Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Cuba Si Lorraine
  •  Cuba Si Lorraine
  • : blog des amis de Cuba en Lorraine
  • Contact

19610419-CubaVictoryPlayaGiron-crop.jpg
-
cooltext517277295.png
MILCIA---copie-1.jpg
cooltext517276476.png
cooltext517276264.pngcooltext517275991.png
cooltext517276810.png
             -
colonne-gauche-copie-1.jpg
.

logo-gauche.jpg
-
Capture-freeforfive.JPG
cuba-debate.jpg 1er-mai-cuba
Pour en savoir plus
Cliquez sur l'image !

Recherche

nos amis + liens utiles

  .

titre_891504.jpg
.
.
.
RHC-1.JPG
Cubavision-TV.jpg
.
.
cuba_linda.jpg
. 

Archives

cooltext518801341.png
cooltext518803453.gif

Catégories

 

Sans-titre-1-copie-3.jpg

neruda-fidel.jpg

  logo-bas-ok.jpg

 

5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 00:14

 

s1600-nationFMLN.jpg

Par Tania Hernández RHC

Par Mario Zavaleta

L’année qui s’achève a été riche en événements au Salvador, importants du point de vue national comme sur le plan international. Le ton a été donné début janvier par le Ministère de la Santé : le gouvernement du Salvador, à la tête du pays depuis un an et demi annonçait l’amélioration des services de secours et la mise en place d’un nouveau réseau d’établissements de santé étendu aux villages les plus pauvres du pays.


Tous ces progrès ont été rendus possibles grâce à la Réforme du système de Santé. Cette réforme, qui a été lancée bien que toutes les conditions ne soient pas encore réunies, est principalement axée sur la création de centres de soins Eco-familiaux, qui disposent d’équipements, de médicaments et d’un personnel multidisciplinaire de médecins généralistes et d’infirmiers. Certains de ces centres de soins disposent déjà de médecins spécialistes, qui exercent dans des villages où aucun médecin n’avait mis les pieds auparavant.


Par ailleurs, au début du mois de janvier plusieurs conflits sociaux ont éclaté, à l’appel de syndicats du secteur public, notamment de la Justice, qui demandaient la satisfaction de leurs revendications. Malgré la grande inquiétude provoquée par ces conflits, qui se sont parfois écartés des manières civilisées, la tension est progressivement retombée après l’accord entre les dirigeants syndicaux et les membres de la Cour Suprême de Justice, avec la médiation du Procureur pour la défense des Droits Humains, Oscar Humberto Luna.


Le 1er février, le Salvador a connu un autre événement important de son histoire, lorsque le député Sigfrido Reyes, du Front Farabundo Martí pour la Libération Nationale, FMLN, a assumé la présidence de l’Assemblée Législative. Même si le FMLN y était majoritaire depuis plusieurs législatures, les manœuvres du parti de droite Arena avaient empêché le FMLN d’obtenir la présidence du parlement.


Toute l’année, une véritable bataille politique a opposé partisans et adversaires d’une réforme fiscale visant à mettre fin aux difficultés financières de l’Etat afin de lancer les programmes du gouvernement. C’est au mois de février que la tension s’est ravivée, lorsque le président salvadorien Mauricio Funes a déclaré : « Nous mènerons la réforme fiscale avec ou sans l’ANEP », l’Association Nationale de l’Entreprise Privée, la principale organisation patronale du Salvador. Mauricio Funes répliquait ainsi à la campagne lancée par les organisations patronales et la droite, qui refusaient et refusent toujours en cette fin d’année, l’augmentation des contributions sociales.


La deuxième quinzaine de février a été marquée par la IVè Rencontre des Vice-présidents d’Amérique Centrale et de la République Dominicaine, qui s’est tenue dans la capitale salvadorienne. Cette réunion a eu pour sujet principal l’égalité des chances dans l’accès à une éducation de qualité. A cette occasion, le gouvernement salvadorien a reconnu que le Salvador est le pays de la région qui a le moins investi dans l’éducation au cours des dernière décennies, avec une estimation allant de 2 à 3% du Produit Intérieur Brut, alors que certains pays de la région atteignent 6 voire 7 % du PIB.


