Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Cuba Si Lorraine
  •  Cuba Si Lorraine
  • : blog des amis de Cuba en Lorraine
  • Contact

19610419-CubaVictoryPlayaGiron-crop.jpg
-
cooltext517277295.png
MILCIA---copie-1.jpg
cooltext517276476.png
cooltext517276264.pngcooltext517275991.png
cooltext517276810.png
             -
colonne-gauche-copie-1.jpg
.

logo-gauche.jpg
-
Capture-freeforfive.JPG
cuba-debate.jpg 1er-mai-cuba
Pour en savoir plus
Cliquez sur l'image !

Recherche

nos amis + liens utiles

  .

titre_891504.jpg
.
.
.
RHC-1.JPG
Cubavision-TV.jpg
.
.
cuba_linda.jpg
. 

Archives

cooltext518801341.png
cooltext518803453.gif

Catégories

 

Sans-titre-1-copie-3.jpg

neruda-fidel.jpg

  logo-bas-ok.jpg

 

16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 11:39

fuera-pinochetti-honduras.jpg

Cochabamba, Bolivie, le 15 janvier.- Le Président de la République de Bolivie Evo Morales a dénoncé la récente décision du parlement putschiste du Honduras de déclarer "député à vie" l’auteur du coup d’État au Honduras Roberto Micheletti, en qui il voit un dictateur de même facture que feu Augusto Pinochet.

“Dès que j’ai lu la dépêche venant de Tegucigalpa j’ai dit : voici un deuxième Pinochet en Amérique Latine”, a déclaré Morales lors de la présentation du livre “Evo comme cible, la CIA et la DEA en Bolivie”, de l’écrivaine argentine Stella Calloni.

Morales a critiqué le putschiste Micheletti qui a organisé le 28 juin 2009 un coup d’État contre le président légitime du Honduras, Manuel Zelaya, pour cette technique qui vise à rechercher l’immunité pour les nombreuses violations des droits de l’homme commises depuis le putsch, et aprés avoir imposé des "élections" marquées par une majorité d’abstention et sans légitimité pour la majorité de la communauté internationale.

Dès qu’il avait laissé le palais présidentiel de La Moneda en 1989, le général Pinochet s’était taillé une constitution sur mesure grâce á laquelle il avait été nommé - dans le même but d’échapper aux poursuites pour les violations des droits de l’homme - "sénateur à vie".

La Révolution Vive

 

Les responsables du putsch au Honduras ne font l’objet que des sanctions légères


Tegucigalpa, 15 janvier, (RHC)--. Un juge hondurien n’a décidé que des sanctions légères contre 6 chefs militaires accusés d’abus de pouvoir et d’expatriation illégale du président Manuel Zelaya, le 28 juin.

« Le ministère public ne les a jamais inculpés pour le coup d’Etat » a informé maître Juan Sanchez, avocat de l’Armée hondurienne, en charge de la défense des putschistes.

Les six chefs militaires en question devront désormais se présenter deux fois par mois devant la Cour suprême et ils sont interdits de quitter le pays, conformément à la résolution du juge Jorge Alberto Rivera.

« Nous ne partageons pas l’arrêt du juge mais nous le respecterons » a déclaré maître Sanchez à la sortie du tribunal.

Manuel Zelaya a vivement réagi en dénonçant la manœuvre qui a pour but, a-t-il souligné, de les épargner de leurs responsabilités dans le coup d’Etat en les condamnant pour des délits mineurs.

Partager cet article

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans Amérique Latine
commenter cet article

commentaires