Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Cuba Si Lorraine
  •  Cuba Si Lorraine
  • : blog des amis de Cuba en Lorraine
  • Contact

19610419-CubaVictoryPlayaGiron-crop.jpg
-
cooltext517277295.png
MILCIA---copie-1.jpg
cooltext517276476.png
cooltext517276264.pngcooltext517275991.png
cooltext517276810.png
             -
colonne-gauche-copie-1.jpg
.

logo-gauche.jpg
-
Capture-freeforfive.JPG
cuba-debate.jpg 1er-mai-cuba
Pour en savoir plus
Cliquez sur l'image !

Recherche

nos amis + liens utiles

  .

titre_891504.jpg
.
.
.
RHC-1.JPG
Cubavision-TV.jpg
.
.
cuba_linda.jpg
. 

Archives

cooltext518801341.png
cooltext518803453.gif

Catégories

 

Sans-titre-1-copie-3.jpg

neruda-fidel.jpg

  logo-bas-ok.jpg

 

18 avril 2010 7 18 /04 /avril /2010 08:21

 

Guantanamera (qui signifie fille de Guantánamo), ou Guajira Guantanamera, est une guajira, composée en 1928 (ou 1929) par José Fernández Díaz, dit Joseíto Fernández, joseitofernandez.jpgconsidérée comme la chanson cubaine la plus connue, elle fait partie également des chansons les plus reprises dans le monde. Elle est également utilisée comme l'équivalent d'un symbole national. (Wikipédia)


Yo soy un hombre sincero
De donde crece la palma.
Yo soy un hombre sincero
De donde crece la palma.
Y antes de morirme quiero
Cantar mis versos del alma.

Coro:
Guantanamera,
guajira, guantanamera.
Guantanamera,
guajira, guantanamera.

Mi verso es de un verde claro,
Y de un carmin encendido.
Mi verso es de un verde claro,
Y de un carmin encendido.
Mi verso es un ciervo herido,
Que busca en el monte amparo.

Coro
Y con los pobres de la tierra,
Quiero mi suerte echar.
Y con los pobres de la tierra,
Quiero mi suerte echar.
El arroyo de la sierra
Me complace mas que el mar.

Coro


Version Française

C’était un homme en déroute
c’était un frère s’en doute
Il n’avait ni lien ni place
et sur les routes de l’exil
Sur les sentiers sur les places
il me parlait de sa ville

Chorale:
Guantanamera, (région à Cuba)
guajira (natif de la région), guantanamera.
Guantanamera,
ma vie le guantanamera.

Là-bas sa maison de misère
Etait plus blanche que le croûton
les rues de sable et de terre
Sentait le rhum et le melon
sur leur jupon de dentelle
Dieu que les femmes étaient belles

Chorale
Il me reste toute la terre mais
je n’en demandais pas tant
Quand j’ai passer la frontière
il ni avait plus rien devant
J’allais d’escale en escale
loin de ma terre natale

 

Partager cet article

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans écouter
commenter cet article

commentaires