Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Cuba Si Lorraine
  •  Cuba Si Lorraine
  • : blog des amis de Cuba en Lorraine
  • Contact

19610419-CubaVictoryPlayaGiron-crop.jpg
-
cooltext517277295.png
MILCIA---copie-1.jpg
cooltext517276476.png
cooltext517276264.pngcooltext517275991.png
cooltext517276810.png
             -
colonne-gauche-copie-1.jpg
.

logo-gauche.jpg
-
Capture-freeforfive.JPG
cuba-debate.jpg 1er-mai-cuba
Pour en savoir plus
Cliquez sur l'image !

Recherche

nos amis + liens utiles

  .

titre_891504.jpg
.
.
.
RHC-1.JPG
Cubavision-TV.jpg
.
.
cuba_linda.jpg
. 

Archives

cooltext518801341.png
cooltext518803453.gif

Catégories

 

Sans-titre-1-copie-3.jpg

neruda-fidel.jpg

  logo-bas-ok.jpg

 

23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 01:37

Le citoyen des Etats-Unis, Alan Gross, a été condamné à quinze ans de prison. Le verdict tomba après que son procès à La Havane eût prouvé, sans doute aucun, que, illégalement et sous des prétextes fallacieux, il avait travaillé à Cuba avec le programme de l’USAID des Etats-Unis, subordonnée au Département d’Etat et financée par la société anti-castriste « Développement Alternatives, Inc. », au nom de laquelle Alan Gross a voyagé à Cuba. Il l’admit au cours de son procès.

L’USAID a comme objectif explicite de déstabiliser Cuba de l’intérieur, de fomenter le renversement de l’ordre constitutionnel. Il a été reconnu coupable d’agissements contre l’intégrité territoriale et l’indépendance de Cuba dans le cadre de ce programme américain.

Le samedi 12 mars, à peine cette sentence annoncée, les médias internationaux et les représentants officiels des Etats-Unis, tant à Washington qu’à la Section des Intérêts des Etats-Unis à La Havane, sont à nouveau passés à l’offensive avec une nouvelle campagne de désinformation et de guerre médiatique contre Cuba. Pour exemple, les responsables américains à La Havane ont protesté que Cuba « criminalisait ce que la majorité du monde considérait comme normal, dans ce cas précis l’accès à l’information et à la technologie » (Associated Press, 12 mars 2011).

A quel titre Washington s’autorise-t-elle à définir la politique de Cuba en matière d’information et de technologie ? En faisant cette déclaration, les responsables américains ont seulement confirmé que les accusations portées contre Alan Gross sont justes, qu’il tentait bien d’établir dans l’île un réseau parallèle de technologie et d’information. Cela constitue une violation flagrante du droit inaliénable de toutes les nations à l’autodétermination et à la souveraineté. Comment réagiraient les USA
si, par exemple, la Chine leur envoyait un opérateur qui livrerait des équipements de communication aux personnes jugées favorables à l’organisation d’un mouvement d’opposition au gouvernement à l’intérieur du pays et bienveillantes à l’égard de la Chine ? Qui plus est, la plupart des nations, y compris les Etats-Unis, ont des lois interdisant ce type d’activité. Et pourquoi pas Cuba ? Pourquoi, aux yeux des Etats-Unis d’Amérique, Cuba ne doit-elle pas avoir ce droit ?

Je dirais même, pour l’exprimer d’une autre façon, que Cuba a plus le droit de lutter pour son autodétermination et sa souveraineté que tout autre pays dans le monde. Il en est ainsi parce qu’aucun autre pays n’a été victime d’un blocus continu et d’activités terroristes et subversives pendant plus de 50 ans. Les Etats-Unis sont les auteurs de ces activités criminelles. Ces mêmes Etats-Unis qui, une fois de plus, sont tentés aujourd’hui de saper le droit souverain de Cuba à se défendre, de telle manière qu’ils puissent continuer, voire intensifier, leurs efforts pour détruire l’ordre constitutionnel à Cuba.

Cuba a le droit de se défendre. Il est également important que les peuples du monde entier soutiennent ce droit et s’opposent aux pressions des Etats-Unis et à la désinformation contre Cuba. De même, comme c’est mon cas, si l’on soutient totalement la voie empruntée par Cuba pour améliorer son modèle économique socialiste ou si l’on manifeste d’autres opinions à propos de Cuba, on ne doit faire qu’un pour protéger le droit de Cuba à fixer sa propre voie économique, politique et sociale. Personne ne devrait sous-estimer le défi lancé à Cuba en ces moments-ci. Toute hésitation de ce point de vue servirait seulement à renforcer l’attaque des Etats-Unis contre Cuba.

ht-support-14.jpgLes Cinq Cubains sont injustement emprisonnés aux Etats-Unis depuis plus de 12 ans pour avoir défendu Cuba contre des activités terroristes qui violaient de la façon la plus flagrante, violente et cruelle, le droit souverain de Cuba à être une nation pleine et entière, maîtresse de son destin. Cette exigence universelle de la libération des Cinq cubains fait également partie du droit de Cuba à son autodétermination et à sa souveraineté.

* Canadien. Ecrivain/journaliste/conférencier spécialisé sur Cuba. Livre à paraître : « Cuba : Démocratie Participative et Elections au XXIème siècle ». Membre du Comité International pour la Libération des Cinq et le « Comité Fabio Di Celmo pour les Cinq de la Table de concertation de solidarité Québec-Cuba ».

trad.: Laura Ragugini

Source : cubanismo

Partager cet article

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans Cuba
commenter cet article

commentaires