Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Cuba Si Lorraine
  •  Cuba Si Lorraine
  • : blog des amis de Cuba en Lorraine
  • Contact

19610419-CubaVictoryPlayaGiron-crop.jpg
-
cooltext517277295.png
MILCIA---copie-1.jpg
cooltext517276476.png
cooltext517276264.pngcooltext517275991.png
cooltext517276810.png
             -
colonne-gauche-copie-1.jpg
.

logo-gauche.jpg
-
Capture-freeforfive.JPG
cuba-debate.jpg 1er-mai-cuba
Pour en savoir plus
Cliquez sur l'image !

Recherche

nos amis + liens utiles

  .

titre_891504.jpg
.
.
.
RHC-1.JPG
Cubavision-TV.jpg
.
.
cuba_linda.jpg
. 

Archives

cooltext518801341.png
cooltext518803453.gif

Catégories

 

Sans-titre-1-copie-3.jpg

neruda-fidel.jpg

  logo-bas-ok.jpg

 

7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 09:08

cincog1.jpg

La Havane, 5 février, (RHC)- Les 5 Cubains prisonniers politiques aux Etats-Unis depuis 11 ans sont toujours victimes de l’injustice et du double standard de la politique étasunienne en matière de lutte contre le terrorisme.

Gerardo Hernández, René González, Ramón Labañino, Antonio Guerrero et Fernando González purgent de longues peines de prison dont deux perpétuités. Ils ont été accusés de conspiration afin d’espionner. Ils n’avaient pourtant fait que surveiller les organisations terroristes anti-cubaines de Miami pour prévenir notre pays des actes de terrorisme le prenant pour cible.

Les participants au programme « La Table Ronde de la télévision et la radio cubaines ainsi que des proches des 5, ont donné de nouveaux détails sur les violations des droits de nos 5 compatriotes.

Le journaliste Reinaldo Taladrid a commenté des activités terroristes et des activités de trafic de drogue commises en toute impunité par des criminels d’origine cubaine aux Etats-Unis, à Porto Rico et dans d’autres pays. Il a rappelé que beaucoup d’entre eux vivent toujours dans le Sud de la Floride.

Il a signalé qu’une telle impunité des terroristes contraste avec l’injustice dont sont victimes les 5 qui, eux, luttaient contre le terrorisme.

Pour sa part, Maître Magda Montiel, avocate cubano-américaine qui suit de près l’affaire a rappelé l’injustice réitérée que commet le gouvernement étasunien qui continue à refuser à René Gonzalez le droit de recevoir la visite de sa femme Olga Salanueva.

De son còté, Olga Salanueva a qualifié d’acharnement total sur Gerardo- condamné à deux perpétuités plus 15 ans- et sur sa femme Adriana Perez, qui n’ont pas pu se revoir depuis l’emprisonnement.

Elle a cité des violations systématiques par les autorités des droits des 5 depuis leur emprisonnement et en particulier celles commises contre son mari René et contre Gerardo.

On a appris que le 7 octobre 2011, René doit sortir de prison selon les conditions de la sentence en vigueur, mais il devrait rester trois ans aux Etats-Unis, ce qui continuerait à prolonger la séparation familiale dans des conditions extrêmement dangereuses pour lui.

Irma Gonzalez, la fille aînée de René, a raconté des expériences de son récent séjour en Afrique du Sud à l’invitation de la Ligue des Jeunes de l’ANC, l’Africain National Congrès, où elle a constaté l’affection que la population éprouve envers Cuba et envers les programmes sociaux en application dans notre pays.

Elle a commenté sa rencontre avec Winnie Mandela, combattante politique et sociale légendaire à qui elle remis une lettre de son père adressée à Nelson Mandela, leader historique du peuple sud-africain.

Cuba demande à l’ONU un nouveau modèle de développement économique

La Havane, 5 février, (RHC)--. Cuba s’est prononcée, devant les Nations Unies, pour un nouveau modèle de développement à même d’apporter une solution durable à la crise mondiale, à la suite de l’échec plus qu’évident du modèle néo-libéral.

Pedro Nuñez Mosquera, représentant permanent de Cuba auprès de l’ONU, a souligné que le panorama mondial actuel prouve que la politique économique néo-libérale n’est pas viable.

Devant une session du comité de haut niveau sur la coopération Sud-Sud, Pedro Nuñez Mosquera a confirmé l’engagement de Cuba envers les principes de coopération entre les pays du Tiers Monde, basés sur le respect mutuel, l’aide désintéressée, la complémentarité et la solidarité.

Il a souligné que la force du Sud repose sur la diversité de sa structure économique, sociale, culturelle et géographique.

L’ambassadeur de Cuba auprès de l’ONU a rappelé que son pays manquant de grandes ressources naturelles et en butte au blocus étasunien depuis presque 50 ans déjà, a pu former des milliers de cadres professionnels qui prêtent aujourd’hui leurs services dans 157 de pays du Tiers Monde, sans exclusions ni conditions.

Il a confirmé la volonté de Cuba de poursuivre cette aide.

Partager cet article

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans les 5 de Miami
commenter cet article

commentaires