Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Cuba Si Lorraine
  •  Cuba Si Lorraine
  • : blog des amis de Cuba en Lorraine
  • Contact

19610419-CubaVictoryPlayaGiron-crop.jpg
-
cooltext517277295.png
MILCIA---copie-1.jpg
cooltext517276476.png
cooltext517276264.pngcooltext517275991.png
cooltext517276810.png
             -
colonne-gauche-copie-1.jpg
.

logo-gauche.jpg
-
Capture-freeforfive.JPG
cuba-debate.jpg 1er-mai-cuba
Pour en savoir plus
Cliquez sur l'image !

Recherche

nos amis + liens utiles

  .

titre_891504.jpg
.
.
.
RHC-1.JPG
Cubavision-TV.jpg
.
.
cuba_linda.jpg
. 

Archives

cooltext518801341.png
cooltext518803453.gif

Catégories

 

Sans-titre-1-copie-3.jpg

neruda-fidel.jpg

  logo-bas-ok.jpg

 

19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 07:44
29535_haiti1.jpg
Au fur et à mesure que le temps passe, la situation se dégrade en Haïti où le seime dévastateur de mardi dernier a mis en relief les conséquences terribles de la pauvreté ancestrale de ce pays caribéen ainsi que la faiblesse des institutions pour donner une réponse adéquate aux très nombreux besoins de la population.

Cette fin de semaine, des actes de violence se sont produits et ils ont fait deux morts : l’un au cours d’un affrontement de la police avec un groupe qui se livrait au pillage et l’autre à la suite d’un linkage d’une personne accusé d’avoir volé.

La distribution de l’aide insuffisante qui arrive aux sinistrés doit se faire sous la surveillance des forces de la MINUSTAH, la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation avec des soldats armés jusqu’aux dents pour contenir les milliers de personnes qui demandent de l’eau, des médicaments et des aliments.

À cette situation très difficile s’est joint un nouveau facteur: l’attitude des Etats-Unis qui ont décidé, unilatéralement, d’assumer le contrôle de l’aéroport de Port-au-Prince et ils autorisent qui bon leur semble à y atterrir et obligent les autres à se diriger vers la République dominicaine.

L’occupation militaire à laquelle procèdent les Etats-Unis en Haïti où ils ont dépêché 10 000 soldats en dépit de la présence des forces de l’ONU, a donné lieu à une protestation énergique de la France et du Brésil.

Le Secrétaire français à la Coopération, Alain Joyandet, a demandé à l’ONU de préciser quel est le rôle des Etats-Unis en Haïti qu’il faut aider et pas occuper –a-t-il précisé-.

Pour sa part, le Président du Brésil Luiz Inacio Da Silva a rappelé que son pays est le coordonnateur de la MINUSTAH et qu’il est donc responsable de la sécurité en Haïti. 15 militaires brésiliens, le représentant de l’ONU, Luiz Carlos da Costa, ainsi que Zilda Arns, une remarquable personnalité dans la lutte pour les droits des enfants sont morts à cause du séisme en Haïti.

L’intervention militaire étasunienne n’a fait jusqu’à présent qu’entraver l’acheminement et la distribution de l’aide humanitaire au lieu de l’accélérer comme le prétend le gouvernement étasunien.

Pendant ce temps et au milieu d’une crise humanitaire sans précédents dans la région, avec une discipline et un dévouement extraordinaires, les médecins cubains –plus de 400- qui travaillaient déjà en Haïti avant le séisme, renforcés par des collègues haïtiens ayant été formés à Cuba mènent une lutte permanente contre la mort et la douleur, débordés uniquement, comme l’un d’entre eux l’a déclaré, par la tragédie consistant à ne pas pouvoir faire plus.

Des spécialistes d’autres pays se sont joints à cette mission mais en dépit de leur travail exemplaire ce n’est qu’une goutte d’eau dans un océan de besoins qui poussent progressivement des milliers de personnes au désespoir.

Ce lundi, les Présidents d’Haïti, René Préval et de la République Dominicaine, Leonel Fernandez, tiendront une réunion pour préparer une conférence internationale destinée à coordonner l’aide humanitaire aux sinistrés.

Ce qui sera fait devra l’être cependant, sans précipitation et sans conditions politiques. Personne ne doit chercher de façon opportuniste, à jouer le rôle de protagonistes.Tout devra être fait avec agilité et transparence pour que, comme l’a signalé le Secrétaire Général de l’ONU, Ban Ki-Moon, chaque dollar arrive là où il doit arriver : à ceux qui en ont le plus besoin, à ceux qui, après presque deux siècles ont survécu au pire cataclysme qu’ait souffert Haïti : la pauvreté colossale de 80% de ses presque 9 millions d’habitants. C’est une misère injuste que la nature sous forme de tremblement de terre a lancée soudain à la figure de l’humanité !

Partager cet article

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans monde
commenter cet article

commentaires