Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Cuba Si Lorraine
  •  Cuba Si Lorraine
  • : blog des amis de Cuba en Lorraine
  • Contact

19610419-CubaVictoryPlayaGiron-crop.jpg
-
cooltext517277295.png
MILCIA---copie-1.jpg
cooltext517276476.png
cooltext517276264.pngcooltext517275991.png
cooltext517276810.png
             -
colonne-gauche-copie-1.jpg
.

logo-gauche.jpg
-
Capture-freeforfive.JPG
cuba-debate.jpg 1er-mai-cuba
Pour en savoir plus
Cliquez sur l'image !

Recherche

nos amis + liens utiles

  .

titre_891504.jpg
.
.
.
RHC-1.JPG
Cubavision-TV.jpg
.
.
cuba_linda.jpg
. 

Archives

cooltext518801341.png
cooltext518803453.gif

Catégories

 

Sans-titre-1-copie-3.jpg

neruda-fidel.jpg

  logo-bas-ok.jpg

 

19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 07:47
famine.jpg
Le FIDA, le Fonds International de Développement Agricole, a joint sa voix à l’alerte internationale sur l’augmentation de la faim sur la planète, un fléau qui touche plus d’un milliard de personnes à cause de la pauvreté engendrée par la crise globale, la hausse des prix et la détérioration de l’environnement.

Le Président du FIDA, Kanayo Nwanze, a relevé qu’actuellement 31 pays dépendent presque exclusivement de l’aide internationale pour nourrir leurs populations. 20 d’entre eux se trouvent en Afrique une des régions les plus affectées.

Ce continent a été victime, pendant des siècles, d’une surexploitation sans merci par les métropoles européennes qui ont pillé leurs ressources naturelles et leur population sans leur donner en échange aucun moyen de se développer.

Cette région du monde, qui s’étend sur quelque 30 millions de kilomètres carrés est restée pendant trop longtemps dans l’oubli. Les deux tiers de ses terres ne sont pas aptes à l’agriculture et l’élevage.
La pauvreté endémique est aggravée par les conflits interethniques - caractérisés par une violence extrême-. À tout cela vient s’ajouter le manque d’investissements dans le secteur public et dans le secteur agricole et les graves conséquences de maladies comme la tuberculose, la malaria et le SIDA.

Selon des organisations humanitaires, dans le Sud de l’Afrique, 30% des adultes sexuellement actifs sont porteurs du virus du SIDA et quand le membre d’une famille tombe malade, la production d’aliments pour le foyer se réduit de 60% voire plus.

4 millions d’enfants meurent dans le continent avant 1 an et 1 sur 6 mourra avant 5 ans dont la plupart à cause de complications découlant de la malnutrition chronique.

Mais, le problème de la faim n’est pas exclusif à cette région de la planète.

La FAO, l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture a mis l’accent sur le fait qu’il y a, en Amérique Latine, au moins 71 millions de personnes qui manquent de ressources pour se nourrir et que la situation s’est aggravée tout au long de 2009 à cause du prix élevé de plusieurs grains essentiels.

Il y a une décennie, le coût de la faim et de la malnutrition en Amérique Latine oscillait de 5 à 10% du PIB. Cela signifiait à peu près 70 milliards de dollars par an. Le problème est bien plus grave encore maintenant.

Malgré cette triste réalité, on a appris récemment que l’Union Européenne a décidé que pour 2020, 10% des combustibles utilisés dans les transports devront provenir de sources renouvelables, c’est-à-dire des dits biocombustibles.

Pour atteindre cet objectif, les pays de ce bloc accélérerons la consommation à échelle industrielle de produits agricoles y compris des aliments essentiels comme la maïs, le blé, la canne à sucre ou les huiles végétales dans des proportions jamais vues.

Selon des rapports élaborés dans ce continent, il y a déjà beaucoup d’entreprises européennes qui achètent des terres dans des pays pauvres et que les surfaces ainsi obtenues pourraient aller jusqu’a 5 millions d’hectares à ces fins, ce qui signifie le déplacement de communautés et une plus grave pénurie d’aliments.

Le document appelé « De la nourriture ou de l’essence : l’impact des biocombustibles industriels sur les personnes et la faim dans le monde » relève que le programme énergétique de l’Union Européenne se traduira par 100 millions d’affamés de plus. Une véritable infamie dans les conditions actuelles.

Rappelons qu’en mars 2007, le leader historique de la Révolution Cubaine, Fidel Castro, avait pronostiqué que des projets similaires dans le monde développé, ayant à la tête les Etats-Unis, voueront à une mort prématurée à cause de la faim et de la soif, 3 milliards de personnes. Il a alors relevé que c’est un chiffre qui n’est pas du tout exagéré mais plutôt conservatrice.

Partager cet article

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans monde
commenter cet article

commentaires