Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Cuba Si Lorraine
  •  Cuba Si Lorraine
  • : blog des amis de Cuba en Lorraine
  • Contact

19610419-CubaVictoryPlayaGiron-crop.jpg
-
cooltext517277295.png
MILCIA---copie-1.jpg
cooltext517276476.png
cooltext517276264.pngcooltext517275991.png
cooltext517276810.png
             -
colonne-gauche-copie-1.jpg
.

logo-gauche.jpg
-
Capture-freeforfive.JPG
cuba-debate.jpg 1er-mai-cuba
Pour en savoir plus
Cliquez sur l'image !

Recherche

nos amis + liens utiles

  .

titre_891504.jpg
.
.
.
RHC-1.JPG
Cubavision-TV.jpg
.
.
cuba_linda.jpg
. 

Archives

cooltext518801341.png
cooltext518803453.gif

Catégories

 

Sans-titre-1-copie-3.jpg

neruda-fidel.jpg

  logo-bas-ok.jpg

 

19 juin 2011 7 19 /06 /juin /2011 13:29

celac2.jpg

Par Tania Hernández RHC

Il manque à peine une vingtaine de jours pour le sommet régional convoqué à Caracas, la capitale vénézuélienne, au tours duquel sera fondée la Communauté des Etats Latino-américains et Caribéens, la CELAC, qui ouvrira sans doute une nouvelle ère dans les relations de notre zone géographique. Nos peuples auront un espace propre pour discuter et mener à bien leurs initiatives.


Ce nouvel instrument de dialogue qui englobe plusieurs efforts d’intégration est en marche. C’est en février 2010, à Playas del Carmen, dans l’État mexicain de Quintana Roo, que le feu vert a été donné en vue de l’élaboration des documents de constitution qui seront présentés le 5et 6 juillet prochains.

Durant ce sommet-là, qualifié à juste titre de “sommet de l’unité”, 33 nations dont 12 sud-américaines, 15 caribéennes et 6 centraméricaines, ont décidé de créer cette nouvelle entité, qui se caractérise par une grande diversité culturelle et ethnique, mais avec des racines historiques communes et avec des besoins urgents.


Se dépouiller de la tutelle des empires et des ex métropoles pour garantir la souveraineté et la liberté les plus absolues pour leurs habitants, en est probablement le plus pressant de tous.  La Celac garantira à tous ces membres une égalité des droits et d’opportunités, indépendamment de leur extension territoriale ou de leur niveau de développement économique.


   La volonté de créer la CELAC a été qualifiée par le Président de la République Bolivarienne du Venezuela, Hugo Chavez de “événement politique  le plus important et transcendantal de tous ceux survenus dans Notre Amérique ces 100 dernières années ».


   Il s’agit ni plus ni moins, de matérialiser l’un des rêves des  pères fondateurs de nos nations, ceux qui ont lutté pour notre première indépendance.


En termes quantitatif, le poids du nouveau bloc est évident : parmi ces membres il y a des économies émergeantes, telle que le Brésil, la seconde puissance du continent et la 8è de la planète.


La CELACcomprend une population dépassant  550 millions de personnes et une extension territoriale de  20 millions 447 000 kilomètres carrés, avec des richesses naturelles d’une valeur stratégique inestimable.


Qualitativement, son patrimoine comprend des cultures indiennes millénaires, héritières et dépositaires de connaissances ancestrales et d’une grande sagesse, qui s’avèrent très nécessaires pour sauver la mère nature et garantir la survie de notre espèce, menacée par un modèle de consommation irresponsable et irrationnel, imposé depuis l’extérieur.


   Il y a aussi les descendants  du trafic inhumain d’esclaves amenés depuis les terres africaines: des Noirs, des Mulâtres  et des garifunas, qui ont écrit des pages glorieuses de l’histoire de notre région, comme la révolution d’esclaves en Haïti et dont les traditions, la religion et les mœurs et coutumes font partie de notre identité.


   Les fruits du métissage européen  font partie de ce creuset, de même que des Asiatiques et des Arabes, bien que dans une proportion inférieure. De telle sorte  que nous formons un véritable “ajiaco” ethnique, c'est-à-dire une espèce de soupe dans laquelle on met plusieurs types de légumes et de viandes, le tout mélangé et  dont la forteresse réside dans son union et son intégration.


Le fait de ne pas inclure les États-Unis, qui durant des années sont intervenus de façon grotesque dans les plans de nos peuples pour briser leurs rêves et espoirs, donne sans doute une signification particulière à cet effort colossal.


  La grande importance que la CELAC est appelée à avoir, est aussi à la base des grands dangers qui planent sur elle. Nos peuples devront donc marcher comme le Kabawil maya, celui du regard double, vers le lointain et le prochain, vers le passé et l’avenir, vers les profondeurs et la superficie, pour ne pas se tromper, pour avancer d’un pas sur vers un avenir qui ne nous appartiendra qu’à condition d’être construit, par nos propres mains et notre propre efforts.

Partager cet article

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans Amérique Latine
commenter cet article

commentaires