Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Cuba Si Lorraine
  • : blog des amis de Cuba en Lorraine
  • Contact

19610419-CubaVictoryPlayaGiron-crop.jpg
-
cooltext517277295.png
MILCIA---copie-1.jpg
cooltext517276476.png
cooltext517276264.pngcooltext517275991.png
cooltext517276810.png
             -
colonne-gauche-copie-1.jpg
.

logo-gauche.jpg
-
Capture-freeforfive.JPG
cuba-debate.jpg 1er-mai-cuba
Pour en savoir plus
Cliquez sur l'image !

Recherche

nos amis + liens utiles

  .

titre_891504.jpg
.
.
.
RHC-1.JPG
Cubavision-TV.jpg
.
.
cuba_linda.jpg
. 

Archives

cooltext518801341.png
cooltext518803453.gif

Catégories

 

Sans-titre-1-copie-3.jpg

neruda-fidel.jpg

  logo-bas-ok.jpg

 

1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 14:42

La solidarité silencieuse, leçon de manipulation

Capture-h.JPG

L'histoire se répète : le monde ne doit pas savoir que 40% de l'attention médicale

contre le choléra à Haïti est cubaine

 

Ou comment est occultée volontairement par les grands médias l'aide de Cuba à Haiti.

Transcription et traduction de la vidéo :
José Manzaneda, coordinateur de Cubainformación - En février 2010 CNN fit passer pour espagnol un médecin cubain coopérant qui s'occupait de la population touchée par le dernier séisme à Hati. La Télévision Cubaine le dénonça. Aujourd'hui, avec l'épidémie de choléra, l'histoire de passage sous silence et de manipulation sur la brigade médicale cubaine à Haïti se répète.

Il y a quelques jours, Valerie Amos, secrétaire adjointe des Nations Unies pour les affaires humanitaires a souligné le rôle solidaire de Cuba contre l'épidémie de choléra à Haïti.
Nigel Fisher, coordinateur humanitaire de la mission de stabilisation de l'ONU à Haïti affirme quelques jours après que la brigade médicale cubaine prend en charge la majorité des centres de soins contre l'épidémie de choléra.

Le fait que Cuba, un pays du sud sous blocus économique, soit un exemple de comportement international en matière humanitaire pour les Nations Unies devrait être une nouvelle par son caractère exceptionnel.

Mais la majorité des grands médias internationaux n'ont pas voulu en informer. Maintenant, avec le motif des élections présidentielles, Haïti reçoit de nouveau des correspondants de la presse étrangère. Beaucoup relatant le travail humanitaire des ONGs, spécialement celles de leurs pays d'origine. Mais de la solidarité médicale cubaine, qui rappellons le, s'occupe de la majorité des centres de soins contre le choléra, pas une seule parole.

Un cas curieux est la chronique du 25 novembre de la journaliste de la Télévision Espagnole (TVE) Sagrario García Mascaraque. Depuis un centre de Médecins sans Frontières à Haïti, non seulement elle n'a pas mentionné Cuba, mais elle affirme que 80% des personnes touchées par le choléra sont soignées par cette ONG. Si nous prenons en compte le fait que cette journaliste est correspondante permanente à la Havane il est impossible qu'elle ne soit pas informée de la magnitude de l'aide médicale cubaine à Haïti, on peut seulement conclure que son omission est intentionnelle et une preuve de plus de l'habituelle censure sur n'importe qu'elle information qui peut présenter des aspects positifs de Cuba.

Quelques jours avant sa chronique, Stefano Zannini, chef de la mission de l'ONG Médecins sans Frontières à Haïti affirme "qu'il est préoccupant que cinq semaines depuis (le premier cas de choléra) [...] 80% des soins médicaux sont donné par deux acteurs [...]". Et il mentionna la Brigade Médicale Cubaine et l'ONG Médecins sans Frontières. Mais la correspondante de la Télévision Espagnole préfèra réaliser sa sélection particulière d'acteurs solidaires, éliminant de l'information le gigantesque effort réalisé par Cuba. C'est que les plus de trois millions de téléspéctateurs du journal télévisé de la Télévision Espagnole pourraient s'étonner qu'un pays satanisé coimme Cuba soit finalement le plus solidaire.

