Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Cuba Si Lorraine
  •  Cuba Si Lorraine
  • : blog des amis de Cuba en Lorraine
  • Contact

19610419-CubaVictoryPlayaGiron-crop.jpg
-
cooltext517277295.png
MILCIA---copie-1.jpg
cooltext517276476.png
cooltext517276264.pngcooltext517275991.png
cooltext517276810.png
             -
colonne-gauche-copie-1.jpg
.

logo-gauche.jpg
-
Capture-freeforfive.JPG
cuba-debate.jpg 1er-mai-cuba
Pour en savoir plus
Cliquez sur l'image !

Recherche

nos amis + liens utiles

  .

titre_891504.jpg
.
.
.
RHC-1.JPG
Cubavision-TV.jpg
.
.
cuba_linda.jpg
. 

Archives

cooltext518801341.png
cooltext518803453.gif

Catégories

 

Sans-titre-1-copie-3.jpg

neruda-fidel.jpg

  logo-bas-ok.jpg

 

10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 08:07

justice.gif

Por Guillermo Alvarado

Le Conseil de Sécurité de l’ONU s’apprête à donner au monde un exemple typique de ce que veut dire « deux poids deux mesures » ou de ce qu’est, selon certains, manque total de morale, lorsqu’il votera un paquet de sanctions contre l’Iran en raison du programme nucléaire que celui-ci développe à des fins pacifiques. Le Conseil de Sécurité vient, cependant, de blanchir pratiquement Israël au sujet de l’assaut meurtrier de la Flottille de la Liberté. Cette action a coûté la vie à un groupe de pacifistes qui acheminaient de l’aide humanitaire pour la population palestinienne de Gaza.

L’Ambassadrice des Etats-Unis auprès de l’ONU, Susan Rice, qui a d’ailleurs gardé un silence prudent lors de l’attaque israélienne, a souligné sur un ton menaçant que le document que le gouvernement de son pays impose aux autres membres du Conseil est « percutant, large et aura un impact significatif en Iran.


Les mesures impliquent l’application d’une surveillance étroite sur les opérations des banques de ce pays asiatique y compris de sa banque centrale, ce qui est une ingérence dans des affaires d’État. Les sanctions prévoient aussi un régime de révision des bateaux iraniens et l’extension du blocus sur les ventes d’armes.


De telles sanctions sont basées sur la simple présomption par les Etats-Unis, de la Grande Bretagne et de la France, membres permanents du Conseil de Sécurité, présomption selon lesquelles les recherches iraniennes dans le domaine du nucléaire auraient des fins militaires.


On se souvient immédiatement du tissu de mensonges que l’on a présenté à la communauté internationale pour justifier l’invasion de l’Irak où il y avait soi-disant de terribles arsenaux chimiques et biologiques qui mettaient en danger l’humanité.


Ce que Mme Rice passe sous silence c’est que le gouvernement iranien avait accepté un accord tripartite avec la Turquie et le Brésil en vertu duquel on enverrait en dépôt à Ankara 1 200 kg d’uranium enrichi à moins de 5%.


En échange, l’Iran recevrait 120 kilogrammes de combustible nucléaire nécessaire à son réacteur spécialisé dans la production d’isotopes pour le traitement du cancer.

Les Etats-Unis et leurs alliés ont simplement ignoré cet engagement et ils s’apprêtent à provoquer une crise suffisamment grave leur permettant d’attaquer l’Iran ou de laisser cette sale besogne à Israël, leur gendarme dans la région et qui possède soit dit en passant des armes nucléaires.

Cependant, jusqu’à présent le Conseil de Sécurité de l’ONU n’a jamais proposé une inspection des arsenaux israéliens qui incluent entre 75 et 300 ogives nucléaires ou de ses sous-marins, dotés de missiles et qui croisent dans la Méditerranée et qui entendent se situer dans le Golfe Persique pour avoir leur cible à la portée de leurs armes.

Il n’y a pas été question non plus d’un châtiment pour l’attaque brutale et illégale contre la caravane qui transportait de l’aide pour la Bande de Gaza, qui est soumise à un blocus et où un million et demi de personnes, la moitié d’entre elles des enfants souffrent de la faim entre autres maux parce que le régime sioniste le veut ainsi.

Israël est un état terroriste, il est coupable de l’holocauste palestinien, il a collaboré activement avec les dictatures au Chili, en Argentine, en Uruguay, au Guatemala, au Salvador et en Colombie, des dictatures qui au nom de l’anticommunisme ont détruit ce qu’il y avait de mieux dans la société. Nous attendons encore une “position commune européenne” ou un système de sanctions de l’ONU pour ses violations flagrantes et prouvées, du droit humanitaire le plus élémentaire.


Bien au contraire, ce que la Maison Blanche propose est d’augmenter les peines à la population iranienne, un fait inutile qui ne vient que démontrer que ce que les puissances occidentales craignent c’est que dans le Golfe Persique et dans bien d’autres zones riches en pétrole, éclate soudain, la paix.

RHC

 

Partager cet article

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans monde
commenter cet article

commentaires