Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Cuba Si Lorraine
  •  Cuba Si Lorraine
  • : blog des amis de Cuba en Lorraine
  • Contact

19610419-CubaVictoryPlayaGiron-crop.jpg
-
cooltext517277295.png
MILCIA---copie-1.jpg
cooltext517276476.png
cooltext517276264.pngcooltext517275991.png
cooltext517276810.png
             -
colonne-gauche-copie-1.jpg
.

logo-gauche.jpg
-
Capture-freeforfive.JPG
cuba-debate.jpg 1er-mai-cuba
Pour en savoir plus
Cliquez sur l'image !

Recherche

nos amis + liens utiles

  .

titre_891504.jpg
.
.
.
RHC-1.JPG
Cubavision-TV.jpg
.
.
cuba_linda.jpg
. 

Archives

cooltext518801341.png
cooltext518803453.gif

Catégories

 

Sans-titre-1-copie-3.jpg

neruda-fidel.jpg

  logo-bas-ok.jpg

 

4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 08:20

Cuba_Carter_Lesn_t300.jpg

L’ex président des Etats-Unis James Carter, lors de la conférence de presse qu’il a tenue à la fin de son voyage à Cuba et pendant l’interview donnée à la télévision cubaine, a fait référence à l’affaire des 5.

 

  « Je crois que la rétention des cinq cubains n’a pas de sens, les tribunaux états-uniens et aussi les organisations de droits de l’homme dans le monde ont eu des doutes. Maintenant, ils en sont à 12 ans passés en prison et j’espère que dans un futur proche ils seront libérés afin de rentrer dans leurs foyers.

J’ai rencontré deux des mères des prisonniers (1) et trois de leurs épouses (2), je leur ai fait part de mes sentiments, et j’espère que dans le futur ils seront libérés, selon le droit états-unien. »

 « Je crois que les cinq cubains doivent être libérés parce qu’ils ont déjà  passé 12 ans en prison et que les circonstances originales de leurs procès ont été considérées comme suspectes, même par les juges et le système judiciaire états-unien. »

…………………..

«  Dans des conversations privées avec le président Bush et avec le président Obama, j’ai abordé le sujet de la libération de ces personnes. »

« Je reconnais les limitations à l’intérieur du système judiciaire des Etats-Unis, et j’espère que le Président pourra concéder cette grâce; mais c’est une décision que seul peut prendre le Président, en fait je n’ai pas à dire au Président ce qu’il doit faire. Mais le Président, aussi bien avant que maintenant, sait que mon opinion est que le jugement des Cinq a été très douteux, que des normes ont été violées, et que les restrictions concernant leurs visites ont été extrêmes. »

« Je sais maintenant que les membres de leurs familles ont pu leur rendre visite (3) et j’espère que dans le futur cette grâce puisse leur être accordée, et qu’il puisse aussi y avoir un meilleur accès des familles à ces prisonniers aux Etats-Unis. »

Des fonctionnaires m’ont, par exemple, informé que l’accrochage avec le petit avion (4) sur La Havane, qui a causé la mort de deux des pilotes, a eu lieu après que les Président des Etats-Unis ait informé les leaders cubains [des associations contre-révolutionnaires de Floride, ndt] qu’il n’y aurait plus de vols. Les fonctionnaires cubains m’ont dit qu’ils avaient signifié très clairement au Président des Etats-Unis qu’on ne pouvait permettre le survol de la capitale par des appareils, et qu’ils se devaient de protéger la souveraineté de Cuba. Ainsi, quoique il s’agisse là d’un fait sérieux, c’est un fait très sérieux, j’ai des doutes sur ces longues condamnations qui ont été infligées à ces personnes. Mais quand je rentrerai, je pense avoir une conversation avec le président Obama. Ceci est ma déclaration publique, j’ai déclaré auparavant la même chose à d’autres leaders nord-américains, et nous avons parlé en faveur de la libération des Cinq. Une des raisons, qu’ils soient ou non coupables, c’est qu’ils ont effectué un long séjour en prison, plus de 12 ans. En fait, s’ils sont coupables, ils ont déjà été suffisamment châtiés.


 sources : Assemblée Nationale de Cuba – traduction : A . Arroyo

Notes du traducteur :

            1- Magali Llort (mère de Fernando) et Irma Sehwerert (mère de René). Mirta Rodriguez est actuellement à Florence (Colorado) où elle rend visite à son fils, Tony.

            2- Olga Salanueva (René), Rosa Aurora Freijanes (Fernando), Elizabeth Palmeiro (Ramon).

            3- Olga et Adriana n’ont toujours pas pu bénéficier de visas pour rendre visite à leurs maris…

            4- Allusion à l’accrochage survenu en 1996 entre deux petits avions de Hermanos al Rescate et la chasse cubaine, causant la mort des quatre membres d’équipage. Gerardo a reçu une perpétuité pour assassinat dans le cadre de cette affaire.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans les 5 de Miami
commenter cet article

commentaires