Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Cuba Si Lorraine
  • : blog des amis de Cuba en Lorraine
  • Contact

19610419-CubaVictoryPlayaGiron-crop.jpg
-
cooltext517277295.png
MILCIA---copie-1.jpg
cooltext517276476.png
cooltext517276264.pngcooltext517275991.png
cooltext517276810.png
             -
colonne-gauche-copie-1.jpg
.

logo-gauche.jpg
-
Capture-freeforfive.JPG
cuba-debate.jpg 1er-mai-cuba
Pour en savoir plus
Cliquez sur l'image !

Recherche

nos amis + liens utiles

  .

titre_891504.jpg
.
.
.
RHC-1.JPG
Cubavision-TV.jpg
.
.
cuba_linda.jpg
. 

Archives

cooltext518801341.png
cooltext518803453.gif

Catégories

 

Sans-titre-1-copie-3.jpg

neruda-fidel.jpg

  logo-bas-ok.jpg

 

28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 00:34


Dans un mois environ les Uruguayens devront de nouveau se rendre aux urnes pour décider de la destinée de leur pays. Ils devront choisir entre deux projets différents de développement du pays : celui proposé par le Front Large, basé sur les investissements et la croissance pour aboutir à la redistribution des richesses et celui avancé par le Parti National, qui prévoit l’application des normes du marché capitaliste.

Dimanche et lorsque les résultats définitifs du premier tour n’avaient pas encore été rendus publics, les candidats des deux partis politiques à la présidence avaient déjà fait savoir qu’ils se présenteraient au second tour, prévu le 29 novembre et qui sera décisif pour élire le prochain président.

L’ex combattant Tupamaro, José Mujica, le candidat du Front Large s’est dit satisfait des résultats des élections du dimanche, au cours desquelles il a eu un large avantage sur ses principaux rivaux même s’il n’a pas obtenu les voix nécessaires pour accéder de façon directe à la présidence.

José Mujica arrive à la tête de ce premier tour avec 48% des voix. Son adversaire le plus proche était Alberto Lacalle, qui cherche un second mandat, comme candidat du Parti National et qui aurait remporté 29% des voix.

Comme attendu, Pedro Bondaberry, du Parti Colorado est 3è avec près de 18% des voix.

Dans des déclarations après la fermeture des urnes dimanche, José Mujica a souligné que ces élections ont démontré que le Front Large est la première force politique de l’Uruguay car il a obtenu un large avantage sur ses deux adversaires les plus proches, ce qui lui donne un grand optimisme en vue du second tour.

Pour sa part, Danilo Astori, candidat du Front Large à la vice présidence a assuré que le prochain tour sera un plébiscite entre deux visions de pays, celle de la gauche, qui présente un projet de nation le cap mis sur l’égalité et la justice sociale, la défense des secteurs les plus défavorisés et celle des partis traditionnels de droite qui ont plongé le pays dans des crises successives durant leurs mandats.

Pedro Bondaberry, n’a pas hésité à enlever la chemisette rouge du Parti Colorado pour se mettre celle blanche du Parti National de Lacalle, à qui il a promis son appui personnel. Il a laissé à ses partisans la liberté de choisir de quel côté se mettre.

En plus d’élire le Président et le vice président, les Uruguayens ont voté dimanche pour 99 députés et 30 sénateurs et se sont prononcés aussi au sujet de la dérogation de la loi qui protége les responsables de la répression sous la dictature de 1973 à 1985 et du droit de vote d’un demi million d’Uruguayens qui vivent à l’étranger.

Le Front Large a obtenu la majorité des postes de sénateurs et de députés: 16 et 50 respectivement. Pour la seconde fois consécutive, la coalition de gauche a dépassé le million de voix.

Le Parti National n’a remporté que 9 sièges au Sénat et le Parti Colorado 5.

Pour ce qui est des députés, le Parti National a obtenu 30 sièges. Le Parti Colorado 17 et le Parti indépendant 2.

Au cas où l’appui populaire pour déroger la dite Loi de caducité, ne soit pas suffisant, les proches des victimes des tortures, enlèvements, disparitions et assassinats ont encore une fenêtre ouverte pour obtenir que justice soit faite.

Quelques jours avant les élections, la Cour Suprême de Justice a déclaré inconstitutionnelle cette loi dans le cas spécifique de tortures contre une femme, ce qui permettrait à d’autres victimes de brandir ce verdict pour porter devant les tribunaux les tortionnaires.

Pour ce qui est du vote des Uruguayens de l’étranger, il est clair qu’il ne recevra pas 50% des voix nécessaires. Le Front Large, l’un des promoteurs de cette consultation a demandé aux citoyens de rester calmes devant les résultats. Il a promis qu’il poursuivra la lutte tant que les émigrés n’obtiendront pas ce droit.

Le prochain mois sera sans doute un mois de lutte politique très intense dans la nation sud-américaine, où les augures assurent une continuité de la gauche au gouvernement et une dynamique croissante en faveur des mécanismes d’intégration dans notre Amérique où la lutte pour la souveraineté et le bien être des peuples prend le devant de la scène.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires