Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Cuba Si Lorraine
  •  Cuba Si Lorraine
  • : blog des amis de Cuba en Lorraine
  • Contact

19610419-CubaVictoryPlayaGiron-crop.jpg
-
cooltext517277295.png
MILCIA---copie-1.jpg
cooltext517276476.png
cooltext517276264.pngcooltext517275991.png
cooltext517276810.png
             -
colonne-gauche-copie-1.jpg
.

logo-gauche.jpg
-
Capture-freeforfive.JPG
cuba-debate.jpg 1er-mai-cuba
Pour en savoir plus
Cliquez sur l'image !

Recherche

nos amis + liens utiles

  .

titre_891504.jpg
.
.
.
RHC-1.JPG
Cubavision-TV.jpg
.
.
cuba_linda.jpg
. 

Archives

cooltext518801341.png
cooltext518803453.gif

Catégories

 

Sans-titre-1-copie-3.jpg

neruda-fidel.jpg

  logo-bas-ok.jpg

 

17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 20:40

a-la-peche-aux-moules.jpg

Jacques Lanctôt

Deux tyrans sont partis mais plusieurs autres demeurent en poste. La grosse Presse, celle de Gesca, y est allée récemment de ses analyses clairvoyantes. Elle a envoyé sa journaliste Laura-Julie Perreault à la pêche aux moules moules moules. Elle nous apprend qu’à Cuba règne un dictateur, Raul Castro. Ah ben, dis-donc dis-donc, voilà Cuba abaissée au rang des pires dictatures sanguinaires où l’on emprisonne pour la simple raison d’être un opposant, où l’on torture et fusille sans autre forme de procès, où l’on bâillonne la presse et les citoyens, où les artistes, les scientifiques et le monde ordinaire n’ont pas le droit de s’exprimer ni de quitter le pays, etc.

Vous en connaissez beaucoup, vous, de dictateurs, qui pourraient aligner autant de talents scientifiques, culturels, sportifs, culinaires, etc., comme Cuba a su le faire depuis 50 ans? Récemment, la grande ballerine Alicia Alonzo était à Montréal pour y présenter le Ballet national de Cuba, qui a fait école mondialement. La chanteuse cubaine Omara Portuondo, âgée de 81 ans, dont le nom est étroitement lié au légendaire Buena Vista Social Club, nous visite actuellement et elle se produit au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts dans le cadre du festival Montréal en lumière. Bon an mal an, en décembre, a lieu à La Havane un Festival international du nouveau cinéma latino-américain, qui compte sur la participation des principaux producteurs et réalisateurs de ce continent, tandis qu’actuellement se déroule la 20e Foire internationale du livre de La Havane à laquelle participent 41 pays qu’on ne peut certes pas soupçonner d’être tous des «voyous».

Et la liste pourrait continuer de s’allonger puisqu’ils sont nombreux les artistes cubains à nous visiter à l’année longue, tout comme ils sont nombreux les médecins de l’île communiste à œuvrer de façon gratuite et généreuse dans les pays qui en ont le plus besoin, de Haïti au Venezuela, de la Bolivie à l’Angola. En fait, ils sont plus de 20 000 médecins à soulager la misère de leurs semblables dans 77 pays. Cuba, un petit pays sous-développé et victime du plus cruel blocus économique et commercial de la part de la plus grande puissance au monde (Cuba ne reçoit ni le centième de l’aide internationale accordée aux pays en voie de développement), se classe parmi les 10 meilleurs pays au chapitre des médailles lors des Jeux olympiques d’été. Vous croyez que cette situation aurait été possible du temps de Duvalier père ou de Baby Doc, en Haïti, ou de Pinochet au Chili, ou de la dictature militaire en Argentine, ou, plus récemment, du temps de Ben Ali en Tunisie ou de Moubarak en Égypte?

Drôle de «dictature» qui brille de ses mille feux à travers la voix de ses artistes reconnus un peu partout sur la planète — poètes, romanciers, dramaturges, peintres, cinéastes —, à travers les réalisations de ses scientifiques qui développent, entre autres, de nouveaux vaccins pour les populations de Cuba et d’ailleurs afin de réduire la mortalité infantile (Cuba se compare avantageusement aux pays les plus développés dans ce domaine), à travers les exploits de ses athlètes dans presque toutes les disciplines olympiques, dans l’organisation rapide et efficace des secours à sa population lorsque se déchaînent les cyclones sur l’île, etc.

Je sais que ce plaidoyer en faveur de Cuba va encore me valoir une volée de bois vert. On va m’accuser d’avoir des œillères, d’être un vieux communiste attardé et d’édulcorer la réalité de Cuba. Trop facile comme critique. Je le répète pour la énième fois, Cuba n’est pas un paradis et il reste encore beaucoup à faire pour qu’elle le devienne, si tant est qu’on puisse imaginer un paradis sur terre.

Comme l’affirmait Frei Betto, un père dominicain brésilien et un théologien de la libération, «le scandale de l’inquisition n’a pas incité les chrétiens à abandonner les valeurs et les idéaux de l’évangile. Alors, de la même manière, l’échec du socialisme dans les pays d’Europe de l’Est ne doit pas nous amener à écarter le socialisme de l’horizon de l’histoire de l’humanité.»

Je veux bien croire que Guantanamo est à Cuba, mais cette base militaire appartient aux Américains et l’on y a pratiqué les pires techniques de torture. La journaliste de La Presse, partie à la pêche aux moules, s’est très certainement trompée de territoire.

 

 

Source : Canoë

Partager cet article

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans L'Empire
commenter cet article

commentaires