Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Cuba Si Lorraine
  •  Cuba Si Lorraine
  • : blog des amis de Cuba en Lorraine
  • Contact

19610419-CubaVictoryPlayaGiron-crop.jpg
-
cooltext517277295.png
MILCIA---copie-1.jpg
cooltext517276476.png
cooltext517276264.pngcooltext517275991.png
cooltext517276810.png
             -
colonne-gauche-copie-1.jpg
.

logo-gauche.jpg
-
Capture-freeforfive.JPG
cuba-debate.jpg 1er-mai-cuba
Pour en savoir plus
Cliquez sur l'image !

Recherche

nos amis + liens utiles

  .

titre_891504.jpg
.
.
.
RHC-1.JPG
Cubavision-TV.jpg
.
.
cuba_linda.jpg
. 

Archives

cooltext518801341.png
cooltext518803453.gif

Catégories

 

Sans-titre-1-copie-3.jpg

neruda-fidel.jpg

  logo-bas-ok.jpg

 

10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 13:44

291257esp007.jpg

 

Par Tania Hernández  RHC

Par: Oliver Zamora Oria

En Europe, la crise n’est pas seulement économique : c’est également une crise des systèmes politiques et de la souveraineté nationale des Etats ; la démocratie illusoire dans laquelle ont vécu les Européens depuis des décennies est en train de se fissurer.

L’Espagne est un exemple classique de cette barbarie; le gouvernement de Mariano Rajoy a répondu à la grève générale contre la réforme du code du travail et les mesures impopulaires avec un nouveau budget de l’Etat, un nouveau tour de vis et une nouvelle gifle pour des millions d’Espagnols qui ont perdu patience.

Ces nouvelles coupes budgétaires sont les plus dramatiques depuis la fin du franquisme et elles dévoilent les véritables intérêts qui se cachent derrière le gouvernement de droite de Rajoy ; ce n’est pas par hasard que ces mesures satisfont les autorités européennes, en particulier celle de l’Allemagne et les voleurs qui s’adonnent à la fraude fiscale. De quoi s’agit-il ? De nouvelles coupes dans les dépenses sociales pour un montant de 27 milliards 300 millions d’euros : le Ministère du Développement, chargé des travaux publics, sera durement frappé par cette mesure. Selon le Parti Socialiste Ouvrier Espagnol (PSOE), qui a gouverné avant le Parti « Populaire », ces coupes budgétaires provoqueront la faillite de 2500 entreprises de travaux publics et laisseront 200 000 employés sur le carreau.

Mais ce n’est pas tout. Les ministères verront leur dotation baisser de presque 17%, ce qui aura des conséquences sur l’éducation, le logement, l’intégration des immigrés et la coopération internationale. Les prix du gaz et de l’électricité augmenteront, mais la mesure la plus immorale est une sorte d’ « amnistie fiscale » pour les personnes qui se sont livrées à la fraude fiscale : alors que les travailleurs ont la corde au cou, les voleurs en col blanc, des chefs d’entreprises pour la plupart, ont l’occasion de se laver les mains.

Cándido Méndez, secrétaire de l’Union Générale des Travailleurs (UGT), estime que l’Espagne a besoin d’une grande réforme fiscale. Il a souligné que l’économie parallèle prive le ministère du Logement de plus de 60 milliards d’euros, c'est-à-dire l’équivalent du montant des coupes budgétaires exigées par l’Union Européenne pour ramener la dette publique à 3% du Produit Intérieur Brut. Rajoy a l’intention de majorer de 10% les impôts des fraudeurs qui déclareraient leurs revenus. Mais comment s’assurer que ces voleurs vont cesser de tricher sachant que le gouvernement de Rajoy a toujours été incapable de retrouver leur piste ?

La question qui se pose est la suivante : est-ce que l’Espagne va pouvoir encaisser ce choc. Jetons un coup d’œil sur les chiffres. Selon le recensement 2011 de la population active, le nombre de personnes privées d’emploi s’élève à 5 273 600, soit 22,85% de la population active. Selon les prévisions du gouvernement, le chômage pourrait atteindre 24% cette année, soit 6 millions.

Même si sa situation économique n’a strictement aucun rapport avec celle de ses compatriotes, Mariano Rajoy sera aussi victime de ses propres réformes ; il n’a pas bénéficié de l’habituelle lune de miel des 100 premiers jours de gouvernement, les Espagnols lui ont déjà accolés l’étiquette de menteur et ses sympathisants se tournent vers d’autres organisations politiques. Avec un homme comme Rajoy à la tête du pays, quelqu’un qui fait de la politique depuis des décennies et qui a toujours été incapable de gagner des élections grâce à ses propositions, l’Espagne risque de vivre l’une des pages les plus noires de son histoire.

Partager cet article

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans Europe
commenter cet article

commentaires