Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Cuba Si Lorraine
  •  Cuba Si Lorraine
  • : blog des amis de Cuba en Lorraine
  • Contact

19610419-CubaVictoryPlayaGiron-crop.jpg
-
cooltext517277295.png
MILCIA---copie-1.jpg
cooltext517276476.png
cooltext517276264.pngcooltext517275991.png
cooltext517276810.png
             -
colonne-gauche-copie-1.jpg
.

logo-gauche.jpg
-
Capture-freeforfive.JPG
cuba-debate.jpg 1er-mai-cuba
Pour en savoir plus
Cliquez sur l'image !

Recherche

nos amis + liens utiles

  .

titre_891504.jpg
.
.
.
RHC-1.JPG
Cubavision-TV.jpg
.
.
cuba_linda.jpg
. 

Archives

cooltext518801341.png
cooltext518803453.gif

Catégories

 

Sans-titre-1-copie-3.jpg

neruda-fidel.jpg

  logo-bas-ok.jpg

 

27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 08:03
070501-CubaHavanaMayDay.jpg

Face au torrent d’ordures encore déversée par nos médias domestiqués, il n’est jamais inutile de rétablir certaines vérités. Par exemple par la voix d’une des grandes figures progressistes du Brésil, Emir SADER, Secrétaire Exécutif du Conseil Latino-américain de Sciences Sociales (CLACSO). Directeur du projet LATINOAMERICANA - Encyclopédie Contemporaine d’Amérique Latine et des Caraïbes, coordinateur du laboratoire des politiques publiques de l’Université de l’Etat de Rio de Janeiro, journaliste et écrivain, dans un article publié à l’occasion du 50ème anniversaire de la Révolution Cubaine


Emir Sader: Cuba, Revolution, 50

Soudain nous sont parvenues des photos de barbus, prenant la pose telle une équipe de football, qui venaient de mettre à bas une dictature en Amérique Centrale (sic – les Caraïbes à l’époque n’existaient pas encore pour nous). C’était une région de “républiques bananières”, comme il était coutume de le dire péjorativement alors.

Cette île tropicale commençait à nous surprendre, en parlant de révolution sur un continent où cette parole restait réservée à un phénomène déjà ancien – la Révolution Mexicaine – puisque nous ne savions rien de la révolution bolivienne de 1952. Les révolutions étaient pour nous, en réalité, la soviétique et la chinoise. Et puis soudain, nous en voyions une prendre corps sur notre propre continent, dans notre temps politique de vie.


Tout d’abord, nous percevions cette révolution par le prisme de la lutte contre l’analphabétisme – qui est depuis devenu un élément essentiel de la lutte émancipatrice, à l’image du Venezuela et de la Bolivie qui l’ont fait sienne récemment, comme si elle constituait un label de garantie qu’il s’agissait bien de processus révolutionnaires. Ensuite sont venues les réformes urbaine et agraire, les nationalisations d’entreprises étrangères et surtout, le discours anti-impérialiste.


Face aux réactions de la plus grande puissance impériale de l’histoire de l’humanité, Cuba s’est très vite identifiée pour nous à l’idée de révolution – donnant ainsi naissance à l’expression Révolution Cubaine, qui nous accompagne depuis 50 ans. Tout avait débuté un premier janvier, donnant alors une nouvelle connotation à cette date – de temps nouveaux, dont la colombe, se posant sur l’épaule de Fidel pendant ses discours, constituait pour nous un présage certain.


Depuis lors, révolution, émancipation, dignité, justice, exemple, solidarité, internationalisme – et bien d’autres paroles, gestes et comportements, se sont intégrés dans notre monde, nous servant de boussole, de référence et s’identifiant à Cuba. Plus rien n’a été pareil depuis que Cuba a incarné pour nous toutes ces valeurs. Nous ne pouvions plus prétendre qu’elles n’étaient pas réalisables, les renvoyer à l’utopie, comme s’il n’était pas possible à un pays d’être pauvre mais malgré tout juste, malgré tout solidaire, malgré tout internationaliste.


Cuba nous a apporté la révolution et le socialisme. Le fait qu’une société puisse vivre non pas en fonction du profit, de l’appât du gain, de la valeur marchande, du marché, mais à partir des besoins des personnes, en plaçant au premier plan l’éducation, la santé, le logement, la culture – nous illustrait ce qui oppose le socialisme au capitalisme.


50 ans pendant lesquels Cuba a du affronter les conditions les plus dures – du blocus des U.S.A. aux deux tentatives d’invasion de son gouvernement, en passant par la chute du camp socialiste, les agressions répétées de l’impérialisme, la poursuite de l’embargo, les mensonges – par désinformation ou omission – de la presse monopoliste mondiale, la période spéciale et les catastrophes naturelles. Cuba est arrivé à 50 ans de Révolution en démentant tous ceux qui prédisaient qu’elle ne survivrait pas sans le soutien de l’URSS, tous ceux qui se sont rendus sur l’île pour couvrir la supposée chute du régime cubain devant suivre la fin des régimes de l’Est européen, tous ceux qui étaient convaincus que le pays serait victime des plus grands troubles dès que Fidel cesserait d’être à la tête du gouvernement.


Cuba fête ces 50 ans souveraine, en décidant de son avenir à partir de ses propres expériences, sans avoir jamais cessé d’être solidaire et internationaliste, même dans ses périodes de plus grandes épreuves. Bien au contraire, l’Ecole Latino-américaine de Médecine accroît le nombre d’élèves qui vont former les premières générations de médecins pauvres de l’Amérique Latine. Elle maintient et renforce l’Opération “Milagre” (Miracle, ndt), qui a déjà permis à plus d’un million de personnes de recouvrer la vue. Elle a élargi son programme CE de lutte contre l’analphabétisme, qui a permis que le Venezuela et la Bolivie deviennent les deuxième et troisième territoires délivrés de l’analphabétisme, avec le soutien direct et systématique de Cuba.


Ce sont 50 ans de lutte, de dignité, de recherche incessante dans la construction d’une société plus juste, d’appui à ceux qui en ont besoin, de solidarité avec tous les peuples du monde. 50 ans pendant lesquels Cuba a montré le chemin vers une société démercantilisée, humaniste, internationaliste – une société socialiste, de José Martí, de Fidel et du Che.



 

http://www.vermelho.org.br/noticia.php?id_noticia=45911&id_secao=7

 



Le pigeon bleu



traduction Pedro DA NOBREGA

Partager cet article

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans Cuba
commenter cet article

commentaires