Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Cuba Si Lorraine
  •  Cuba Si Lorraine
  • : blog des amis de Cuba en Lorraine
  • Contact

19610419-CubaVictoryPlayaGiron-crop.jpg
-
cooltext517277295.png
MILCIA---copie-1.jpg
cooltext517276476.png
cooltext517276264.pngcooltext517275991.png
cooltext517276810.png
             -
colonne-gauche-copie-1.jpg
.

logo-gauche.jpg
-
Capture-freeforfive.JPG
cuba-debate.jpg 1er-mai-cuba
Pour en savoir plus
Cliquez sur l'image !

Recherche

nos amis + liens utiles

  .

titre_891504.jpg
.
.
.
RHC-1.JPG
Cubavision-TV.jpg
.
.
cuba_linda.jpg
. 

Archives

cooltext518801341.png
cooltext518803453.gif

Catégories

 

Sans-titre-1-copie-3.jpg

neruda-fidel.jpg

  logo-bas-ok.jpg

 

16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 16:32

posada_carriles.jpgLa Havane, 15 mai, (RHC)--. Mme le juge, Kathleen Cardone, du tribunal d’immigration d’El Paso, au Texas, a autorisé Luis Posada Carriles, terroriste d’origine cubaine tristement célèbre, à déposer par téléphone sa déclaration devant cette cour, le 2 juin.

L’avocat de Posada Carriles avait demandé une autorisation du gouvernement pour éviter un long voyage en voiture depuis Miami jusqu’au Texas, en raison de l’âge avancé de son client.

En raison de toute la kyrielle d’actes de terrorisme et des 73 charges d’homicide présentées devant la justice vénézuélienne au sujet de l’explosion en plein vol d’un avion cubain, en octobre 1973, Luis Posada Carriles est interdit de prendre tout vol à l’intérieur des Etats-Unis.

Mais, Posada considéré comme le pire terroriste des 30 dernières années en Amérique Latine, doit seulement répondre devant le tribunal d’El Paso pour son entrée clandestine en territoire étasunien, en 2005. Techniquement il est uniquement accusé d’avoir menti au service d’immigration.

Ce procès est brandi comme prétexte par les autorités étasuniennes pour refuser l’extradition demandé en bonne et due forme par le Venezuela peu après son arrestation en 2005.

Le gouvernement vénézuélien évoque dans sa demande d’extradition le fait que Posada Carriles s’est évadé en 1985 d’un quartier de haute sécurité à proximité de Caracas, où il attendait d’être jugé pour un de ses crimes les plus atroces : l’explosion en plein vol de l’avion cubain, face aux côtes de la Barbade.

Cuba et le Venezuela ont une nouvelle fois dénoncé en début de semaine à l’ONU, la protection que Washington offre à ce terroriste avoué.

Partager cet article

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans L'Empire
commenter cet article

commentaires