Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Cuba Si Lorraine
  • : blog des amis de Cuba en Lorraine
  • Contact

19610419-CubaVictoryPlayaGiron-crop.jpg
-
cooltext517277295.png
MILCIA---copie-1.jpg
cooltext517276476.png
cooltext517276264.pngcooltext517275991.png
cooltext517276810.png
             -
colonne-gauche-copie-1.jpg
.

logo-gauche.jpg
-
Capture-freeforfive.JPG
cuba-debate.jpg 1er-mai-cuba
Pour en savoir plus
Cliquez sur l'image !

Recherche

nos amis + liens utiles

  .

titre_891504.jpg
.
.
.
RHC-1.JPG
Cubavision-TV.jpg
.
.
cuba_linda.jpg
. 

Archives

cooltext518801341.png
cooltext518803453.gif

Catégories

 

Sans-titre-1-copie-3.jpg

neruda-fidel.jpg

  logo-bas-ok.jpg

 

15 août 2009 6 15 /08 /août /2009 19:05

Le Président cubain Raul Castro qui a assisté à Quito, la capitale équatorienne à la cérémonie d’investiture du Président Correa, pour un nouveau mandat, a relevé que les secteurs dominants aux Etats-Unis n’ont d’autre choix que de s’adapter aux changements dans le monde et en Amérique Latine autrement les contradictions éternelles reviendront.

Invité à prendre la parole devant quelque 30 000 personnes rassemblées au stade Atahualpa pour fêter l’investiture du Président équatorien, Raul Castro a analysé les contradictions des Etats-Unis face au coup d’état au Honduras.

« Le Président Barack Obama apparaît condamnant le putsch mais celui qui a ouvert la cage aux gorilles n’apparaît pas » a indiqué le Président cubain qui a ajouté que petit à petit on l’apprend, car tout se sait sur cette planète.

« Ce sont les mêmes de toujours, ceux qui ont la clé de la cage aux gorilles, car personne ne fait un coup d’état sur ce continent sans le feu vert de Washington. Je continue à dire que le Président Obama est un homme bien intentionné, plein de bonnes intentions et je veux bien continuer à le croire, mais il est à la tête d’un gouvernement qui est moitié continuité et moitié changement ».

Se référant à l’accord militaire que les États-Unis et la Colombie négocient pour l’installation de 7 bases étasuniennes en territoire colombien, le Président cubain a indiqué :

“Ce n’est pas pour lutter contre le trafic de drogue comme ils prétendent le faire croire ou contre les guérilleros que les Etats-Unis ont réactivé leur 4e Flotte en Amérique Latine. Je disais en plaisantant à Correa, après l’avoir félicité pour son discours historique, qu’il doit maintenant bien se préparer, car tous les canons de cette flotte sont braqués d’ores et déjà en raison de l’attitude digne qu’a ce peuple ; de la position qu’a Correa et en raison du programme de la Révolution citoyenne défini aujourd’hui.

« Quelle va être la situation maintenant, sur qui ils vont braquer les canons ? Ce sera le coup d’état classique ou l’assassinat, car pour eux tous les moyens sont bons » a demandé le Président cubain à la foule avant de souligner :

« C’est pourquoi il faut être vigilants » a signalé Raul Castro qui a fait l’éloge du discours de son homologue équatorien.

« C’est un discours qui fera date -a relevé le Président cubain- et qui, en même temps ne laissera pas indifférents les diables et les gorilles à Washington ».

Le Président cubain a terminé son discours en félicitant Rafael Correa de sa décision de se mettre au service de ses compatriotes et ratifié la décision de Cuba de continuer à appuyer le peuple équatorien.



Dans le cadre des activités collatérales qu’il a en Equateur, le Président Raul Castro, s’est entretenu avec son homologue du Venezuela, Hugo Chavez.

Les deux Chefs d’État président les délégations de leurs pays respectifs qui ont participé à la cérémonie d’investiture de Rafael Correa, Président de l’Equateur.

Raul Castro avait rencontré dimanche le Président bolivien Evo Morales avec lequel il a abordé des questions d’intérêt pour nos deux pays et échangé des vues sur la façon dont Cuba et la Bolivie relèvent les grands défis du présent pour réaffirmer la volonté de perfectionner la collaboration solidaire.

Raul Castro et Evo Morales ont mis l’accent sur la nécessité de continuer à renforcer l’unité des pays de l’Amérique Latine et des Caraïbes et de consolider et étendre la portée des progrès faits sur le plan multilatéral.

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires