Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Cuba Si Lorraine
  •  Cuba Si Lorraine
  • : blog des amis de Cuba en Lorraine
  • Contact

19610419-CubaVictoryPlayaGiron-crop.jpg
-
cooltext517277295.png
MILCIA---copie-1.jpg
cooltext517276476.png
cooltext517276264.pngcooltext517275991.png
cooltext517276810.png
             -
colonne-gauche-copie-1.jpg
.

logo-gauche.jpg
-
Capture-freeforfive.JPG
cuba-debate.jpg 1er-mai-cuba
Pour en savoir plus
Cliquez sur l'image !

Recherche

nos amis + liens utiles

  .

titre_891504.jpg
.
.
.
RHC-1.JPG
Cubavision-TV.jpg
.
.
cuba_linda.jpg
. 

Archives

cooltext518801341.png
cooltext518803453.gif

Catégories

 

Sans-titre-1-copie-3.jpg

neruda-fidel.jpg

  logo-bas-ok.jpg

 

23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 10:20

256970799.jpg

Par Tania Hernández RHC

 

Le dernier rapport du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance, UNICEF, vient de confirmer que Cuba est le seul pays de l’Amérique Latine et des Caraïbes qui est arrivé à éradiquer la malnutrition infantile, un fléau qui menace le présent et l’avenir de la région.


Le cas de Cuba prouve que la volonté politique d’accorder  la priorité à la solution des besoins de la population, l’emporte toujours sur le manque de ressources et d’autres contraintes économiques ou financières.


Il y a des pays de la région, ayant  une extension territoriale et une population similaire à celle de Cuba et dans lesquels les nouvelles générations doivent supporter une lourde charge.

Nous pourrions mentionner par exemple le cas du Guatemala, où la moitié des enfants entre 0 et 5 ans souffrent de troubles sévères de malnutrition, taux qui s’élève jusqu’à 70% dans les communautés indiennes reculées.


L’UNICEF, a annoncé qu’il y a sur la planète 146 millions de mineurs qui souffrent de malnutrition. 28% en Afrique, 17% au Moyen Orient, 15% en Asie et 7% en Amérique Latine et les Caraïbes. En Europe Centrale la malnutrition touche 5% des enfants et le 27% restant est réparti dans d’autres zones de la planète. Pas un seul de ces enfants n’est Cubain.


Cette donnée ne fait que ratifier les critères émis récemment par le représentant de l’UNICEF à La Havane, José Juan Ortiz, qui avait remercié l’État et le peuple cubain des efforts consentis en faveur des enfants et jeunes. À Cuba -avait-il signalé- les droits des enfants sont sacrés et on veille à leur respect et mise en application.


Cuba a célébré hier le 20è anniversaire de l’entrée en vigueur de la Convention des Droits de l’enfant, un pacte international de vitale importante, qui à ce jour, a été ratifié par tous les États membres des Nations Unies à l’exception des Etats-Unis et de la Somalie.


Cuba n’est pas seulement un bon endroit pour naître, mais aussi pour être mère, comme l’a bien reconnu l’ONG, Save the Children, qui le considère comme le meilleur pays latino-américain et le premier parmi les nations du Sud, à garantir une attention spéciale aux femmes enceintes.

L’étude a tenu compte de 10 indicateurs parmi lesquels se font remarquer le niveau de scolarisation, de santé, le niveau économique, politique et social des mères et la situation de bien-être général dans laquelle vivront leurs enfants.


Il faut préciser que ces données tombent à pic, surtout à la veille de la discussion et vote, à l’Assemblée Générale de l’ONU, de la résolution cubaine “ Nécessité de mettre un terme au Blocus économique, commercial et financier imposé par les Etats-Unis à Cuba.


Ce document précise que cette politique, qualifiée de génocidaire, car elle a pour but d’exterminer tout un peuple, que Washington n’a pu faire plier, dure depuis un demi siècle et qu’elle cause des pertes économiques qui dépassent  975 milliards de dollars.


