Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Cuba Si Lorraine
  •  Cuba Si Lorraine
  • : blog des amis de Cuba en Lorraine
  • Contact

19610419-CubaVictoryPlayaGiron-crop.jpg
-
cooltext517277295.png
MILCIA---copie-1.jpg
cooltext517276476.png
cooltext517276264.pngcooltext517275991.png
cooltext517276810.png
             -
colonne-gauche-copie-1.jpg
.

logo-gauche.jpg
-
Capture-freeforfive.JPG
cuba-debate.jpg 1er-mai-cuba
Pour en savoir plus
Cliquez sur l'image !

Recherche

nos amis + liens utiles

  .

titre_891504.jpg
.
.
.
RHC-1.JPG
Cubavision-TV.jpg
.
.
cuba_linda.jpg
. 

Archives

cooltext518801341.png
cooltext518803453.gif

Catégories

 

Sans-titre-1-copie-3.jpg

neruda-fidel.jpg

  logo-bas-ok.jpg

 

21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 00:35

Carte-Haiti-et-Cubamoins-Porto-Rico-P.jpg

Cuba et Haïti

medicos-haiti-press.jpg

Dr. Lorenzo Somarriba López

 

18 Janvier 2011 - Le choléra en Haïti, vu depuis ce qui se passe au niveau des Brigades Médicales Cubaines (BMC). Ecrit par Lorenzo Somarriba López , chef de la Mission Médicale Cubaine en Haïti.

 

La Brigade Médicale Cubaine a eu la primeur de traiter les premiers cas à l'Hôpital Communautaire de Référence (HCR) de Mirebalais du Projet Cuba - Vénézuéla. Et comme cette institution est l'une des 28 sentinelles du réseau de vigilance épidémiologique elle a donné l'alerte qui a servi à confirmer le début de la transmission de cette maladie dans le Département du Centre et sa propagation rapide qui suivait le cours des eaux venant du fleuve Artibonite.

 

Sans expérience dans la gestion de cette maladie, disposant seulement de connaissances théoriques, les membres de la Brigade Médicale Cubaine ont commencé à accueillir les cas dans le cadre clinique de diarrhées aigües et abondantes, accompagnées de vomissements, qui dans de nombreux cas conduisaient à une déshydratation sévère, au choc, et à la mort. Ces premiers jours furent tragiques à Mirebalais dans le Département du Centre et dans les unités du Département Artibonite qui ont eu à adopter une structure différente pour prendre en charge cette maladie. Ils s'appelèrent ensuite "Unités de Traitement du Choléra" (UTC). L'épidémie a rapidement gagné d'autres départements: l'Ouest, le Nord-Ouest et le Nord.

 

Les 853 collaborateurs des Brigades Médicales Cubaines on acquis de l'expérience. Du personnel venant des Département non contaminés, comme ceux de la Péninsule, du Nord-Est, a été transféré vers les zones plus affectées. Il en est résulté un renfort, mais les résultats les plus importants sont venus des connaissances acquises en soignant les malades quand l'épidémie est arrivée aux unités de départ.

 

On a commencé à avoir le renfort de la Brigade Henry Reeves (Contingent International de Médecins Spécialisés dans les Situations de Désastre et d'Epidémies Graves). Le premier groupe est arrivé le 11 Novembre, un second le 25 du même mois. A partir du 5 Décembre 2010 ont commencé à accoster ceux qui résultaient de l'engagement de Cuba de fournir 300 coopérants pour mettre fin à l'épidémie et assister les malades, chiffre qui a été surpassé avec l'ajout de 492 personnes, pour atteindre aujourd'hui un total de 1330 membres qui combattent le choléra en Haïti: 512 médecins (247 diplômés à Cuba, 123 en Haïti et 124 dans 22 autres pays), 490 infirmières, 228 techniciens et 100 personnes qui ont un autre profil.

 

Ceci a permis de monter un réseau de 66 Centres de Traitement du Choléra (CTC), unités de création nouvelle avec des commodités en ce qui concerne le temps, en général des tentes très fonctionnelles pour le traitement de cette maladie. 20 CTC ont été montés par Cuba, pour la plupart dans des lieux difficiles d'accès (...).

 

A cela s'est ajoutée, depuis les premiers jours de Décembre et à partir de l'expérience de la population rurale de Plateau, la création des Groupe de Recherche Active ¨Subcomuna Adentro¨ (GPA) dont la mission principale est d'aller dans les zones d'accès difficile qui n'ont pas, pour la plupart, de service médical. C'est une excellente expérience issue de la pensée révolutionnaire et salutaire de notre Commandant en Chef Fidel quand il a dit qu'il fallait aller vers la population entière et éviter les morts dans ces peuplades qui sont les moins protégées et les plus vulnérables. Aujourd'hui, nous comptons 47 GPA qui vont dans des endroits où on n'avait avant jamais su ce qu'était un médecin.

 

La Brigade Médicale Cubaine a assisté, aujourd'hui 14 Janvier 2011, 57 925 malades du choléra, elle a rapporté et déploré 270 morts (dont 41 mineurs de moins de 15 ans) pour un taux de mortalité qui a baissé progressivement jusqu'à 0,47 %. Le plus bas de tous ceux obtenus par les coopérants, y compris les forces du MSPP - H!

 

(...) Aujourd'hui, alors que certains partenaires de la coopération (ONGs) annoncent leur retrait en Février prochain, Cuba certifie qu'elle restera là tant que l'épidémie ne sera pas contrôlée.

 

Nous déplorons l'épidémie, les morts, qui signifient pour ce pauvre pays une tragédie de plus. Il n'y a pas de meilleure façon d'aider ce peuple aujourd'hui que de combattre l'épidémie. Laquelle constitue en plus une menace pour les Caraïbes, les Amériques et jusqu'à l'Europe. Il faut se rappeler que les pays riches de ce monde ont des quartiers de pauvres, où tous n'ont pas accès à l'eau potable, et encore moins aux services médicaux.

 

Je me souviens alors d'une parole de notre héros national José Marti:

 

"Avec les pauvres de la terre je veux lier mon sort..."

 

Traduction : Alma CSL

 

Source: cubadebate

Partager cet article

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans solidarités
commenter cet article

commentaires