Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Cuba Si Lorraine
  •  Cuba Si Lorraine
  • : blog des amis de Cuba en Lorraine
  • Contact

19610419-CubaVictoryPlayaGiron-crop.jpg
-
cooltext517277295.png
MILCIA---copie-1.jpg
cooltext517276476.png
cooltext517276264.pngcooltext517275991.png
cooltext517276810.png
             -
colonne-gauche-copie-1.jpg
.

logo-gauche.jpg
-
Capture-freeforfive.JPG
cuba-debate.jpg 1er-mai-cuba
Pour en savoir plus
Cliquez sur l'image !

Recherche

nos amis + liens utiles

  .

titre_891504.jpg
.
.
.
RHC-1.JPG
Cubavision-TV.jpg
.
.
cuba_linda.jpg
. 

Archives

cooltext518801341.png
cooltext518803453.gif

Catégories

 

Sans-titre-1-copie-3.jpg

neruda-fidel.jpg

  logo-bas-ok.jpg

 

9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 00:45

Des villes de trois continents ont été le théâtre, cette fin de semaine, de diverses formes de protestation. Elles ont eu toutes un dénominateur commun le mécontentement  croissant pour les conditions de vie qui ne cessent d’empirer pour la grande majorité, et qui sont le résultat des politiques gouvernementales erronées. Les protagonistes ont été pour la plupart des jeunes.


À Tel Aviv, la capitale d’Israël, qui se caractérise par une immobilisation sociale qui pourrait être qualifiée de traditionnelle, la situation a commencé à changer depuis le 14 juillet dernier et elle a atteint son point culminant samedi, lorsque plus de 300 000 personnes sont descendues dans les rues pour organiser la plus grande marche de l’histoire de ce pays.


Bien que jusqu’à présent il ait fait la sourde oreille à la clameur populaire, le régime sioniste a été contraint de réagir face aux revendications de plus de logements accessibles, des services d’éducation et de santé pour tous et d’autres bénéfices et il a annoncé, il y a quelques heures, la création d’une commission pour étudier les demandes.


À Londres, samedi soir, au quartier de Tottenham, de violents heurts ont opposés policiers et groupes de jeunes manifestants qui ont détruit des véhicules, incendié de logements et pillé plusieurs commerces.


Dimanche soir, les troubles se sont étendus à d’autres quartiers de la capitale britannique. 


La mort d’un jeune par la police dans des circonstances encore non éclaircies a été à l’origine des heurts, certes, mais des observateurs s’accordent à signaler que le chômage et les coupes dans les programmes sociaux, sont en réalité la cause de la réaction violente de certains groupes.


Tottenham  est un quartier où résident des minorités ethniques dans des conditions défavorables, qui ont sans doute alimenté pendant des années, le ressentiment parmi les résidants.  Ces ingrédients ne se répètent pas dans d’autres quartiers. Cependant des actions violentes ont eu lieu.


Plusieurs villes espagnoles et grecques ont elles aussi, été le théâtre de manifestations contre les plans de rajustement, qui font tomber sur le dos des gens la lourde charge de la crise financière, alors qu’ils sauvent les banquiers et d’autres spéculateurs.


À Santiago du Chili, des milliers d’étudiants, accompagnés par leurs proches ont occupé la Place Bustamente pour exiger une éducation publique gratuite et de qualité. Tout au long de la semaine des affrontements y ont eu lieu entre des policiers et des jeunes, qui s’opposent aux projets du gouvernement de Sebastián Piñera de privatiser ce service.


La tension a monté de ton dans cette nation lorsque Tatiana Acuña Selles, fonctionnaire du ministère de la culture, qui semble ne pas savoir que le régime de Pinochet n’existe plus, a appelé, il y a quelques jours, à éliminer physiquement l’une des principales dirigeantes des étudiants.


“On tue la chienne et le conflit termine”- a écrit Tatiana Acuña dans une des dits réseaux sociaux. Elle se référait à Camila Vallejo, qui est la Présidente de la Fédération des Étudiants du Chili.


Il n’y a rien de particulier que ce soit justement les jeunes qui soient à la tête des luttes dans un monde sens dessus dessous, où ils sont non seulement privés du présent, mais de la possibilité d’avoir un avenir. “Nous sommes le sel de la terre”- criaient les indignés à Tel Aviv. Leurs échos retombent aux 4 coins de la planète, exigeant ainsi  des oreilles réceptives pour leurs revendications et surtout une volonté réelle d’introduire des changements urgents dans un système qui se démembre et dont les dirigeants ne savent quoi faire avec les restes.

Partager cet article

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans monde
commenter cet article

commentaires