Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Cuba Si Lorraine
  •  Cuba Si Lorraine
  • : blog des amis de Cuba en Lorraine
  • Contact

19610419-CubaVictoryPlayaGiron-crop.jpg
-
cooltext517277295.png
MILCIA---copie-1.jpg
cooltext517276476.png
cooltext517276264.pngcooltext517275991.png
cooltext517276810.png
             -
colonne-gauche-copie-1.jpg
.

logo-gauche.jpg
-
Capture-freeforfive.JPG
cuba-debate.jpg 1er-mai-cuba
Pour en savoir plus
Cliquez sur l'image !

Recherche

nos amis + liens utiles

  .

titre_891504.jpg
.
.
.
RHC-1.JPG
Cubavision-TV.jpg
.
.
cuba_linda.jpg
. 

Archives

cooltext518801341.png
cooltext518803453.gif

Catégories

 

Sans-titre-1-copie-3.jpg

neruda-fidel.jpg

  logo-bas-ok.jpg

 

16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 07:52

ivette and olga

La Havane, 15 mars, (RHC)--. Olga Salanueva a dénoncé devant le Conseil des Droits humains de l’ONU l’acharnement dont les 5 antiterroristes cubains prisonniers politiques aux Etats-Unis et leurs proches font l’objet de la part de Washington.

Olga Salanueva, elle-même est privée du droit de rendre visite à son mari, René, condamné à 15 ans de prison au terme d’un procès inique à Miami. Washington lui refuse systématiquement le visa en avançant que sa présence aux Etats-Unis menace la sécurité nationale de ce pays.

« Je viens partager avec vous une histoire cruelle d’abus » a souligné Olga tout au début de son intervention à un débat interactif avec les groupes de travail de l’ONU sur les arrestations arbitraires et sur les disparitions forcées et involontaires.

Olga a rappelé que 5 ans après que le premier de ces groupes eut conclu que l’arrestation des 5 antiterroristes cubains avait un caractère arbitraire, Washington nie la justice à ces 5 hommes condamnés sans preuve pour « conspiration afin de commettre de l’espionnage. »

Elle a d’autre part signalé que le Département d’Etat semble décidé à empêcher coûte que coûte l’exercice du droit de visite en prison dans les cas de Gerardo et René. Il faut rappeler qu’Adriana n’a pas pu revoir son mari, Gerardo, condamné lui à deux prisons à vie, depuis son arrestation en septembre 1998, à Miami.

Après avoir expliqué que la voie aux démarches auprès du système judiciaire étasunien est fermée suite au non lieu de la Cour suprême, Olga a demandé au Conseil des Droits humains de l’ONU d’intercéder auprès du président Obama pour la libération des 5, en se basant sur l’innocence démontrée de ces hommes qui tentaient de déjouer les plans terroristes des groupes contre-révolutionnaires d’origine cubaine basés en Floride.

Partager cet article

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans les 5 de Miami
commenter cet article

commentaires