Dans une autre tentative de dialogue et de négociation avec l’ensemble des acteurs de la société salvadorienne, le président Mauricio Funes a annoncé à la mi-mars, la création du Conseil Consultatif sur les Thèmes de la Nation, qui devait être composé des 4 ex-présidents de la période postérieure à la signature des Accords de paix, c’est à dire des présidents membres du parti Arena ; cependant, seul Antonio Saca a accepté cette initiative, qui a été boycottée par les trois autre présidents. 


L’événement le plus marquant du mois de mars aura été la visite du président des Etats-Unis Barack Obama, qui a conclu au Salvador son périple latino-américain qui l’a mené au Brésil et au Chili. Les véritables motivations de la venue du président étasunien au Salvador sont restées floues et la seule annonce qui a débouchée de cette visite est celle d’un « Accord d’Association pour la Croissance ». Ce document, signé entre les deux pays en novembre, ne prévoit aucun type d’aide économique de la part de la première puissance mondiale.


A la fin du mois, le gouvernement salvadorien a présenté les résultats de la visite au Vietnam du ministre salvadorien des Affaires étrangères Hugo Martínez. Les deux pays ont signé plusieurs accords prévoyant de consolider le cadre juridique des relations diplomatiques établies en janvier 2010.

Au début du mois d’avril, un fait inhabituel s’est produit au Salvador : la Police Nationale Civile, sur ordre du Parquet, a procédé à l’arrestation de 9 personnes accusées de détournement de fonds publics. Guillermo Maza, ministre de la Santé publique pendant la présidence d’Antonio Saca, fait partie des accusés, qui auraient détourné plus de 3 millions de dollars. En cette fin d’année 2011, le procès est toujours en cours.


Par ailleurs, le procès de Luis Posada Carriles, qui s’est tenu à El Paso, au Texas, et a abouti à l’acquittement du terroriste, a été perçu au Salvador comme une farce honteuse qui révèle la double morale et le deux poids deux mesures de la justice étasunienne. Plusieurs organisations sociales et dirigeants politiques salvadoriens ont qualifié ce procès de cynique. Il  a été critiqué lors d’un meeting de solidarité avec Cuba et avec les Cinq antiterroristes cubains injustement emprisonnés aux Etats-Unis qui s’est tenu le 8 avril.


Grâce à la chaîne de télévision Telesur et aux radios Cadena mi gente et Maya Visión, les Salvadoriens ont suivi de près les importantes cérémonies commémoratives qui se sont déroulées à Cuba à partir du 16 avril – pour célébrer le 50ème anniversaire de la déclaration du caractère socialiste de la Révolution et la victoire de la Baie des cochons – ainsi que le déroulement du Sixième Congrès du Parti Communiste de Cuba.


Le 29 avril, la tension est montée dans le pays suite au verdict du Conseil Constitutionnel de la Cour Suprême de Justice, qui a déclaré inconstitutionnel le décret législatif permettant la reconstitution des partis Conciliation Nationale, PCN et Démocrate Chrétien, PDC. Le Tribunal Suprême s’est ensuite prononcé pour la dissolution de ces deux partis mais le PCN et le PDC ayant fait appel de la sentence auprès de la Cour Suprême de Justice, l’affaire est toujours en cours.


Le 19 mai, un centre de stockage d’essence, de diesel et de gaz liquéfié, appartenant à l’entreprise binationale Albapetróleos, a été inauguré dans la zone portuaire de Acajutla, dans l’ouest du pays. Cet événement revêt une importance capitale car il constitue un nouveau pas vers la consolidation d’un modèle de coopération entre pays frères. La construction de ce centre de stockage moderne est le fruit de la coopération entre le gouvernement de la République Bolivarienne du Venezuela et plusieurs communes dirigées par le FMLN.


