Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Cuba Si Lorraine
  •  Cuba Si Lorraine
  • : blog des amis de Cuba en Lorraine
  • Contact

19610419-CubaVictoryPlayaGiron-crop.jpg
-
cooltext517277295.png
MILCIA---copie-1.jpg
cooltext517276476.png
cooltext517276264.pngcooltext517275991.png
cooltext517276810.png
             -
colonne-gauche-copie-1.jpg
.

logo-gauche.jpg
-
Capture-freeforfive.JPG
cuba-debate.jpg 1er-mai-cuba
Pour en savoir plus
Cliquez sur l'image !

Recherche

nos amis + liens utiles

  .

titre_891504.jpg
.
.
.
RHC-1.JPG
Cubavision-TV.jpg
.
.
cuba_linda.jpg
. 

Archives

cooltext518801341.png
cooltext518803453.gif

Catégories

 

Sans-titre-1-copie-3.jpg

neruda-fidel.jpg

  logo-bas-ok.jpg

 

30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 08:36

unasur_tapa.jpg

Le 4è sommet de l’Union des Nations Sud-américaines, UNASUR a pris fin à Georgetown, la capitale du Guyana, avec la ferme conviction que malgré les différences et les difficultés, aboutir à l’intégration régionale est possible s’il y a la volonté.

L’annonce du plein rétablissement des relations entre la Colombie et l’Equateur, ce qui a été une surprise pour bon nombre de participants en est une bonne preuve. Les relations entre ces deux pays ont été interrompues il y a deux ans, à la suite du bombardement par l’Armée colombienne, du territoire équatorien, action qui a fait 25 morts.

Le discours du Président Correa a traduit cette volonté d’aller de l’avant. Après avoir fait l’annonce du rétablissement des relations, il a signalé que la destinée il faut la tracer et pas la souffrir et que si les défis sont grands, notre espoir l’est plus encore.

Le sommet du Guyana a marqué le plein retour de la Colombie au sein de la communauté sud-américaine. Rappelons que les liens avec le Venezuela, avaient été rétablis peu après la prise de possession du Président Juan Manuel Santos.

Celui-ci a succédé à Álvaro Uribe qui, tout au long de son mandat, a tout fait pour rompre la concorde régionale et favoriser les plans hégémoniques des États-Unis, qui ont traditionnellement appliqué la politique basée sur le principe « divise et tu vaincras »

Le sommet de l’UNASUR a été un dur échec pour cette politique, surtout après l’adoption à l’unanimité, du Protocole démocratique, un instrument pour garantir la souveraineté et surtout la stabilité des nations.

À la différence de la mal nommée “Charte Démocratique” de l’Organisation des États Américains, l’OEA, basée sur des postulats généraux auxquels on peut donner une interprétation très large, charte qui a prouvé son échec pour empêcher le coup d’état au Honduras, le protocole de l’UNASUR établit des actions concrètes au cas où l’on prétende subvertir l’ordre constitutionnel dans un pays de la région.

Tout régime putschiste sera immédiatement isolé sur le plan diplomatique. Tout service prêté cessera. Les frontières terrestres seront fermées et le commerce et le trafic aérien seront interrompus, tout comme le ravitaillement en énergie.

Ces sanctions aussi rigoureuses ne sont pas fortuites. Elles tombent juste, surtout maintenant que l’extrême droite régionale, encouragée par les cercles de pouvoir les plus réactionnaires des Etats-Unis, prépare de nouvelles attaques contre les peuples de l’Amérique. Cette extrême droite vient de crier aux 4 vents ses intentions, lors d’une réunion au Capitole de Washington.

Nous vivons des moments de consolidation des processus d’intégration nouveaux et audacieux qui sont en train de fleurir au sein de nos racines historiques, culturelles, ethniques. Les dangers et les menacent grandissent en proportion directe.

Certes, les États-Unis ont, l’une de leurs bottes enfoncée dans le marais de la crise globale du capitalisme, qui fait eau ces jours-ci en Europe, l’autre dans la boue de leurs aventures bellicistes absurdes, mais leur œil vigilant ne s’écarte pas un seul instant de ce qu’ils considèrent comme leur arrière grande cour.

Le protocole démocratique adopté par l’UNASUR est donc doublement important, de même que toute autre initiative pouvant garantir que la volonté de nos peuples soit exprimée de façon libre et souveraine. Ce sera la base sur laquelle nous construirons, jour après jour, le présent et tracerons l’avenir et l’espoir des générations futures.

SOURCE : RHC

Partager cet article

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans Amérique Latine
commenter cet article

commentaires