Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Cuba Si Lorraine
  •  Cuba Si Lorraine
  • : blog des amis de Cuba en Lorraine
  • Contact

19610419-CubaVictoryPlayaGiron-crop.jpg
-
cooltext517277295.png
MILCIA---copie-1.jpg
cooltext517276476.png
cooltext517276264.pngcooltext517275991.png
cooltext517276810.png
             -
colonne-gauche-copie-1.jpg
.

logo-gauche.jpg
-
Capture-freeforfive.JPG
cuba-debate.jpg 1er-mai-cuba
Pour en savoir plus
Cliquez sur l'image !

Recherche

nos amis + liens utiles

  .

titre_891504.jpg
.
.
.
RHC-1.JPG
Cubavision-TV.jpg
.
.
cuba_linda.jpg
. 

Archives

cooltext518801341.png
cooltext518803453.gif

Catégories

 

Sans-titre-1-copie-3.jpg

neruda-fidel.jpg

  logo-bas-ok.jpg

 

19 octobre 2010 2 19 /10 /octobre /2010 10:50

Antonio-Guerrero.jpg

Tony Guerrero est l´un des cinq Cubains emprisonnés injustement dans les geôles étasuniennes pour avoir découvert les auteurs d´expéditions terroristes vers Cuba.
Un message du Cubain Tony Guerrero qui a 52 ans aujourd´hui. Pour rappel: il avait 39 ans quand il a été arrêté aux États-Unis...
Il y a dans ce texte des lignes qui valaient la peine que je les traduise pour ceux qui auraient un peu de mal en espagnol.
musu eta zorionak ( bise et bon anniversaire ) à celles et ceux qui sont nés un 16 octobre. Avec extension aux natifs du 17 ou du 15.
Annie Arroyo.
16 OCTOBRE

Chers amis :
Un autre 16 octobre arrive dans une prison injuste, pour moi c’est le treizième anniversaire dans ces conditions.
Cette fois, comme jamais encore, m’arrivent des messages d’anniversaire de tous les confins de notre planète.
J’ai plus qu’il n´en faut de motifs pour me sentir heureux et bien accompagné.
Avant tout, que mes remerciements arrivent à tous les amis qui nous soutiennent et pas seulement aux anniversaires mais chaque jour, à chaque instant.
Parfois les dates où nous naissons coïncident avec un fait historique important. En ce qui me concerne, je me souviens toujours qu’un jour comme celui-là, en 1953, Fidel se défendait courageusement et brillamment, face à la cruelle dictature de Batista, lors du procès auquel il fut soumis après le glorieux assaut de la Caserne Moncada. Son plaidoyer historique mit en évidence les raisons de la lutte armée et fut le programme de la Révolution, qui aujourd’hui encore reste d’actualité. Il est connu comme « L’Histoire m’absoudra ».
Quand nous préparions nos plaidoyers pour les audiences de sentences en 2001, un petit livret de cette transcendantale et convaincante défense de Fidel. Celui-ci passa de main en main parmi mes frères, et ce jusqu’à moi qui fus le dernier à recevoir la sentence. le jour de mon audience j’ai emmené avec moi ce petit livre qui est passé inaperçu au milieu de mes documents légaux. Quand on m’a donné la parole, je l’ai mis devant moi. Là était présente notre histoire, là étaient présentes toute la justice et toute la dignité que contient l’œuvre révolutionnaire.
Une autre chose qui attire notre attention est ceux qui sont nés le même jour que nous. Deux très proches camarades de travail de l’aéroport de Santiago de Cuba, le chef de la Brigade de maintenance, Carlos Vizcay, et notre secrétaire, Marietta Mila, ont la même date de naissance que moi et nous avions l’habitude de fêter ensemble [l’évènement]. La soeur de mon camarade de fac, Ramonita Ontivero Valls, fête elle aussi son anniversaire le 16.
Dans une lettre qui m’est arrivée il y a deux jours des amis d’Allemagne me font savoir que le Prix Nobel de Littérature de 1999, Günter Grass, fêtera son 75° anniversaire à cette date. Nous lui serons éternellement reconnaissants pour son soutien dans l’appel pour notre libération.
Et il y a une coïncidence très spéciale, celle concernant mon fils Gabriel Eduardo, qui arrive à ses 18 ans. Je l’ai appelé par téléphone et nous avons conversé quelques minutes. Il était content et ses études se passent bien. Il m’a raconté que, avec quelques camarades, ils avaient mis une pancarte pour la liberté des Cinq sur le Cerro Anton, dans la ville de Panama où il habite. Il me l’a dit avec orgueil, comme pour me dire : Papa maintenant je suis grand ! Quel plus beau cadeau pour ce jour !
A tous ceux qui fêtent leur anniversaire ce 16 [octobre], ceux que je connais et ceux que je ne connais pas, BON ANNIVERSAIRE !
Je veux partager avec vous ce poème que j’ai écrit un 22 décembre 1999, dans une cellule de ce qu’on appelle “le trou”.

Tony Guerrero

Prison de Florence (Colorado)

En haut de la côte
Un jour, en haut de la côte, je suis parti chercher
Un morceau de soleil, une simple couche.
J’ai cheminé tout droit, fendant l’ombre farouche
Conscient des dangers, sans tergiverser.
Cultiver le sourire fut un très sage choix,
C’est l’aile indispensable pour pouvoir s’envoler.
Je n’ai pas choisi de vivre au pied d’un glacier
Si c’est là que le bien a besoin que je sois.
J’ai chanté la paix et la fleur ai soignée,
Dans les jours de soleil et dans les jours obscurs,
Je confirme aujourd’hui, en de sordides murs,
Que l’amour est la plus sûre des libertés.

22 janvier 1999


Traduit par Annie ARROYO ardakan@wanadoo.fr Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Source: Message de Stephan Chenier
http://www.facebook.com

Tiré de Cubarte

Source : Ahora

Partager cet article

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans les 5 de Miami
commenter cet article

commentaires