Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Cuba Si Lorraine
  •  Cuba Si Lorraine
  • : blog des amis de Cuba en Lorraine
  • Contact

19610419-CubaVictoryPlayaGiron-crop.jpg
-
cooltext517277295.png
MILCIA---copie-1.jpg
cooltext517276476.png
cooltext517276264.pngcooltext517275991.png
cooltext517276810.png
             -
colonne-gauche-copie-1.jpg
.

logo-gauche.jpg
-
Capture-freeforfive.JPG
cuba-debate.jpg 1er-mai-cuba
Pour en savoir plus
Cliquez sur l'image !

Recherche

nos amis + liens utiles

  .

titre_891504.jpg
.
.
.
RHC-1.JPG
Cubavision-TV.jpg
.
.
cuba_linda.jpg
. 

Archives

cooltext518801341.png
cooltext518803453.gif

Catégories

 

Sans-titre-1-copie-3.jpg

neruda-fidel.jpg

  logo-bas-ok.jpg

 

31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 00:35

429190342_small.jpg

El verdadero amor

 

Que no me dejen mirar la luna

ni el arbol seco del lento invierno,

que me prohiban prender el fuego,

jugar al suen~o con la ceniza,

no significa que esta perdido

ese amor puro que con mis ojos

y con mis manos forjo y forje

para otros ojos, para otras manos.

El amor que expira no es amor.

El verdadero amor pertenece

a todo el tiempo, a la tierra toda,

sin temor enfrenta tempestades,

resisite hasta el filo de la muerte

y, como la natura, es eterno.

 

Domingo, 31 de enero de 2010

 

Tony Guerrero

Le vrai amour

 

Même si on ne me laisse pas regarder la lune

ni l’arbre desséché par le lent hiver,

même si on m’empêche d’allumer le feu,

de jouer au songe avec la cendre,

cela ne veut pas dire qu’est perdu

ce pur amour que de mes yeux

et de mes mains je forge et j’ai forgé

pour d’autres yeux, pour d’autres mains.

L’amour qui expire n’est pas l’amour.

Le vrai amour appartient

à l’ensemble du temps et à la terre entière,

il affronte sans crainte les tempêtes,

il résiste même au tranchant de la mort

et, comme la nature, est éternel.

 

Dimanche, 31 janvier 2010

 

Tony Guerrero (trad: A. Arroyo)

Partager cet article

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans les 5 de Miami
commenter cet article

commentaires