Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Cuba Si Lorraine
  •  Cuba Si Lorraine
  • : blog des amis de Cuba en Lorraine
  • Contact

19610419-CubaVictoryPlayaGiron-crop.jpg
-
cooltext517277295.png
MILCIA---copie-1.jpg
cooltext517276476.png
cooltext517276264.pngcooltext517275991.png
cooltext517276810.png
             -
colonne-gauche-copie-1.jpg
.

logo-gauche.jpg
-
Capture-freeforfive.JPG
cuba-debate.jpg 1er-mai-cuba
Pour en savoir plus
Cliquez sur l'image !

Recherche

nos amis + liens utiles

  .

titre_891504.jpg
.
.
.
RHC-1.JPG
Cubavision-TV.jpg
.
.
cuba_linda.jpg
. 

Archives

cooltext518801341.png
cooltext518803453.gif

Catégories

 

Sans-titre-1-copie-3.jpg

neruda-fidel.jpg

  logo-bas-ok.jpg

 

12 juin 2010 6 12 /06 /juin /2010 08:35

Guantanamo_by_Latuff2-1.jpg

La Guantanamera, libre de droits, est considéré comme l’hymne national cubain non officiel.

  En 2006, Richard Stallman, réalisant que la Guantanamera est une femme de Guantanamo a pensé aux hommes, les Guantanameros, qui sont prisonniers à Guantanamo.

  Ce qui était en 1885 une base navale américaine est devenu un centre de tortures après 2001, centre de tortures qui n’est toujours pas fermé en dépit des « promesses » américaines de Janvier 2009. (http://fr.wikipedia.org/wiki/Camp_de_Guant%C3%A1namo). Des démarches sont en cours pour que les pays d’Europe veuillent bien « accueillir », comme ils disent, ces détenus.........

  Mais il n’est pas question de libérer ceux dont Georges Bush lui-même savait déjà qu’ils étaient innocents. 

La base navale militaire américaine dans la baie de Guantanamo avait été obtenue en 1898 par les USA (Enmienda Platt) en échange du respect de l’indépendance de l’île que leur avaient « cédé » (? !) l’Espagne lors du Traité de Paris (Pourquoi Paris ?). La Enmienda Platt  stipule que le contrat qui lie Cuba aux Etats Unis ne peut être rompu qu'avec l'assentiment des deux parties....

Richard Stallman a créé pour les prisonniers de Guantanamo cette chanson, chantée par des Cubains :

 

Me odiaba mi primo
Por celos a mi carrera.

Me odiaba mi primo
Por celos a mi carrera.
Lo arrestaron y dijo
Que terrorista yo era.

 

Guantanamero, soy preso guantanamero.
Guantanamero, soy preso guantanamero.

 

Ha decidido el imperio
Tenerme por siempre preso

Ha decidido el imperio
Tenerme por siempre preso
Y la cuestión es hacerlo
Con o sin falso proceso.

 

Guantanamero, soy preso guantanamero.
Guantanamero, soy preso guantanamero.

 

Cuando me hieren el cuerpo,
Dicen que no me torturan.

Cuando me hieren el cuerpo,
Dicen que no me torturan
Causan heridas profundas
De esas que nunca se curan.

 

Guantanamero, soy preso guantanamero.
Guantanamero, soy preso guantanamero

 

No me permiten que duerma:
Mi fin no es un misterio.
Voy a salir cuando muera
O caiga el gran imperio.

 

Guantanamero, soy preso guantanamero.
Guantanamero, soy preso guantanamero

 

En français:

 

Mon bon cousin me déteste

Car jaloux de ma réussite

Mon bon cousin me déteste

Car jaloux de ma réussite

Ils l'ont arrêté, il a dit

Que j'étais un terroriste

 

Guantanamero, détenu à Guantanamo

Guantanamero, détenu à Guantanamo

 

Ainsi l'Empire a décidé

Pour moi de la prison à vie

Ainsi l'Empire a décidé

Pour moi de la prison à vie

La question est de le faire

Avec ou sans procès fictif

 

Guantanamero, détenu à Guantanamo

Guantanamero, détenu à Guantanamo

 

Quand ils me blessaient ils disaient

Qu'ils ne me torturaient pas

Quand ils me blessaient ils disaient

Qu'ils ne me torturaient pas

Ils m'ont causé des plaies profondes

Qui ne guériront jamais

 

Guantanamero, détenu à Guantanamo

Guantanamero, détenu à Guantanamo

 

Ils ne me laissaient pas dormir

Mon avenir n'est pas un mystère

Ils ne me laissaient pas dormir

Mon avenir n'est pas un mystère

Je ne sortirai que quand l'Empire

Sera mort ou aura chuté

 

Alma

Pour écouter la chanson allez sur la page : http://www.lastfm.fr/music/Richard+Stallman

 

Source : http://stallman.org/guantanamero.html

Partager cet article

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans L'Empire
commenter cet article

commentaires