Combien de choses auraient pu être faites avec cet argent, surtout si l’on pense à tout ce qui a été fait par le gouvernement révolutionnaire avec les ressources limitées dont il dispose, pour améliorer les conditions de vie de tous les Cubains sans exception.


Les différences sont si palpables, qu’il ne faut pas donner des arguments mais nous ne pouvons pas résister à la tentation de comparer  la vie des enfants cubains et de leurs mères et celle des enfants et mères en Afghanistan, en Irak, et maintenant en Libye, où l’Empire est allé  « les sauver et les démocratiser ». Dieu nous protège d’une telle bonté!

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans Cuba
commenter cet article
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 10:13

02252632-photo-logo-onu.jpg

Par Tania Hernández

Nations Unies, 22 septembre, (RHC).- Le Président du Paraguay, Fernando Lugo, a demandé à l’ONU la levée immédiate du blocus économique, commercial et financier que les États-Unis imposent à Cuba.

Prenant la parole hier à la 66è période de sessions de l’Assemblée Générale, le président paraguayen a déploré les effets de la politique hostile étasunienne contre le peuple cubain. Il a dénoncé le fait que cette mesure viole les principes du droit international.

Pour sa part, le chef de l’état guatémaltèque, Álvaro Colom a réclamé la fin du blocus, ce qui -a-t-il signalé- aurait des conséquences favorables pour les deux parties.

Le Président bolivien, Evo Morales, a, quant à lui, appelé à refonder cet organisme mondial et il a critiqué le non respect des résolutions, faisant ainsi allusion, aux 19 résolutions successives qui exigent la levée du blocus de Cuba et qui traduisent la clameur mondiale.

« Si nous voudrions que cette organisation ait une certaine autorité pour faire respecter les résolutions adoptées, nous devrions penser à refonder l’ONU. Elle ne peut pas continuer à être ce qu’elle est. La plupart des pays du globe exigent la fin du blocus des Etats-Unis contre Cuba, une politique illégale de Washington qui dure depuis plus de 50 ans.

 Le Conseil de Sécurité des Nations Unies doit faire respecter cette résolution, approuvée à 19 reprises par un consensus réunissant un nombre croissant de pays. »

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans Cuba
commenter cet article
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 09:19

MakeThumbnail.aspx.jpg

 

Si vous participez à la Fête de l’Humanité, vous pouvez rencontrer la délégation cubaine en divers endroits.


Visitez absolument le stand « Granma », vous pourrez danser au rythme de la bonne musique cubaine et savourer mojitos et langoustes.


Mais d’abord, nous vous invitons à voir l’exposition de caricatures sur les Cinq anti-terroristes cubains injustement emprisonnés aux Etats-Unis depuis 1998.


Ils ont déjà commencé à vivre leurs 14 ans d’emprisonnement, vous pouvez exiger leur libération. Une carte postale sera à votre disposition pour que vous l’envoyiez au président Barack Obama qui, par sa seule signature, peut mettre fin à cette injustice.


Vous pouvez aussi vous joindre à la marche de solidarité avec les Cinq qui parcourra les allées de la Fête.


Continuez votre parcours vers le «Village du Monde» ou vers le «Village du Livre» où le journaliste et écrivain, Maurice Lemoine, présentera son roman «Les Cinq de Miami».


De même, vous pouvez rencontrer les Cubains dans les dibvers espaces latino-américains de la Fête et dans les stands des fédérations du Parti Communiste Français et des associations de solidarité avec Cuba.


Programme: 


Vendredi,  le 16

17H00 - Rencontre  avec  les syndicats des rotativistes  au  stand Granma.         

                  
18h30 - Inauguration de l’expo de caricatures d’humour politique et les Cinq antiterroristes cubains emprisonnés au États-Unis depuis 1998.


Samedi, le 17


11H00 -    Inauguration officielle du «Village du Monde».


12H00 -  Rencontre  au stand du PCF de Bouches du Rhône (PACA).                                                               


15H30  -  Rencontre avec Cuba-Coopération et la Mairie de Bagnolet au stand de Bagnolet avec le Maire Monsieur  Marc Everbecq.


17H30  -  Inauguration du stand de Venezuela et de l'espace ALBA.

