Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Cuba Si Lorraine
  • : blog des amis de Cuba en Lorraine
  • Contact

19610419-CubaVictoryPlayaGiron-crop.jpg
-
cooltext517277295.png
MILCIA---copie-1.jpg
cooltext517276476.png
cooltext517276264.pngcooltext517275991.png
cooltext517276810.png
             -
colonne-gauche-copie-1.jpg
.

logo-gauche.jpg
-
Capture-freeforfive.JPG
cuba-debate.jpg 1er-mai-cuba
Pour en savoir plus
Cliquez sur l'image !

Recherche

nos amis + liens utiles

  .

titre_891504.jpg
.
.
.
RHC-1.JPG
Cubavision-TV.jpg
.
.
cuba_linda.jpg
. 

Archives

cooltext518801341.png
cooltext518803453.gif

Catégories

 

Sans-titre-1-copie-3.jpg

neruda-fidel.jpg

  logo-bas-ok.jpg

 

20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 10:23

photo_1285325386219-2-0.jpg_image_article_droite_width.jpg

Vidéo : Manifestations du 19 octobre
Par millions !

Guillermo Alvarado

L’incorporation des lycéens aux protestations en France contre la réforme des retraites que le gouvernement de Nicolas Sarkozy prétend imposer, aiguise la tension dans ce pays, qui ne devrait pourtant oublier jamais les journées historiques de mai 1968, lorsque les jeunes ont fait ébranler les fondations du pouvoir.

Ce printemps-là, cela fait 42 ans, une époque de fleurissement était terminée et la pauvreté et le chômage enfonçaient des milliers de foyers français dans le désespoir.

Le Président de l’époque, Charles De Gaulle a été incapable d’interpréter l’ampleur du mécontentement populaire, qui a obligé le Premier ministre, Georges Pompidou, à démissionner.

L’union des étudiants avec le mouvement ouvrier a été un facteur décisif pour le dénouement de ces événements. L’inflexibilité du gouvernement n’a fait que radicaliser le mouvement.

La situation actuelle est assez similaire à celle d’alors. La France est le théâtre ce mardi de la 9è grève générale convoquée cette année et la 6è depuis le mois de septembre pour protester contre la réforme des retraites qui devra être votée demain au Sénat et qui jetterait par terre l’actuel système de retraites que les travailleurs français considèrent comme l’un de leurs principales conquêtes.

Bien que le cabinet tente de minimiser les grèves et les manifestations, les sondages d’opinion indiquent que 71% des Français appuient ces manifestations, ce qui devrait préoccuper sérieusement l’exécutif.

Un facteur qui peut incliner la balance en faveur des syndicats est la situation du combustible. 20% des stations-service sont mal approvisionnées ou en manque de carburants. Le nombre de celles qui doivent fermer augmente chaque jour. La pénurie de carburants est alimentée par des milliers d’automobilistes qui, paniqués par la situation, achètent en quantité.

Devant cette situation le gouvernement n’a que deux alternatives: avoir recours aux réserves ou utiliser la force pour obliger les raffineries à suspendre la grève et rompre le blocage de dépôts et des routes. La première option compromet la sécurité nationale et la seconde pourrait être l’étincelle qui mettrait le feu sur Paris.

Cependant aussi bien le Président Sarkozy que le Premier ministre, François Fillon, s’obstinent à mener de l’avant le projet de porter l’âge de départ à la retraite de 60 à 62 ans. Pour avoir le droit à toucher la pension complète il faut avoir cependant entre 65 et 67 ans.

Même si le vote de cette réforme au Sénat est prévu pour demain, des rumeurs circulent selon lesquelles la séance pourrait être rapportée à jeudi à cause de nombreux amendements que des partis politiques minoritaires ont fait aux texte original.

Cette semaine peut être donc décisive pour la France, mais aussi pour d’autres pays de l’Union Européenne où les rajustements néo libéraux entrepris par les gouvernements dans le but de palier les effets de la crise globale capitaliste ont semé le mécontentement de la population qui suit attentivement le déroulement de la situation en France et attend avec de grandes expectatives, sont dénouement.

Paris vaut bien une messe –avait dit Henri IV en 1576 pour sauver sa couronne et surtout la tête qui la soutenait. Pour sa part Marie Antoinette a perdu la sienne dans la guillotine en 1793, après s’être limitée- selon les anecdotes- à répondre à la population affamée qui réclamait du pain, de manger des tartes.

Sarkozy et ses ministres devraient, avant d’être emportés par les événements, regarder dans l’histoire de leur pays et en tirer des leçons, surtout concernant le peuple, qui a démontré ce dont il est capable, lorsqu’il est mis contre le mur.

Source : RHC


Partager cet article
Repost0

commentaires