Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Cuba Si Lorraine
  •  Cuba Si Lorraine
  • : blog des amis de Cuba en Lorraine
  • Contact

19610419-CubaVictoryPlayaGiron-crop.jpg
-
cooltext517277295.png
MILCIA---copie-1.jpg
cooltext517276476.png
cooltext517276264.pngcooltext517275991.png
cooltext517276810.png
             -
colonne-gauche-copie-1.jpg
.

logo-gauche.jpg
-
Capture-freeforfive.JPG
cuba-debate.jpg 1er-mai-cuba
Pour en savoir plus
Cliquez sur l'image !

Recherche

nos amis + liens utiles

  .

titre_891504.jpg
.
.
.
RHC-1.JPG
Cubavision-TV.jpg
.
.
cuba_linda.jpg
. 

Archives

cooltext518801341.png
cooltext518803453.gif

Catégories

 

Sans-titre-1-copie-3.jpg

neruda-fidel.jpg

  logo-bas-ok.jpg

 

1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 07:26

Rafael Correa est arrivé sain et sauf au palais de Carondolet !

correa_asamblea.png

 

Equateur : Le 30 Septembre 2010

Le président d'Equateur, Rafael Correa, est sorti à 21H25 après 10 heures et demie de séquestration dans l'Hôpital de la Police de Quito, grâce à une opération de sécurité réalisée par les militaires de l'Armée Equatorienne, qui a rencontré des conditions très difficiles pour le déliver.

 Le président Correa est sorti de l'hôpital escorté par sa garde personnelle, après un violent affrontement entre les militaires et les policiers soulevés. qui a commencé à 20h46 et a duré jusqu'à 21h25.

 La voiture du président a pu sortir dans un convoi de véhicules divers, dont des militaires qui ne purent abandonner l'hôpital qu'après en avoir délogé les uniformes rebelles qui agissaient contre le président Rafael Correa.

 Le Président a quitté les lieux dans une chaise roulante, avec un masque à gaz à cause de la grande quantité de gaz lancés par les policiers subversifs.

 Le Président est entouré de quelques membres de son cabinet et de membres loyaux de la troupe.

 L'opération a été montée entre des membres du GIR, du GOE et les Militaires des Forces Spéciales de l'Armée.

 Le Président de l'Equateur a subi ce jour un soulèvement de la police nationale contre son gouvernement et l'ordre établi pour avoir prétendu inscrire dans la loi l'égalité des salaires et des bénéfices des services publics.

 21h39

 Après une intense opération militaire, qui a inclu un affrontement armé avec les policiers insurgés, à l'extérieur de l'hôpital de la Police, le président de la République Rafael Correa a été délivré de la séquestration que lui faisaient subir les policiers soulevés, et, en voiture, il a été emmené au palais du Gouvernement.

 Là, il a été reçu par une multitude de citoyens qui l'attendaient sur la Plaza Grande, tandis que sur les balcons du Carondelet des fonctionnaires du gouvernement agitaient des drapeaux en signe de salut à l'adresse du Chef de l'Etat.

http://www.aporrea.org/internacionales/n166667.html


Les policiers Equatoriens à Correa: "Nous avons été mal informés"

 

Le président Rafael Correa a confirmé qu'il avait rencontré à l'hopital des hauts fonctionnaires de la police Equatorienne qui ont montré de la surprise et ensuite se sont excusés du fait de ne pas savoir réellement le but des mesures du Gouvernement Equatorien qui étaient de faire passer dans leur salaire ce qui auparavant était un bonus.

"Ceux-ci se sont montrés surpris, et cela confirme la désinformation intentionnelle dont ils ont été l'objet, eux et tout le corps de la police"

A la question que se pose le monde entier de savoir pourquoi l'Armée Equatorienne n'était pas intervenue pour contenir l'agressivité et la répression policières à Quito, le président a répondu que cela ne s'était pas fait parce-que l'Armée n'attendait qu'un ordre de lui.

http://www.aporrea.org/actualidad/n166663.html

Traduction : Alma


Partager cet article

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans Amérique Latine
commenter cet article

commentaires