 

18H00 - Rencontre au stand France – Cuba.

19H00 - Manifestation pour la libération des Cinq. Départ du stand Granma.


20H00  -  Rencontre au stand Cuba - Si  Francia.


Dimanche, le 18


14H00 - Rencontre au stand du Pole de la renaissance communiste en France.                                      

15H30 -  Débat sur le blocus des États-Unis contre Cuba et pour la libération des Cinq au stand “Forum pour un autre monde”.

19H00    Clôture du stand de Venezuela et de l'espace ALBA.    

 

On vous propose également le samedi 17 et le dimanche 18 :

  • La présentation du livre de Maurice Lemoine, «Cinq cubains à Miami»,  au Village du Livre.
  • La présentation du livre de Salim Lamrani, «Etat de siège. Les sanctions économiques des Etats-Unis contre Cuba», aux stands de Granma, de l’ALBA, de Cuba Si France et de France Cuba.              

Retur

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans Cuba
commenter cet article
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 09:15

fete_humanite_3.jpg

 

CUBA SI FRANCE
(F3 - point de repère n°13 sur le plan de la fête)
Avenue Missak-Manouchian

Plan de la fête


Avec sa notoriété, son impertinence, Cuba Si France est devenue incontournable pour tous ceux qui veulent soutenir la Révolution Cubaine sur la fête de l'Humanité. Lieu traditionnel et convivial de rencontres, de débats, voyages, d'humour et de musique, l'équipe de CSF vous accueillera comme d'habitude, avec la certitude de réaliser, avec votre complicité un crû exceptionnel à la veille d'élections cruciales pour la France, un succès de la combativité militante sans concession. Exceptionnellement, nous attendons à notre stand la venue du candidat du Front de Gauche à l'élection présidentielle de 2012, Jean-Luc Mélenchon.

Pendant ces 3 jours de fête, vous pourrez préparer votre futur voyage intelligent auprès de nos camarades de "Cuba Linda", spécialistes incontestés des locations chez l'habitant, des itinéraires à la carte, individuellement ou en groupe et notamment le fameux circuit "Sur les traces de la Révolution" ponctué par le privilège d'assister, à la tribune officielle, au défilé du 1er mai de La Havane.

Vous aurez aussi l'occasion, sur la partie consacrée à l'artisanat, de faire des achats qui contribueront à concrétiser nos projets d'aide. Il est aussi de grande importance d'apporter notre soutien à nos 5 camarades, patriotes cubains, injustement emprisonnés depuis 1998 dans les geôles étatsuniennes.

Dès vendredi, concerts de musique avec le groupe cubain "Fabian y su Salsa Caliente", accompagnés du célèbre mojito "Cuba Si France" bien connu de nos habitués et dont notre Président d'honneur Georges Wolinski, grand connaisseur en la matière, affirme qu'il est le meilleur de la Fête.

Un des points forts, sera l'accueil d'une délégation du Parti Communiste Cubain, venue spécialement dans le cadre de la Fête de l'Huma, le samedi 17 septembre à 19h.

Il est bien entendu que vous aurez l'opportunité de dialoguer avec différents auteurs pendant la durée de la Fête, et parmi eux Maurice Lemoine et Salim Lamrani qui dédicacera son dernier ouvrage "Etat de siège, les sanctions économiques des Etats-Unis contre Cuba". Cette étude se propose de dresser une brève perspective historique de l'état de siège économique mis en place par Washington et d'apporter quelques éléments juridiques à ce sujet.

En raison du vif succès rencontré par l'équipe de "Charlie Hebdo" l'an passé, et à votre demande, nous avons tenu à réinviter nos amis : Catherine, Cabu, Charb, Jul, Tignous, Riss, Luz, Honoré sans oublierl'ami intimede Bachelot, Patrick Pelloux, et tous les autres. Bien entendu notre ami de toujours Georges Wolinski dédicacera son dernier livre.

Evènement : Cette année, les verres écologiques de la fête seront illustrés par l'équipe de Charlie Hebdo. Une collection à ne pas rater !   

