Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Cuba Si Lorraine
  • : blog des amis de Cuba en Lorraine
  • Contact

19610419-CubaVictoryPlayaGiron-crop.jpg
-
cooltext517277295.png
MILCIA---copie-1.jpg
cooltext517276476.png
cooltext517276264.pngcooltext517275991.png
cooltext517276810.png
             -
colonne-gauche-copie-1.jpg
.

logo-gauche.jpg
-
Capture-freeforfive.JPG
cuba-debate.jpg 1er-mai-cuba
Pour en savoir plus
Cliquez sur l'image !

Recherche

nos amis + liens utiles

  .

titre_891504.jpg
.
.
.
RHC-1.JPG
Cubavision-TV.jpg
.
.
cuba_linda.jpg
. 

Archives

cooltext518801341.png
cooltext518803453.gif

Catégories

 

Sans-titre-1-copie-3.jpg

neruda-fidel.jpg

  logo-bas-ok.jpg

 

24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 07:22
raul-y-felipe-calderon-en-cancun-580x424.jpgRaúl Castro Ruz et Felipe Calderón (cubadebate)
Le général d’armée Raul Castro a assisté aux séances de travail du
22 février
Il a eu des entretiens avec quelques-uns de ses homologues

Lazaro Barredo Medina Granma

• RIVIERA Maya, Mexique. - Cuba apporte sa contribution à l’effort du Sommet de l’Unité Amérique latine - Caraïbes, qui a débuté le 22 février par un discours unitaire et intégrationniste du président mexicain, Felipe Calderon, dans lequel il a signalé que l’engagement contracté en décembre 2008 à Sauipe, au Brésil, a été tenu: il s’agissait d’organiser cette deuxième réunion de chefs d’Etat et de gouvernement de la région, pour qu’ils se mettent d’accord sur l’essentiel et progressent dans la voie de l’intégration, dans le cadre du respect des différences. Autrement dit, l’objectif est de renforcer le dialogue politique et d’avancer vers le consensus.

Le général d’armée Raul Castro Ruz, président du Conseil d’Etat et du Conseil des ministres, a partagé une intense journée de travail entre des entretiens avec d’autres présidents et des réunions de consultations et d’échanges sur les principaux points de l’ordre du jour.

Après le discours d’inauguration de Felipe Calderon, de nombreux présidents ont pris la parole pour se prononcer sur les aspects les plus cruciaux de l’agenda de travail. A quelques nuances près, ils ont été unanimes à souligner qu’il s’imposait de créer une organisation régionale, en marge des Etats-Unis, dont la vocation serait d’identifier les intérêts communs aux pays membres, au-delà des différences politiques et idéologiques.

Plusieurs présidents se sont exprimés avec véhémence contre la politique néocoloniale d’hégémonie qui est celle de la Grande-Bretagne sur la question des îles Malouines, dénonçant le fait que les résolutions de l’ONU sur ce conflit n’ont pas été respectées. De la même manière ils se sont élevés contre l’hostilité des Etats-Unis envers Cuba et ont exigé la levée du criminel blocus économique et financier imposé à l’île.

Le président équatorien Rafael Correa a dénoncé en termes éloquents les politiques de discrimination et de représailles appliquées à l’encontre de gouvernements qui, en prenant des mesures sociales et populaires, s’écartent de la voie tracée par les grandes puissances. Ces mêmes idées ont été défendues énergiquement par le président bolivien Evo Morales et par son homologue vénézuélien Hugo Chavez, qui a exigé davantage de transparence au-delà des différends et la fin des campagnes de dénigrement contre un pays ou un chef d’Etat, comme celle dont le Venezuela est aujourd’hui la cible.

Hommage a été rendu aux présidents du Chili, Michelle Bachelet, et de l’Uruguay, Tabaré Vazquez, dont le mandat expire prochainement. Les participants ont souhaité la bienvenue à la nouvelle présidente du Costa Rica, Laura Chinchilla. Pour sa part, le président du Guatemala, Alvaro Colom, a remercié les pays du Groupe de Rio pour leur confiance et le soutien qu’ils ont apporté à son gouvernement l’an dernier lorsque lui-même a été vilement calomnié et accusé d’assassinat, dans le cadre d’une manœuvre de déstabilisation.

Le Sommet a exprimé sa solidarité avec le peuple haïtien et remercié le président René Préval de sa présence. Le déjeuner des chefs d’Etat et de gouvernement d’Amérique latine et des Caraïbes s’est transformé en une séance de travail sur la situation haïtienne et l’aide matérielle et financière à apporter à ce pays pour l’aider à se relever de la catastrophe et à entreprendre des tâches contribuant à son développement.

Après une longue attente à l’aéroport international José Marti, dont la piste était noyée par les pluies bienfaisantes mais torrentielles qui se sont abattues sur La Havane et la région occidentale de Cuba dans la nuit du 21 au 22 février, Raul est arrivé à la Riviera Maya au moment précis où débutait le Sommet de l’Unité Amérique latine - Caraïbes.

Après avoir parcouru les 50 kilomètres qui séparent l’aéroport de l’hôtel Grand Velas, siège de la rencontre, dans la commune Solidaridad de l’Etat de Quintana Roo, le président cubain a participé à la cérémonie de bienvenue offerte par son homologue mexicain Felipe Calderon et engagé un dialogue chaleureux avec plusieurs présidents et Premiers ministres.

La Riviera Maya, sur la côte Caraïbe, s’étend sur 130 km de littoral et est devenue, avec Cancun, le principal pôle touristique du pays aztèque. •
 

Partager cet article
Repost0

commentaires