Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Cuba Si Lorraine
  •  Cuba Si Lorraine
  • : blog des amis de Cuba en Lorraine
  • Contact

19610419-CubaVictoryPlayaGiron-crop.jpg
-
cooltext517277295.png
MILCIA---copie-1.jpg
cooltext517276476.png
cooltext517276264.pngcooltext517275991.png
cooltext517276810.png
             -
colonne-gauche-copie-1.jpg
.

logo-gauche.jpg
-
Capture-freeforfive.JPG
cuba-debate.jpg 1er-mai-cuba
Pour en savoir plus
Cliquez sur l'image !

Recherche

nos amis + liens utiles

  .

titre_891504.jpg
.
.
.
RHC-1.JPG
Cubavision-TV.jpg
.
.
cuba_linda.jpg
. 

Archives

cooltext518801341.png
cooltext518803453.gif

Catégories

 

Sans-titre-1-copie-3.jpg

neruda-fidel.jpg

  logo-bas-ok.jpg

 

12 février 2009 4 12 /02 /février /2009 01:29
Publié 11 février 2009 Amérique latine sur socio13

   LE Nicaraguayen Miguel D'Escoto, président de l'Assemblée générale de l'ONU, a rendu hommage au premier président de la Tanzanie, Julius Nyerere, aujourd'hui disparu, et au leader de la Révolution cubaine, Fidel Castro.

A l'occasion de la Journée mondiale de la Justice sociale, D'Escoto a relevé le rôle du grand héros de la justice sociale qu'était Julius Nyerere, qui avait, selon lui, aidé toute l'Afrique à se libérer du joug colonial et à instaurer un système social et économique centré sur l'être humain.

Le prêtre nicaraguayen a déclaré à propos de Fidel Castro qu'il était plus qu'un héros, qu'il ressemblait davantage à un saint dans le monde bouleversé qui est le nôtre, selon une dépêche de l'agence Prensa Latina.


Il a souligné au cours de la cérémonie organisée par la Commission de développement social du Conseil économique et social de l'ONU, qu'il avait une dette envers lui, mais que l'humanité elle-même avait une dette envers Fidel Castro, qui a consacré sa vie à pratiquer et à promouvoir inlassablement la solidarité avec les peuples opprimés du monde entier.

L'ex ministre des Affaires étrangères du Nicaragua pendant le premier mandat des sandinistes a aussi souligné l'irruption de nouveaux leaders, comme le président bolivien Evo Morales.

«Surmontant toutes sortes de difficultés, a-t-il affirmé, Evo Morales conduit nos peuples indigènes en Bolivie et dans le monde entier à la place qui leur revient de droit dans nos sociétés», a-t-il souligné.

D'Escoto a affirmé qu'il est impossible d'atteindre le développement, l'intégration et la justice sociale sans la paix, la sécurité, et le respect de tous les droits humains.

Partager cet article

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans Fidel
commenter cet article

commentaires