Nous rappelons à nos amis adhérents notre présence à la Fête de l'Humanité.

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans Cuba
commenter cet article
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 09:04

imagen-nobloqueocuba.png

 

Sur la résolution 65/6 de l’Assemblée générale des Nations Unies :

 

« Nécessité de lever le blocus économique, commercial et financier appliqué à Cuba par les États-Unis d’Amérique ».

 

La Havane, septembre 14, 2011.

 

INTRODUCTION du RAPPORT


Le blocus économique, commercial et financier du gouvernement des États-Unis contre Cuba a été maintenu et renforcé malgré la demande toujours plus forte de la communauté internationale, et notamment de l’Assemblée générale des Nations Unies, d’y mettre fin.


Même si certaines mesures positives ont été prises par le gouvernement étasunien actuel, celles-ci restent insuffisantes et extrêmement limitées, et ne visent en aucun cas à dénouer la trame complexe de lois, réglementations et dispositions régissant la politique de blocus contre Cuba.


Les lois sur le commerce avec l’ennemi (1917), l’aide extérieure (1961), la gestion des exportations (1979), Torricelli (1992) et Helms-Burton (1996), ainsi que les réglementations concernant la gestion des exportations sont non seulement maintenues, mais composent la structure juridique même d’une politique qui constitue un acte de génocide aux termes de la Convention de Genève pour la prévention et la répression du crime de génocide de 1948, et un acte de guerre économique selon la définition donnée en 1909 par la Conférence navale de Londres, dans sa déclaration relative au droit de guerre maritime.


L’application stricte et cruelle de ces lois, ainsi que celle d’autres dispositions, fait que Cuba ne peut toujours pas exporter ni importer librement des produits et des services vers ou depuis les USA et ne peut utiliser le dollar des États-Unis dans ses transactions internationales, ni ouvrir des comptes dans cette monnaie dans des banques de pays tiers. Il ne lui est pas non plus permis d’accéder à des crédits de banques étasuniennes, de leurs filiales dans des pays tiers ou d’institutions internationales comme la Banque mondiale, le Fonds monétaire international ou la Banque interaméricaine de développement.


Malgré le discours officiel qui veut convaincre l’opinion publique internationale que le gouvernement étasunien actuel a engagé une politique de changements positifs, Cuba ne peut toujours pas commercer avec des filiales de sociétés étasuniennes dans des pays tiers et les hommes d’affaires ressortissants de pays tiers souhaitant investir à Cuba font systématiquement l’objet de menaces et sont inscrits sur des listes noires.
L’intensification de la traque contre les transactions financières internationales cubaines, y compris celles réalisées avec des organismes multilatéraux à des fins de coopération avec l’île, a été l’un des traits caractéristiques de l’application de la politique de blocus sous l’administration actuelle.


Ayant pris le contrôle de la Commission des Relations extérieures de la Chambre des représentants du Congrès des États-Unis, les leaders des groupes anti-cubains les plus virulents se préparent maintenant à un nouveau 
coup contre Cuba : empêcher que des sociétés étrangères intéressées par l’exploration pétrolière dans la zone économique exclusive cubaine n’y opèrent.


À cet égard, la demande faite le 19 mai dernier par le sénateur de la Floride Bill Nelson au Secrétariat d’État afin que celui-ci intervienne auprès du gouvernement espagnol pour que la compagnie pétrolière espagnole Repsol arrête ses activités de prospection prévues à Cuba, ainsi que les démarches faites en ce sens à Madrid par une délégation de haut niveau du gouvernement étasunien, dirigée par Ken Salazar, Secrétaire d'État à l'Intérieur, montrent que les actions contre Cuba ne connaissent ni frontières ni souverainetés.


Les dommages économiques directs infligés au peuple cubain par le blocus économique, commercial et financier des USA se sont chiffrés, au bas mot, jusqu’à décembre 2010, à prix courants, à plus de 104 000 000 000 de dollars.


Compte tenu du fait que le dollar s’est déprécié face à l’or, dont le cours sur le marché financier international a été extrêmement élevée en 2010 et continue d’afficher une tendance à la hausse, le préjudice infligé à l’économie cubaine se monterait à plus de 975 000 000 000 de dollars.

