En 1843, elle dirige la rébellion de l’usine à sucre Triunvirato à Cuba. Cette révolte, dont les répercussions se font connaitre au-delà des frontières, a pour effet d’encourager la lutte contre l’esclavage à Cuba.

Le succès de Triunvirato stimule en effet le combat des esclaves, et les attaques surprises se multiplient. Ainsi sont libérées les propriétés de Santa Ana, Guanabana, Sabanilla del Encomendador, affectées aux usines à sucre de Concepción, San Lorenzo, San Miguel, San Rafael ainsi qu’aux plantations de café et aux fermes d’élevage.

Carlotta est capturée et écartelée vivante, attachée à des chevaux.

L’esclavage sera aboli à Cuba en 1886.

Le courage de Carlotta et son combat libérateur feront partie du patrimoine cubain. Son nom sera donné à l’opération qui marquera le début de l’engagement militaire de Cuba en Angola, il y a une trentaine d’années.

 

http://www.temoignages.re/100-combattants-pour-la-liberte,42661.html

Partager cet article

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans monde
commenter cet article

commentaires