Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Cuba Si Lorraine
  •  Cuba Si Lorraine
  • : blog des amis de Cuba en Lorraine
  • Contact

19610419-CubaVictoryPlayaGiron-crop.jpg
-
cooltext517277295.png
MILCIA---copie-1.jpg
cooltext517276476.png
cooltext517276264.pngcooltext517275991.png
cooltext517276810.png
             -
colonne-gauche-copie-1.jpg
.

logo-gauche.jpg
-
Capture-freeforfive.JPG
cuba-debate.jpg 1er-mai-cuba
Pour en savoir plus
Cliquez sur l'image !

Recherche

nos amis + liens utiles

  .

titre_891504.jpg
.
.
.
RHC-1.JPG
Cubavision-TV.jpg
.
.
cuba_linda.jpg
. 

Archives

cooltext518801341.png
cooltext518803453.gif

Catégories

 

Sans-titre-1-copie-3.jpg

neruda-fidel.jpg

  logo-bas-ok.jpg

 

26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 00:56

fidel-en-artemisa-nota-580x866.jpg

 

La Havane, 24 juillet, (Cubadebate-RHC)- Portant sa chemise vert-olive de mille batailles, le Commandant en Chef, Fidel Castro, est allé rendre hommage aux Martyrs du 26 Juillet au Mausolée qui leur rend honneur dans la commune d’Artemisa.

Accompagné des Commandants de la Révolution Ramiro Valdés Menéndez et Guillermo García Frías ; des combattants d’Artemisa Ramón Pez Ferro et Gelasio Fernández, ainsi que d’autres invités, le leader historique de la Révolution Cubaine a évoqué les nombreux souvenirs des préparatifs et de l’action héroïque du 26 juillet 1953. Il a mis un accent spécial sur l’énorme contribution des combattants d’Artemisa.

Fidel Castro a rappelé l’esprit de lutte des jeunes d’Artemisa et souligné que « s’il y avait quelque chose qui m’enthousiasmait c’était de voir combien ils étaient révolutionnaires les étudiants d’ici. Ils figuraient parmi les plus combatifs qu’il y avait à Cuba ».

Le Commandant de la Révolution Ramiro Valdés et le camarade Ramón Pez Ferro ont raconté plusieurs anecdotes des combattants d’Artemisa et la façon dont ils ont adhéré au mouvement révolutionnaire.

Analysant les événements de l’attaque de la caserne Moncada, depuis le départ de la ferme Siboney jusqu’au retrait, le Commandant en Chef a relevé qu’il n’avait pas le moindre doute de la possibilité de succès de ce plan. « Je ferais tout de nouveau exactement. Mais, je ne prêterais attention à aucune garde cosaque » -a-t-il indiqué en rappelant l’imprévu qui a fait échouer le facteur surprise.

Au cours d’un échange de vues avec la Directrice du Mausolée, Maribel Martínez, Fidel Castro a posé des questions sur les caractéristiques de l’installation et demandé à savoir quand les restes des 5 combattants d’Artemisa qui ne reposent pas encore au Mausolée, aux côtés des 20 autres, y seront transférés.

À un moment émouvant, le Commandant en Chef a rendu hommage aux combattants devant les niches qui gardent leurs restes et déposé des gerbes de fleurs.

Après, il a salué les nombreux habitants d’Artemisa qui s’étaient rassemblées sur place pour connaître les détails de sa visite. Ils applaudissaient et criaient des Vivats.

Fidel Castro a également conversé avec le Secrétaire du Parti et avec le Président de l’Assemblée du Pouvoir Populaire de la commune auxquels il a posé des questions sur la récolte de goyaves, de mangues et d’autres fruits sur ce territoire ainsi que sur la marche de la plantation de canne à sucre.

Il a commenté plusieurs nouvelles sur la tragédie environnementale que vit l’Humanité.

À la fin de cette rencontre émouvante avec ses camarades de tant de batailles révolutionnaires, le Commandant en Chef Fidel Castro leur a lu son Message aux Combattants Révolutionnaires d’Artemisa et de tout Cuba :

Message aux combattants révolutionnaires d’Artemisa et de tout Cuba


Chers camarades:

Lundi prochain, le 26 juillet, cela fera 57 ans de lutte sans trêve pour l’indépendance de la Patrie.

Rares sont ceux, dont moi, qui ont le privilège de vivre encore. Dans mon cas personnel, je remercie les combattants d’Artemisa qui sont entrés et qui m’ont évacué quand j’étais à proximité de l’entrée, essayant d’empêcher qu’une mitrailleuse ne tire sur les combattants auxquels j’avais donné l’ordre de se retirer.

Notre pensée révolutionnaire est partie de l’idée de José Marti selon laquelle : « La Patrie c’est l’humanité » ! et notre pensée évolue en permanence.

Le simple fait d’avoir mené cette lutte durant si longtemps, constitue une preuve de ce que peut obtenir un petit pays face au gigantesque pouvoir de l’empire.

En une année comme celle qui s’écoule, au cours de laquelle nous nous approchons chaque jour plus d’événements dramatiques, je me sens dans l’obligation de rappeler les camarades courageux qui se trouvent dans les prisons de haute sécurité des États-Unis.

La haine que ces camarades éveillent chez ceux qui dirigent cet empire, incapable de comprendre combien ils les placent haut, est grotesque.
Ces camarades, tout comme nos représentants diplomatiques dans ce pays et dans beaucoup d’autres au danger similaire, restent aux postes que le devoir leur assigne, imperturbables face à de grands risques dont ils ont parfaitement conscience.

Les nouvelles qui sont publiées chaque jour, confirment progressivement nos vues sur la gravité des dangers qui planent sur toute l’Humanité.

Rien ne peut, cependant, nous arracher le droit de célébrer le jour de gloire et de bonheur que constitue pour notre peuple le 26 juillet.

Personne ne peut non plus, nous priver du droit de rêver qu’il est encore possible que notre espèce survive aux épreuves difficiles qui nous attendent dans un avenir très proche.

Je vous félicite avec joie et avec la dignité que nous ont laissée en legs nos ancêtres tout au long de presque deux siècles de lutte !

Fidel Castro Ruz


Le 24 juillet 2010

Partager cet article

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans Fidel
commenter cet article

commentaires