 

Cliquez pour lire la suite du rapport ...très instructif

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans Cuba
commenter cet article
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 08:55

episcopal05.jpg

11 Septembre 2011 - Le temple de l'Eglise Evangélique de la Pentecôte, situé dans les rues Infanta et Santa Maria, dans Habana Centro, présentait depuis plusieurs jours une situation inhabituelle, dans la mesure où il gardait de manière prolongée à l'intérieur de l'Eglise plus de 60 personnes, dont 19 mineurs et 4 femmes enceintes, qui se retrouvaient pour une retraite à huis clos, affirme une note officielle diffusée ce soir par le Porte Parole National de la Television Cubaine.

 

Ces personnes, réunies dans le temple de par leur volonté personnelle depuis le 21 Août avaient été convoquées par Braulio Herrera Tito, dont la hiérarchie s'était séparée en tant que pasteur, pour des raisons internes, depuis Mai 2010.

 

Devant cette situation, un groupe de proches est allé voir les autorités, préoccupé particulièrement par les enfants qui n'allaient pas à l'école et par les femmes enceintes, qui ne recevaient pas les soins médicaux qui leur étaient prescrits.

 

Au vu des circonstances, il y eut des conversations avec les proches, des leaders religieux et quelques membres de la congrégation. Les lieux ont été protégés et une attention médicale a été proposée.

 

Après plusieurs contacts avec ceux qui dirigeaient la retraite, une équipe médicale a évalué la santé des femmes enceintes, qui avaient décidé de rester là. Elle a prévenu qu'un séjour prolongé, sans soins spécialisés, pouvaient affecter la santé des femmes enceintes. La préoccupation selon laquelle le temps passait sans que les enfants n'aillent à l'école a aussi été transmise.

 

Les autorité pubiques maintiendront la garantie de la sécurité des citoyens afin d'éviter un quelconque incident et elles demandent que ceux-ci les excusent pour la gêne occasionnée.

 

A été manifestée la disposition à poursuivre les transactions nécessaires à une solution favorable à cette situation dont l'origine est étrangère à nos autorité. Lesquelles ont redit leur volonté de collaborer dans cet esprit avec les proches, la communauté et les institutions religieuses qui sont impliqués.

 

Parmi les commentaires sur Cubadebate:

 

Jotab:

 

Je repecte toutes les religions et les persoones qui les pratiquent avec sincérité, mais il me paraît très étrange que l'on mette en péril la santé d'un être humain et les occupations normales de la vie des enfants, au nom d'un Dieu quelconque. Je considère que cette attitude est étrangère à toute religion, dont le précepte fondamental doit être le respect de la vie.

 

Plaise à Dieu que cette situation trouve une solution le plus rapidement possible sans contretemps d'aucun genre.

 

Ayons à l'oeil ceux qui veulent pêcher en eaux supposément troubles.

 

Arisbel Álvarez:

 

Préparez-vous à l'offensive quand le journal "El Pais" en rendra compte, dans cette église étaient rassemblés "des militants pour la paix, des représentants religieux, des opposants de première, etc. etc." En face de cette église s'agglutineront la señora Pollán et ses obstinées Dames en Blanc, les représentants des ambassades des Etats-Unis, de l'Allemagne et de la République Tchèque, et d'autres personnages officiels seront par hasard garés près de l'endroit. Quelques reportages apparaîtront dans des journaux de cinquième catégorie sur la police Cubaine donnant des coups à gauche et à droite. Je suis sûr que cet incident dans l'Eglise Evangélique de La Havane aura plus de répercussions que la guerre en Libye, que le 11 Septembre, etc.

 

Le film est en train de commencer.

