Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Cuba Si Lorraine
  •  Cuba Si Lorraine
  • : blog des amis de Cuba en Lorraine
  • Contact

19610419-CubaVictoryPlayaGiron-crop.jpg
-
cooltext517277295.png
MILCIA---copie-1.jpg
cooltext517276476.png
cooltext517276264.pngcooltext517275991.png
cooltext517276810.png
             -
colonne-gauche-copie-1.jpg
.

logo-gauche.jpg
-
Capture-freeforfive.JPG
cuba-debate.jpg 1er-mai-cuba
Pour en savoir plus
Cliquez sur l'image !

Recherche

nos amis + liens utiles

  .

titre_891504.jpg
.
.
.
RHC-1.JPG
Cubavision-TV.jpg
.
.
cuba_linda.jpg
. 

Archives

cooltext518801341.png
cooltext518803453.gif

Catégories

 

Sans-titre-1-copie-3.jpg

neruda-fidel.jpg

  logo-bas-ok.jpg

 

19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 00:12

images-copie-1.jpg

Por Guillermo Alvarado

Radio Havane Cuba

Le Conseil de Sécurité de l’ONU, a adopté hier une résolution autorisant le recours à la force contre la Libye, qui équivaut à la guerre contre ce peuple, un fait qui peut être considéré comme une aberration, parce qu’il viole et foule aux pieds tous les principes fondamentaux de cette entité mondiale.

Lorsque en juin 1945 la Charte des Nations Unies a été signée à San Francisco, son principal but était de préserver la paix et la sécurité, de prévenir et éliminer des menaces, de mettre un terme aux actes d’agression et d’aboutir, par la voix pacifique et conformément à la justice et au droit, à la solution de différends ou de controverses.

Le mot paix est mentionné à 5 reprises dans le premier paragraphe de la Charte. Le second insiste sur la nécessité d’approfondir les relations d’amitié basées sur le respect et l’égalité des droits et la libre détermination des peuples.

Le troisième paragraphe de son premier article, intitulé “ Les objectifs des Nations Unies” signale que la coopération internationale doit être la voie pour résoudre des problèmes économiques, politiques, sociaux, culturels ou humanitaires entre les pays. Il parle aussi de promotion et de respect des droits humains et des libertés fondamentales de tous sans exception.

Aucun de ces principes n’est contenu dans la résolution honteuse adoptée par le Conseil de Sécurité.

En tout premier lieu il faut dire que ce qui se passe en Libye n’est pas un conflit international, mais un problème interne qui devrait être résolu par les Libyens eux-mêmes sans aucun type d’ingérence étrangère.

Cela nous permet de constater comment le texte et l’esprit de la Charte des Nations Unies ont été dénaturés par cette résolution.
L’occupation et les bombardements constants d’Israël contre les territoires palestiniens oui, sont une agression internationale. Dans le cas d’Israël, un état massacre la population d’un autre. Cependant, le Conseil de Sécurité ferme les yeux devant ce génocide.

Rappelons qu’en 1945 le monde émergeait, traumatisé et horrifié au terme de la deuxième guerre mondiale du 20è siècle. Nul ne voudrait que de tels faits se répètent. L’humanité rêvait de laisser derrière la violence en tant que méthode pour résoudre les divergences et elle s’est dotée d’un instrument dans le but d’y aboutir.

Mais voilà que cet instrument lui joue, non pas pour la première fois, un mauvais tour. Au lieu d’être le contexte harmonisant les efforts collectifs en faveur de la paix, il fait justement le contraire. Cette institution légalise la guerre, la destruction, la souffrance. Le Conseil devient l’instrument des intérêts égoïstes de membres, assoiffés de pétrole, de nouveaux territoires, qui décident de la mort de milliers de personnes, en avançant comme prétexte que c’est pour défendre leurs droits, sans que cela les fassent, ne serait-ce que rougir.

Le théâtre belliciste est servi; au nom de la paix, de nombreuses personnes vont mourir, d’autres survivront avec des blessures terribles, des mutilations, des handicaps, comme il est arrivé au Kosovo, avec la bénédiction de l’ONU ou en Irak, où la principale institution mondiale a préféré regarder ailleurs.

Aucun des signataires de la Charte de San Francisco n’est plus vivant. Le dernier d’entre eux, le Guatémaltèque Guillermo Toriello repose en paix ici à La Havane. Ceux qui ne pourront jamais le faire, sont les dirigeants des 10 pays qui ont voté la veille en faveur de la guerre, qui ont trahi la vie et qui nous ont arraché l’illusion que durant ce troisième millénaire de l’histoire moderne, nous arrivions à être des êtres humains, ne serait ce qu’un tout petit peu meilleurs.

Partager cet article

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans monde
commenter cet article

commentaires