Le mois de juin a vu se produire ce qu’il est convenu d’appeler la plus grande crise institutionnelle qu’ait connu le pays en temps de paix, suite à l’adoption du décret 743 par la droite parlementaire et sa ratification  par le président Mauricio Funes. Ce décret introduit des changements dans les modalités de prises de décisions du Conseil Constitutionnel, et modifie la règle de l’unanimité pour les pourvois en cassation et pour les questions liées à la constitutionnalité des lois. Plusieurs mois plus tard, le décret a été abrogé suite à une initiative du FMLN négociée avec les partis de droite.


Au début du mois de juin, les Salvadoriens ont eu l’agréable surprise d’apprendre que le gouvernement projetait d’éradiquer l’analphabétisme dans les prisons. Ce programme, reposant sur la méthode cubaine « Yo sí puedo » avait été lancé à l’initiative du Ministère de l’Éducation plusieurs mois auparavant. Le gouvernement a annoncé que les premiers 103 détenus qui avaient suivis les cours d’alphabétisation avaient été diplômés. Durant la cérémonie de remise des diplômes, l’un des détenus alphabétisés a dit toute sa gratitude et son émotion d’avoir pu bénéficier de la méthode cubaine, internationalement reconnue qui a déjà été utilisée dans une dizaine de pays.


Le Salvador s’est joint aux commémorations du Jour de la Rébellion Nationale, que les Cubains fêtent chaque année dans tout le pays. Cette année la province de Ciego de Ávila a gagné l’émulation pour organiser les festivités à cette occasion.. Outre les commémorations publiques organisées par l’Ambassade de Cuba dans ce pays et la Coordination Salvadorienne de Solidarité avec Cuba, les Salvadoriens ont pu suivre de près les commémorations qui ont eu lieu à Cuba à la fin du mois de juillet, grâce aux  radios Cadena Mi Gente et Radio Maya Visión, qui ont diffusé des émissions produites par Radio Havane Cuba.


Le 27 octobre suite au passage d'une dépression tropicale qui a provoqué 10 jours de pluie ininterrompue, le gouvernement salvadorien et l'Organisation des Nations Unies ont appelé la communauté internationale à la solidarité  afin d'aider les sinistrés et de réparer les dégâts matériels. Des dizaines de milliers de Salvadoriens ont perdu leurs maisons et leurs récoltes. Les pluies torrentielles ont causé la mort de 34 personnes et ont provoqué d'immenses pertes économiques.

images-copie-1.jpg

Le 10 novembre le Tribunal Suprême Électoral a convoqué les élections législatives et municipales pour le 11 mars 2012 : le même jour la Commission politique du FMLN adressait un communiqué à ses militants et au peuple salvadorien. C'est ainsi que le parti a lancé son travail en vue de cet important rendez-vous électoral qui s’inscrit dans la continuité des changements entrepris par le FMLN depuis son accession à la présidence en 2009.


Le 30 novembre le groupe de 20 spécialistes cubains de la santé venus au Salvador aider à la mise en place du nouveau système de santé a quitté ce pays. Le travail des internationalistes cubains a officiellement été salué au cours d'une cérémonie à laquelle ont participé des représentants du ministère de la Santé, de l'OPS ainsi que l'ambassadeur de Cuba au Salvador  Pedro Pablo Prada et d'autres diplomates cubains.  Pedro Pablo Prada a mis en exergue le travail des Cubains dans le développement du nouveau système de santé salvadorien. La coopération de Cuba dans ce domaine, qui doit se poursuivre l’année prochaine, a été chaleureusement saluée par les autorités salvadoriennes et par plusieurs dirigeants d’organisations populaires.

Partager cet article

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans Amérique Latine
commenter cet article

commentaires