 

Traduction : Alma

 

 

 

 

http://www.cubadebate.cu/noticias/2011/09/11/autoridades-ayudan-a-solucionar-incidente-en-iglesia-evangelica-de-la-habana/

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans Cuba
commenter cet article
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 00:05

1311345_mer.jpg

 

Orfilio Pelaez


LES recherches réalisées dans le cadre du macro projet sur les dangers et la vulnérabilité côtière à l’horizon 2050 et 2100, par des spécialistes de 16 institutions scientifiques et autres organismes, ont permis de déterminer que la montée du niveau de la mer est la principale menace que fait peser le changement climatique sur les côtes de Cuba.


Selon les modèles conçus par les spécialistes de l’Institut de météorologie, dans les délais mentionnés, le niveau de la mer augmenterait de 27 et de 85 cm. Pour ces mêmes périodes, les océanologues parlent de 31,14 et de 84,92 cm.


Autrement dit, en 2050, la superficie émergée de Cuba se réduirait de 2 550 km carrés, soit 2,32% de la totalité du territoire, et, en 2011, de 5 997 km carrés.


Les résultats s’appuient sur des techniques numériques avancées, qui incluent l’analyse et le traitement d’une base de données sur les profondeurs marines proches de la côte.


À plus court terme, l’élévation du niveau de la mer et les vagues causées par des ouragans intenses constituent le principal danger associé au changement climatique dans l’archipel cubain : ces phénomènes causent de sérieux dégâts aux logements, aux installations économiques, sanitaires, éducationnelles, aux routes et à d’autres bâtiments construits dans des zones très basses ou proches du littoral.


LES APPORTS D’UN TRAVAIL DE RECHERCHE SCIENTIFIQUE


Pour se faire une idée juste des perspectives à moyen terme, des spécialistes de l’Institut de planification physique et de ses directions provinciales et municipales ont exécuté la première étape du projet intitulé « Evaluation de l’impact et de la vulnérabilité, par effets des changements climatiques et des phénomènes météorologiques extrêmes sur les établissements côtiers à l’horizon 2050 et 2100 ».


Carlos M. Rodriguez Otero, master ès sciences géographiques, est un des principaux auteurs de ce travail. Il a expliqué au journal Granma que si les mesures d’adaptation qui s’imposent ne sont pas prises, en 2050, 122 de ces établissements côtiers seront partiellement ou totalement touchés : à cette date, quinze auront totalement disparu, et six autres en auront fait autant en 2100.


La liste des sites inclut les zones de plage des provinces de Pinar del Rio, Artemisa, Mayabeque, Villa Clara, Sancti Spiritus, Ciego de Avila, Camagüey et Las Tunas.

En outre, 577 communautés côtières sont exposées à des inondations sévères, au passage d’ouragans de grande intensité qui génèrent des vagues d’une hauteur considérable.

La zone la plus exposée se situent à un mètre ou moins d’altitude, et sur une distance de mille mètres à partir de la côte, indique le spécialiste.


Sur la base de modèles mathématiques avancés et à partir des connaissances accumulées au fil de ces dernières années, nous avons construit une base de données qui a permis de confectionner des cartes sur les effets permanents ou temporels du changement climatique et des vagues géantes produites par les cyclones. Les niveaux de risque ont été évalués sur chaque territoire.


« Nous savons à ce jour quels sont les sites qui sont menacés, nous connaissons les dégâts auxquels il faut s’attendre, et ce niveau d’information situe Cuba dans une position privilégiée pour diminuer les effets de ces phénomènes inévitables.


Cela suppose la conception et la mise en œuvre de politiques et d’actions qui contribueront à l’adaptation requise dans les sites menacés, minimiseront les risques, garantiront la protection de la population et protègeront les installations économiques et sociales.


 

Ceci passe évidement par le rétablissement de la discipline dans l’application des réglementations territoriales émanant du système de planification physique. Il s’agit avant tout de s’abstenir d’exécuter de nouveaux investissements dans les zones menacées et de faire les travaux d’ingénierie qui s’imposent dans certaines localités côtières, avec le concours actif de leurs habitants.

 

Source : Granma 

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans Cuba
commenter cet article
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 00:35

Capture99.JPG

Demokratizando

 

Par Reynaldo Henquen

Belgrade, 7 septembre (PL-Granma-RHC) – Le Vice-ministre cubain des Affaires étrangères, Abelardo Moreno, a critiqué le rôle joué par l’OTAN en Libye et la manipulation des Nations Unies et de son Conseil de Sécurité.

