Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Cuba Si Lorraine
  •  Cuba Si Lorraine
  • : blog des amis de Cuba en Lorraine
  • Contact

19610419-CubaVictoryPlayaGiron-crop.jpg
-
cooltext517277295.png
MILCIA---copie-1.jpg
cooltext517276476.png
cooltext517276264.pngcooltext517275991.png
cooltext517276810.png
             -
colonne-gauche-copie-1.jpg
.

logo-gauche.jpg
-
Capture-freeforfive.JPG
cuba-debate.jpg 1er-mai-cuba
Pour en savoir plus
Cliquez sur l'image !

Recherche

nos amis + liens utiles

  .

titre_891504.jpg
.
.
.
RHC-1.JPG
Cubavision-TV.jpg
.
.
cuba_linda.jpg
. 

Archives

cooltext518801341.png
cooltext518803453.gif

Catégories

 

Sans-titre-1-copie-3.jpg

neruda-fidel.jpg

  logo-bas-ok.jpg

 

12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 18:08

posada_castigo2.jpg

UN tribunal du pays qui se réserve le droit d’établir une liste dans laquelle il désigne d’autres pays comme « promoteurs du terrorisme », a déclaré le 8 avril le terroriste international Luis Posada Carriles innocent des onze chefs d’accusation de parjure, fraude, et obstruction de procédure qui pesaient contre lui, lors d’un procès devant un jury à El Paso, Texas, dont il sera impossible d’appeler du verdict.

Ce jury composé de sept femmes et de cinq hommes a rendu son verdict après seulement trois heures de délibération conduites préalablement par la juge Kathleen Cardone – nommée par George W. Bush –, qui présidait pour la seconde fois un procès au terme duquel Posada rentre chez lui à Miami.

« Chaque fois que le jury s’occupe d’une affaire, on ne peut prédire ses conclusions, mais nous respectons votre décision », a déclaré le procureur Timothy Reardon, de la Section anti-terroriste du Département de justice, envoyé paradoxalement depuis Washington alors que le gouvernement refuse de reconnaître que Posada est un terroriste et de le juger comme tel, conformément aux conventions internationales que ce pays a signées.

Posada est toujours poursuivi sous 73 chefs d’accusation d’homicide par la justice vénézuélienne, depuis son arrivée à Miami en 2005.

En l’acquittant, le jury a refusé de reconnaître, malgré toutes les preuves présentées, son entrée illégale aux États-Unis, par la rivière Miami, à bord du crevettier Santrina, et il a préféré croire le conte du « passeur » inventé par le terroriste.

Implicitement, le jury n’admet pas non plus sa responsabilité dans les attentats à l’explosif survenus à Cuba en 1997, qui entraînèrent la mort du jeune touriste italien Fabio di Celmo.

Collaborateur de la police de Batista, Posada a été recruté par la CIA à son arrivée aux États-Unis, et il a fait partie de l’Opération 40 planifiée pour préparer le massacre des partisans de la Révolution en marge de l’invasion de Playa Giron.

La CIA l’a incorporé dans des mécanismes de répression aussi bien au Venezuela, où il dirigea les opérations criminelles de « nettoyage » de la DISIP, qu’au Salvador, au Guatemala et au Honduras, où il fut désigné à des tâches de même acabit.

Détenu au Venezuela comme auteur intellectuel du sabotage en plein vol de l’avion de Cubana de aviacion en 1976, dans lequel 73 personnes ont péri, il s’échappa de prison grâce à l’aide de la CIA pour se consacrer au trafic d’armes et de drogues, organisé depuis la base aérienne nord-américaine d’Ilopango au Salvador.

En novembre 2000, Posada est arrêté au Panama, poursuivi pour complot d’assassinat du chef d’État cubain Fidel Castro pendant le Sommet ibéro américain. Il fut condamné à 8 ans de prison pour terrorisme, et fut libéré en 2004, après avoir été gracié par la présidente mafieuse Mireya Moscoso, sous la pression des dirigeants des groupes terroristes cubano-américains et de ses protecteurs, depuis Washington et Miami.


Source : Granma 

Partager cet article

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans L'Empire
commenter cet article

commentaires