Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Cuba Si Lorraine
  •  Cuba Si Lorraine
  • : blog des amis de Cuba en Lorraine
  • Contact

19610419-CubaVictoryPlayaGiron-crop.jpg
-
cooltext517277295.png
MILCIA---copie-1.jpg
cooltext517276476.png
cooltext517276264.pngcooltext517275991.png
cooltext517276810.png
             -
colonne-gauche-copie-1.jpg
.

logo-gauche.jpg
-
Capture-freeforfive.JPG
cuba-debate.jpg 1er-mai-cuba
Pour en savoir plus
Cliquez sur l'image !

Recherche

nos amis + liens utiles

  .

titre_891504.jpg
.
.
.
RHC-1.JPG
Cubavision-TV.jpg
.
.
cuba_linda.jpg
. 

Archives

cooltext518801341.png
cooltext518803453.gif

Catégories

 

Sans-titre-1-copie-3.jpg

neruda-fidel.jpg

  logo-bas-ok.jpg

 

30 janvier 2010 6 30 /01 /janvier /2010 10:53
usaid-cuba.jpg
● Entretien avec la chercheuse et avocate vénézuelano-étasunienne
Eva Golinger

Olga Diaz Ruiz et Geisy Guia (étudiante en journalisme)

LA Foire du livre de La Havane nous a habitué aux bonnes nouvelles en matière de littérature. C’est encore le cas pour cette 19e édition, où la jeune écrivain et avocate vénézuelano-étasunienne Eva Golinger s’apprête à présenter son livre USAID, NED et CIA, La agresion permanente, un projet ambitieux de compilation et d’analyse des situations actuelles, écrit à quatre mains par Golinger elle-même et le journaliste canadien résidant à Cuba, Jean-Guy Allard.

L’invitée, à la pensée toujours aigue, et qui participe pour la deuxième fois à la Foire internationale du livre, a entrepris cette fois-ci de dénoncer les attaques constantes de l’empire étasunien en Amérique latine, «que nous n’avons pas pu freiner jusqu’à présent», en mettant l’accent sur les cas de Cuba, de la Bolivie, du Honduras et du Venezuela.

«Je viens ici pour porter des accusations, pour obtenir le plus d’impact, et ce livre est d’une certaine façon un prétexte pour transmettre ce message, et s’interroger sur les agressions impériales continuelles et ses différentes manifestations». En outre, l’ouvrage passe en revue «toutes les réussites que nous avons obtenues dans la région», précise-t-elle dans un entretien au quotidien Granma.

Golinger propose de prendre cette sélection de faits politiques, économiques, culturels et sociaux, qui montrent les tactiques et les stratégies de Washington durant l’année 2009 dans la poursuite de son ingérence dans le continent, comme un «outil de défense de nos révolutions».

Elle signale au passage que le coup d’Etat au Honduras de juin dernier «nous a montré qu’il faut rester vigilants, car l’ennemi est partout», et elle précise en outre que le livre sera présenté au Honduras cette même année.

Auteur également de El Codigo Chavez (2005) et de Bush vs. Chavez: la guerra de Washington contra Venezuela (2006), l’écrivain considère que la consolidation de l’intégration latino-américaine, principalement avec l’Alliance bolivarienne pour les peuples de Notre Amérique (ALBA), a été la cause de la recrudescence des agressions de la droite aux Etats-Unis, «car nous constituons une menace pour sa domination dans la région».

Une intégration qui a étendu ses frontières au reste du monde, et qui «cherche à relever nos pays, sans exploitation, ni concurrence, mais s’inspirant des principes de solidarité, d’intégration et de coopération», souligne-t-elle, avant d’ajouter que Cuba et le Venezuela constituent l’avant-garde de cette union Sud-Sud.

Eva Golinger consacre toute son énergie et sa passion à lutter pour la justice sociale, et elle souligne que la coopération entre les pays de l’ALBA «est perçue en dehors de notre organisation avec beaucoup d’espoir, car nous construisons un modèle social plus juste».

Elle cite l’exemple de la Révolution bolivarienne, qui a transformé tous les secteurs de la société vénézuélienne, sans compter l’impact causé au niveau international par ce que représentent ce pays pour le monde et Chavez en tant que figure. «Nous construisons un pays qui était en ruines, malgré ses ressources naturelles. Arrive alors ce président, dénué en outre de toute expérience politique, et regarde ce qu’il a fait!», signale-t-elle.

Dans cette lutte contre les agressions permanentes, Eva Golinger met l’accent sur le rôle des médias alternatifs: «TeleSur a joué un rôle crucial dans le démontage des manipulations orchestrées par les médias internationaux et dans la promotion d’un autre type de journalisme, qui consiste à expliquer et à prouver les faits.»

Elle a une autre raison d’être satisfaite: la sortie d’un des premiers exemplaires de El Diario del Orinoco, le seul journal imprimé et publié en anglais au Venezuela. «C’est la première fois qu’il y a des informations en anglais qui sont données du point de vue du Venezuela, de la Révolution vénézuélienne», se réjouit-elle. 

Golinger signale qu’elle continuera de dénoncer les manœuvres des puissants en Amérique latine, une tâche dans laquelle elle engagée avec son ami et collègue Jean-Guy Allard.

Partager cet article

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans Cuba
commenter cet article

commentaires