Il a appelé l’Occident à éviter un scénario similaire en Syrie.

 

Prenant la parole à la journée d’hommage à l’occasion du cinquantenaire du Mouvement des Pays Non-alignés, Abelardo Moreno a ajouté : « L’on nous dit qu’il s’agit de guerre préventives, pour protéger des civils, mais dans la pratique, ce sont des guerres pour mettre en crise la souveraineté d’autres pays ». 

 

Le Mouvement des Pays Non-alignés a passé en revue les principes directeurs de l’organisation et il a réaffirmé, au cours d’une réunion de deux jours, qu’il poursuivra la lutte pour la solution pacifique des conflits, pour le désarmement dans le monde et pour le respect des droits des Etats grands et petits.

 

Le ministre cubain des Affaires étrangères a ajouté : « En ce demi-siècle d’existence nous avons été à même de surmonter les différences politiques, économiques, socioculturelles et idéologiques résultant de l’hétérogénéité des membres du Mouvement, ainsi que de vaincre les tentatives de nous diviser et de relever les défis posés à notre propre existence par l’effondrement du camps socialiste et la fin de la confrontation Est-ouest ».

Au cours de la rencontre, les ministres des Affaires étrangères ont passé en revue les principes directeurs de l’organisation internationale dont la première Conférence s’est tenue à Belgrade du 1er au 6 septembre 1961.

Source : RHC

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans Cuba
commenter cet article
5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 23:37

vacuna_cancer1.jpg

 

5 Septembre 2011 – Au moment où l’OMS appelle l’attention sur le fait dramatique que 5 000 000 de personnes meurent chaque année de la consommation de tabac, chiffre qui pourrait s’élever à 8 000 000 d’ici 2030, Cuba annonce la nouvelle encourageante d’avoir développé le premier vaccin thérapeutique du monde cpntre le cancer du poumon, l’un des plus fréquents du monde, et dont les conséquences sont les plus importantes pour les fumeurs.

 

Des essais cliniques couronnés de succès on fait la preuve de l’efficacité du médicament, qui sera commercialisé dans l’île sous le nom de Cimavax-EGF, grâce au patient travail des chercheurs du Centre d’Immunologie Moléculaire de La Havane, qui pensent déjà à utiliser le principe même du médicament pour le traitement d’autres maladies cancéreuses.

 

Publiées dans l’hebdomadaire local Trabadores, les déclarations de Gisela González établissent que le médicament ne peut prévenir la maladie, mais il améliore considérablement l’état des patients gravement atteints, il offre la possibilité de convertir un cancer avancé en maladie chronique contrôlable, dans la mesure où il génère la production d’anticorps contre les protéines hors contrôles libérées dans les processus de prolifération cellulaire.

 

L’OMS a souligné que le cancer du poumon est l’une des maladies les plus graves, l’une de celles qui a le plus d’incidence sur l’être humain, qui est responsable du haut niveau de mortalité due au cancer à l’échelle mondiale, avec plus d’un million de décès par an.

 

Parmi les plus affectés par ce fléau on trouve les pplus de 50 ans avec des antécédents de tabagisme et les personnes exposées à la fumée du tabac – tenez compte du fait que 600 000 fumeurs passifs meurent chaque année dans le monde – et aux émissions des trasports ou de certaines industries.


Traduction : Alma

 

Source : cubadebate 

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans Cuba
commenter cet article
5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 23:04

Sebastian-Iradier--1809--1865-.jpg

Sebastián Iradier (1809 -1865)

 

Lire ou relire...et écouter : La plus célèbre Habanera (vidéo)


La Habanera, comme son nom l’indique (La Havanaise), et comme l’indique l’Histoire de la musique cubaine (http://www.nhusser.com/College/cham4/Cuba/Cuba.htm), est une danse cubaine. Cependant, une recherche d’images sur internet fournit surtout des… bohémiennes !

