Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Cuba Si Lorraine
  •  Cuba Si Lorraine
  • : blog des amis de Cuba en Lorraine
  • Contact

19610419-CubaVictoryPlayaGiron-crop.jpg
-
cooltext517277295.png
MILCIA---copie-1.jpg
cooltext517276476.png
cooltext517276264.pngcooltext517275991.png
cooltext517276810.png
             -
colonne-gauche-copie-1.jpg
.

logo-gauche.jpg
-
Capture-freeforfive.JPG
cuba-debate.jpg 1er-mai-cuba
Pour en savoir plus
Cliquez sur l'image !

Recherche

nos amis + liens utiles

  .

titre_891504.jpg
.
.
.
RHC-1.JPG
Cubavision-TV.jpg
.
.
cuba_linda.jpg
. 

Archives

cooltext518801341.png
cooltext518803453.gif

Catégories

 

Sans-titre-1-copie-3.jpg

neruda-fidel.jpg

  logo-bas-ok.jpg

 

6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 09:17

afreecanos_cover_small_288x300.jpg

Pianiste et compositeur cubain né à Camagüey en 1965, Omar Sosa étudie très tôt les percussions puis le piano, au sein de l'École nationale de musique de La Havane, à Cuba, avant d'entrer à l'Institut supérieur d'art. Il vivra en Équateur, à San Francisco puis à Barcelone. Le créateur trouve son inspiration dans la musique traditionnelle cubaine, le jazz, le hip-hop ou encore la musique arabe. Il joue tout autour du globe, compose des musiques de films et a également des références de musique classique.

Expression de l'humanisme

Profondément politique et spirituelle, il décrit sa musique comme une expression de l'humanisme. D'albums en live, au sein d'un orchestre symphonique ou de toute autre formation, il fait voyager son public, envoûte chaque endroit qu'il occupe par sa musique métissée, véritable alliage de cultures et de genres.

En 2008, l'album « Afreecanos » démontre comme toujours l'étendue de son inspiration : un mélange de jazz, de sonorités afro-caribéennes et de musiques plus urbaines. L'esprit des ancêtres africains souffle. Certes, son jazz s'est toujours enraciné dans le versant le plus coloré et le plus vaudou des musiques de son île natale, car il est initié aux tambours de la santería et à leur mysticisme hérité des anciens esclaves noirs. Mais cette fois, il invite une chanteuse malienne (Mamani Keita) et un vocaliste sénégalais (Mola Sylla), aux côtés d'un flûtiste peul (Ali Wagué), d'un joueur de kora (Ali Boulo Santo) et d'un percussionniste mandingue (Baba Sissoko). Ces apports arrivent comme de lointaines réminiscences reliées entre elles par les couleurs plutôt jazzy du piano de Sosa avec, à ses côtés, la trompette de Stéphane Belmondo. Omar Sosa ensorcelle. Macs communauté de communes aux côtés de Scène aux champs invite au voyage. Soirée immanquable pour les mélomanes.

Auteur : Chantal Destribats Sud Ouest.com

Partager cet article

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans écouter
commenter cet article

commentaires