Traduction T34

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

chabian 04/01/2011 22:32


On peut regretter que Le Diplo de janvier 2011 ne soit pas mieux informé et ne donne qu'un article très superficiel.


cuba si lorraine 04/01/2011 23:54



Je n'ai pas lu le monde diplo de janvier...je ne peux guère vous répondre sauf à dire peut être que ce n'est pas le pire
média loin sans faut sur Cuba et l'analyse du processus en Amérique latine....mais il est vrai que pour ce qui concerne l'aide cubaine à Haïti il y a une  omerta généralisée ...



T 34 01/12/2010 17:50


L'histoire se répète : le monde ne doit pas savoir que 40% de l'attention médicale contre le choléra à Haïti est cubaine

Transcription de la vidéo :

José Manzaneda, coordinateur de Cubainformación - En février 2010 CNN fit passé pour espagnol un médecin cubain coopérant qui s'occupait de la population touchée par le dernier séisme à Hati. La
Télévision Cubaine le dénonça. Aujourd'hui, avec l'épidémie de choléra, l'hi
stoire de passage sous silence et de manipulation sur la brigade médicale cubaine à Haïti se répète.

Il y a quelques jours, Valerie Amos, secrétaire adjointe des Nations Unies pour les affaires humanitaires a souligné le rôle solidaire de Cuba contre l'épidémie de choléra à Haïti.
Nigel Fisher, coordinateur humanitaire de la mission de stabilisation de l'ONU à Haïti affirme quelques jours après que la brigade médicale cubaine prend en cherge la majorité des centres de soins
contre l'épidémie de choléra.

Le fait que Cuba, un pays du sud sous blocus économique, soit un exemple de comportement international en matière humanitaire pour les Nations Unies devrait être une nouvelle par son caractère
exceptionnel.

Mais la majorité des grands médias internationaux n'ont pas voulu en informer. Maintenant, avec le motif des élections présidentielles, Haïti reçoit de nouveau des corespondant de la presse
étrangère. Beaucoup rélatant le travail humanitaire des ONGs, spécialement celles de leurs pays d'origine. Mais de la solidarité médicale cubaine, qui rapellons le, s'occupe de la majorité des
centres de soins contre le choléras, pas une seule parole.

Un cas curieux est le chronique du 25 novembre de la journaliste de la Télévision Espagnole (TVE) Sagrario García Mascaraque. Depuis un centre de Médecins sans Frontières à Haïti, non seulement
elle n'a pas mentionné Cuba, mais elle affirme que 80% des personnes touchées par le choléra sont soignées par cette ONG. Si nous prenons en compte le fait que cette journaliste est correspondante
permanente à la Havane il est impossible qu'elle ne soit pas informée de la magnitude de l'aide médicale cubaine à Haïti, on peut seulement conclure que son omission est intentionnelle et une
preuve de plus de l'habituelle censure sur n'importe qu'elle information qui peut présenter des aspects positifs de Cuba.

Quelques jours avant sa chronique, Stefano Zannini, chef de la mission de l'ONG Médecins sans Frontières à Haïti affirme "qu'il est préoccupant que cinq semaine depuis (le premier cas de choléra)
[...] 80% des soins médicaux sont donné par deux acteurs [...]". Et il mentionna la Brigade Médicale Cubaine et l'ONG Médecins sans Frontières. Mais la correspondante de la Télévision Espagnole
préfèra réaliser sa sélection particulière d'acteurs solidaires, éliminant de l'information le gigantesque effort réalisé par Cuba. C'est que les plus de trois millions de téléspéctateurs du
journal télévisé de la Télévision Espagnole pourraient s'étonner qu'un pays satanisé coimme Cuba soit finalement le plus solidaire.


cuba si lorraine 01/12/2010 19:12



Merci beaucoup, je vais insérer votre commentaire dans l'article afin de l'enrichir