Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Cuba Si Lorraine
  •  Cuba Si Lorraine
  • : blog des amis de Cuba en Lorraine
  • Contact

19610419-CubaVictoryPlayaGiron-crop.jpg
-
cooltext517277295.png
MILCIA---copie-1.jpg
cooltext517276476.png
cooltext517276264.pngcooltext517275991.png
cooltext517276810.png
             -
colonne-gauche-copie-1.jpg
.

logo-gauche.jpg
-
Capture-freeforfive.JPG
cuba-debate.jpg 1er-mai-cuba
Pour en savoir plus
Cliquez sur l'image !

Recherche

nos amis + liens utiles

  .

titre_891504.jpg
.
.
.
RHC-1.JPG
Cubavision-TV.jpg
.
.
cuba_linda.jpg
. 

Archives

cooltext518801341.png
cooltext518803453.gif

Catégories

 

Sans-titre-1-copie-3.jpg

neruda-fidel.jpg

  logo-bas-ok.jpg

 

3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 14:21

LOGO VI CONGRESO DEL PCC

Ce mercredi 1er décembre, a commencé dans tout Cuba un processus démocratique historique et exemplaire : L’analyse tout au long de la nation, du projet des Grandes lignes de la politique économique et sociale, qui devront être adoptées par le 6è Congrès du Parti Communiste de Cuba en avril de l’année prochaine.

Il s’agit de 291 propositions qui englobent 12 aspects essentiels de la vie du pays, dont le modèle de gestion économique qui restera socialiste car seul avec ce système, il est possible de faire face aux grandes difficultés et aux pressions externes et préserver les conquêtes sociales de la Révolution.

Il faut rappeler que l’économie mondiale traverse une période de crise profonde, dont les manifestations les plus douloureuses sont l’augmentation du chômage et de la pauvreté, aussi bien dans les nations développées que dans celles qui reçoivent le qualificatif de “pays en voie de développement », un euphémisme pour essayer de déguiser les inégalités profondes générées par le capitalisme.

Des décennies de néolibéralisme ont laissé des traces qu’il est possible de suivre dans tous les continents. L’adoration du marché et de ses lois, basées dans la concurrence la plus féroce et l’égoïsme, a laissé des millions d’êtres humains dans la misère, surtout ceux qui dépendent, pour leur survie, de l’exportation de leurs matières premières, dont les prix n’ont cessé de chuter depuis longtemps.

La crise s’est aggravée par les grandes débâcles financière, énergétique, alimentaire et environnementale, auxquelles notre pays n’échappe pas à cause de ses relations économiques avec l’étranger


Les prix des produits que nous achetons et vendons sont instables, la demande de nos services, dont le tourisme, se voit affecter, ainsi que les possibilités d’obtenir du financement extérieur. Il faut ajouter à cela, le coût du blocus brutal imposé par les Etats-Unis depuis un demi siècle.

Ces dernières années, l’impact de phénomènes climatologiques a été très grand. Le passage de 16 cyclones dont certains de grande intensité, dans la période allant de 1998 à 2008 ont laissé des pertes de 20 milliards 564 millions de dollars, auxquelles il faut ajouter celles occasionnées par les longues périodes de sécheresse sévère.

À ces pressions externes, viennent se joindre des facteurs internes négatifs, comme la basse efficacité et productivité du travail, la décapitalisation de la base productive et de l’infrastructure et le processus de vieillissement de la population et la stagnation de sa croissance.

Aucun pays de la planète ne peut affronter de tels défis de façon imperturbable, d’où l’importance historique du processus entrepris hier dans tout le territoire cubain, car les apports, les critiques et pour quoi pas aussi, les divergences, enrichiront les grandes lignes qui tracent le chemin par lequel doit marcher la nation dans l’avenir immédiat.

En plus d’historique, ce processus est exemplaire dans la mesure où il garantit à tous les citoyens cubains, le droit de s’impliquer dans la définition de la destinée du pays, ce qui est inédit dans ce continent et très rare dans le monde.

Nous avons un grand plaisir en évoquant le texte du livre sacré des Mayas, le Pop Wuj, qui souligne: “que tous soient appelés, que tous se lèvent, qu’il n’y ait pas un groupe ou deux d’entre nous, qui reste derrière les autres ”.

 

Source : RHC

Partager cet article

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans Cuba
commenter cet article

commentaires