 

Explications :

 

Le 3 mars 1875 le compositeur Français Georges Bizet donne la première de son opéra « Carmen », connu et chanté maintenant dans le monde entier, sur un livret d'Henri Meilhac et Ludovic Halévy, d'après la nouvelle Carmen, de Prosper Mérimée.

 

Georges Bizet a remplacé l’aria de son opéra par la habanera d’Yradier, qui s’appelait « El arreglito » car le premier aria qu’il avait composé ne satisfaisait pas la chanteuse, Galli-Marié, qui devait assumer aussi la présentation de l’opéra. Cependant, le mars 1875, la première n’eut pas de succès et Georges Bizet mourut quelques mois plus tard, abattu, selon certains, par cet échec.

 

Pourtant maintenant, le monde entier fredonne, et souvent en français :

 

L'amour est un oiseau rebelle

que nul ne peut apprivoiser,

------

 

L'amour est enfant de Bohème,

il n'a jamais, jamais connu de loi;

si tu ne m'aimes pas, je t'aime:

si je t'aime, prends garde à toi!

 

 

Selon Wikipedia, « Bizet savait qu'il s'agissait d'une chanson originale d'Yradier, compositeur basque, puisqu'il le cite ; il l'avait emprunté à son recueil intitulé Chansons publié en 1864 » (http://fr.wikipedia.org/wiki/Sebasti%C3%A1n_Iradier). Selon d’autres auteurs, il pensait qu’il s’agissait d’une habanera « populaire » à Cuba, et sans auteur. D’autres encore font état de l’amitié dont parle Yradier pour Bizet et qui aurait été à l’origine de cet emploi, dix ans après la mort d’Yradier, d’une habanera que celui-ci avait composée.

 

Georges Bizet n’a que peu modifié la musique et le rythme et il est ‘amusant’ de lire dans Wikipedia : « Le succès extraordinaire de cette œuvre tient aussi à sa musique, "archétype de ce qui caractérise l'esprit et le style si particulier de la musique française : clarté, sonorités limpides, élégance diaphane, suggestion, articulation, lisibilité ..." » (http://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Bizet)

 

Quant aux paroles, elles semblent avoir été changées par les librettistes : il n’y a pas de Gitanes ou de Bohêmiennes sur l’île de Cuba et le texte en espagnol ne semble pas faire allusion à une femme étrangère et séductrice, comme dans l’opéra de Bizet, mais simplement à une femme qui n’a pas entièrement confiance en les belles paroles d’amour, en les promesses de mariage que lui font les hommes qui l’invitent à danser… la habanera.

 

Dans le texte espagnol, la femme se garde par la défiance du danger d’être la victime de paroles masculines, alors que dans le texte français, c’est un homme séduit qui est victime d’une femme étrangère.

 

Paroles de la habanera de Yradier :

 

Todos me dicen

La misma cosa

Que estan queriendo

Que estan queriendo

Contando ardor

Pero yo veo

Con gran pesar

Que todo es guasa

Que todo es musica

Celestial

 

Tous me disent la même chose

Qu’ils m’aiment

Qu’ils m’aiment

Et ils racontent leur ardeur

Mais je vois bien

Avec une grande tristesse

Que tout cela est une blague

Que tout cela est une douce musique

 

La partition et les paroles en espagnol de « El arreglito » sont accessibles à partir de ce lien : http://jonathanstill.com/2010/01/17/carmen-the-habanera-and-el-arreglito/

 

Une video de « El Arreglito » :

 

 

 

 

Yradier est aussi le compositeur de « La Paloma »… chantée également dans le monde entier.

 

http://www.meetinglatino.it/pagine/cuba_musica/s_cancionhabanera.htm

http://journals.cambridge.org/action/displayAbstract?aid=3262132

http://guitarra.artepulsado.com/foros/showthread.php?408-Danzas-en-la-m%FAsica-del-la%FAd-guitarra-y-vihuela

http://salvatierra-agurain.es/iradier_castellano_2.html

http://www.totana.com/cgi-bin/el-arcon-habaneras.ASP

 

Alma

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans Cuba
commenter cet article