Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Cuba Si Lorraine
  •  Cuba Si Lorraine
  • : blog des amis de Cuba en Lorraine
  • Contact

19610419-CubaVictoryPlayaGiron-crop.jpg
-
cooltext517277295.png
MILCIA---copie-1.jpg
cooltext517276476.png
cooltext517276264.pngcooltext517275991.png
cooltext517276810.png
             -
colonne-gauche-copie-1.jpg
.

logo-gauche.jpg
-
Capture-freeforfive.JPG
cuba-debate.jpg 1er-mai-cuba
Pour en savoir plus
Cliquez sur l'image !

Recherche

nos amis + liens utiles

  .

titre_891504.jpg
.
.
.
RHC-1.JPG
Cubavision-TV.jpg
.
.
cuba_linda.jpg
. 

Archives

cooltext518801341.png
cooltext518803453.gif

Catégories

 

Sans-titre-1-copie-3.jpg

neruda-fidel.jpg

  logo-bas-ok.jpg

 

13 juin 2010 7 13 /06 /juin /2010 07:56

t_rueda_de_prensa_960.jpg

Un pauvre martyr innocent, victime de ses aspirations à la liberté (mais non, pas le libéralisme débridé, voyons), dans une épouvantable dictature.

 

Le gouvernement du Vénézuéla a appelé l’oligarchie à cesser ce jeu morbide, à cesser de pousser vers la mort Frank Brito en grève de la faim depuis décembre dernier.

 

Elias Jaua, vice-président, accompagné du ministre Nicolas Maduro et de Tarek El Aissami, ministre de l’Interieur et de la Justice a donné une conférence de presse au cours de laquelle il a lancé cet appel : «Nous appelons les secteurs de l’opposition responsables, l’église catholique – dont le premier devoir est la défense de la vie - et les directeurs des medias à conjuguer leurs efforts pour sauver une vie humaine et à abandonner l’attitude indigne qui consiste à jeter le trouble et à créer les conditions pour la mort de Brito »

 

Frank Brito a été hospitalisé dans un hopital militaire, car : « face à la conviction que ni sa famille ni aucun secteur de l’opposition ne garantiraient sa vie, il est du devoir de l’état de protéger la vie des Vénézuéliens. » La Croix Rouge Vénézuélienne est invitée à visiter, diagnostiquer et soigner Brito. Jusqu’à récemment, elle n’avait pas été sollicitée par ses proches.

 

Elias Jaua a précisé que Frank Brito, propiétaire terrien, a toujours bénéficié de tous ses droits civils, sociaux et économiques, que l’état a toujours garanti qu’il les exerçait librement, de même qu’il lui a refusé des privilèges particuliers destinés à satisfaire ses prétentions.

 

Celui qui est aussi le ministre du Pouvoir Populaire pour l’Agriculture et la Terre a dit également que toutes les actions de l’armée étaient conduites par le désir de préserver la vie d’un être humain, dans une action éthique authentiquement révolutionnaire. « Que notre peuple aie confiance en ce que, comme en d’autres occasions, la vérité, la raison et la justice nous accompagnent. »

Traduction : Alma

Source : http://www.radiomundial.com.ve/yvke/noticia.php?459209

Partager cet article

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans Amérique Latine
commenter cet article

commentaires

faire part de naissance 13/10/2010 20:15


J\'apprécie votre site, grand merci de partager ces idées et je suis d\'accord avec vous ! J\'insiste, votre article est vraiment bien bon, je suis vraiment ravi d\'avoir découvert votre site ! PS
: Votre blog me donne envie d\'en mettre en ligne un également... j\'espère que j\'y arriverai !


Alma 05/09/2010 20:13


Mort pour 24 Hectares sur 290...

On peut lire dans la presse "occidentale" déchaînée:

- Franklin Britto a affirmé être propriétaire de 290 Hectares

- En 2003, l'agriculteur avait subi la saisie de ses 24 hectares de plants de yuccas et de pastèques.

Pour l'opposition [...], ce programme prouve la volonté de Chavez de faire du Venezuela un Etat communiste inspiré du Cuba castriste. (Défense de rire)

http://www.lemonde.fr/cgi-bin/ACHATS/acheter.cgi?offre=ARCHIVES&type_item=ART_ARCH_30J&objet_id=1133655
http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRLDE67U00D20100831

Il reste donc à Franklin Britto 264 hectares au moment de sa grève de la faim et de sa mort. Il a réclamé la restitution de ses 24 hectares de plants de yuccas et de pastèques au Tribunal Agraire
de l'Etat de Bolivar, au Tribunal Supérieur de l'état de Bolivar puis au Tribunal Suprême de Justice,qui ont tous reconnus le bien-fondé de l'action du Gouvernement d'Hugo Chavez et l'ont
débouté.

En revanche, le ministre Loyo rappelle que le gouvernement lui a remis tracteurs, fertilisants et semences...

http://www.aporrea.org/actualidad/n164479.html

Conclusion: l'oligarchie (les capitalistes, les riches, quelles que soient leur nationalité), qui soutient de tous ses medias et de tout son argent Franklin Britto présenté comme une pauvre victime
de la tyrannie chaviste, estime sans doute que la vie ne valait plus la peine d'être vécue avec seulement 264 Hectares?, Et que "l'un des leurs" (le meilleur ou bien le plus "influençable"?...)
allait sûrement mourir de céder 24 de ses 290 hectares... ? L'opposition au gouvernement bolivarien estime sans doute qu'ON ne peut pas vivre avec SEULEMENT 290 hectares, alors qu'il faut DE PLUS
payer les personnes qui travaillent la terre car l'esclavage a été aboli.

Les « Paysans sans terre » du Brésil, les populations entières de Colombiens expropriés totalement, ne sont peut-être pas du même avis.


cuba si lorraine 05/09/2010 22:52



Contente de te voir revenue en pleine forme !



T 34 31/08/2010 18:49


L'opposition a obtenue ce qu'elle voulait, Franklin Brito est mort aujourd'hui.

http://www.aporrea.org/actualidad/n164479.html


cuba si lorraine 01/09/2010 10:04



Voici sans doute le même cas de figure que l'affaire Zapata à Cuba, nul doute que l'opposition va s'en servir à quelques semaines des élections législatives au Vénézuela.


C'est bien triste et d'abord pour cet homme et sa famille...


http://www.aporrea.org/actualidad/n164479.html