Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Cuba Si Lorraine
  •  Cuba Si Lorraine
  • : blog des amis de Cuba en Lorraine
  • Contact

19610419-CubaVictoryPlayaGiron-crop.jpg
-
cooltext517277295.png
MILCIA---copie-1.jpg
cooltext517276476.png
cooltext517276264.pngcooltext517275991.png
cooltext517276810.png
             -
colonne-gauche-copie-1.jpg
.

logo-gauche.jpg
-
Capture-freeforfive.JPG
cuba-debate.jpg 1er-mai-cuba
Pour en savoir plus
Cliquez sur l'image !

Recherche

nos amis + liens utiles

  .

titre_891504.jpg
.
.
.
RHC-1.JPG
Cubavision-TV.jpg
.
.
cuba_linda.jpg
. 

Archives

cooltext518801341.png
cooltext518803453.gif

Catégories

 

Sans-titre-1-copie-3.jpg

neruda-fidel.jpg

  logo-bas-ok.jpg

 

30 mai 2010 7 30 /05 /mai /2010 14:23

Ricardo-Alarcon.hmedium.jpg

La Havane, 29 mai, (RHC)--. Ricardo Alarcon, président de l’Assemblée Nationale de Cuba, a confirmé ce vendredi la solidarité de Cuba avec les étudiants portoricains qui se sont mis en grève le 22 avril pour empêcher la privatisation de l’enseignement supérieur.

Au cours d’une intervention spéciale à la Vè Rencontre Internationale Justice et Droit, au cours de laquelle il a exposé les principales violations commises dans l’affaire des 5 Cubains prisonniers aux Etats-Unis, Ricardo Alarcón a égale ment confirmé la solidarité avec les étudiants et le peuple de Porto Rico.

Il a rendu un hommage spécial à Natalia Sánchez López, une jeune de 21 ans qui prenait par à la grève à l’Université de Mayagüez, assiégée par la police qui empêchait l’accès d’aliments et d’eau et qui s’est évanouie et a dû être transférée dans un hôpital où elle est morte.

« Ses camarades ont défilé dans les rues de San Juan, cette manifestation impressionnante a eu l’appui généralisé du peuple. Ils criaient énergiquement : nous sommes des étudiants pas de criminels. Ils le proclament depuis 36 jours dans les 11 sièges de l’Université de Porto Rico, mais ni le Parlement européen, ni les démagogues de pacotille, ni les médias au service de l’empire, n’y ont porté la moindre attention. Combien de fois Natalia devra mourir? Combien d’autres pensent ils tuer? »- s’est demandé le Président de l’Assemblée Nationale de Cuba qui a ajouté :


« Je veux confirmer, au nom de l’Assemblée Nationale du Pouvoir Populaire, notre solidarité la plus ferme et complète avec la jeunesse et le peuple de Porto Rico, qui livrent cette belle bataille pour la liberté et la culture…”

Ils nous font voir l’avenir avec optimisme ; c’est grâce à eux qu’un jour la justice et le droit ne seront que de nobles mots pour leur peuple et pour tous les autres peuples » a relevé le président du Parlement cubain à la clôture de la 5 conférence internationale sur la justice et le droit, ici à La Havane. .

Devant les experts d’une quinzaine de pays latino-américains, européens et africains présents à cette rencontre, Ricardo Alarcon a souligné que pourtant les centres du pouvoir aux Etats-Unis et en Europe ont orchestré une forte campagne médiatique contre Cuba.

« Ils l’ont déclenchée en manipulant grossièrement le décès lamentable d’un prisonnier de droit commun qui a décidé de se mettre en grève de la faim. Cette personne a été transférée dans un hôpital où tout a été fait pour essayer de lui sauver la vie » a-t-il signalé.

« Où sont passés ceux qui nous censurent lorsque la grève étudiante a commencé à Porto Rico, il y a plus de cinq semaines ? Qu’ont-ils dit quand les autorités ont encerclé les locaux de l’université et coupé l’eau et l’électricité ? Ont-ils peut-être protesté quand la police a brutalisé ceux qui tentaient de leur faire parvenir des aliments, de l’eau et des médicaments ? Ces jeunes n’ont pas décidé volontairement de se mettre à jeun à la recherche de publicité, cela leur a été imposé de force et les médias se taisent honteusement » a souligné Ricardo Alarcon qui a dénoncé, une fois de plus, l’emprisonnement injuste des cinq antiterroristes cubains aux Etats-Unis depuis presque 12 ans déjà et le refus systématique de visa auquel se heurtent les femmes de deux d’entre eux, Olga et Adriana, ce qui leur empêche de leur rendre visite en prison.

« Mais la presse de ce pays-là se tait. Si le peuple étasunien était au courant de l’affaire, il clamerait sûrement au président Obama justice et liberté pour ces combattants antiterroristes »

Partager cet article

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans solidarités
commenter cet article

commentaires