Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Cuba Si Lorraine
  •  Cuba Si Lorraine
  • : blog des amis de Cuba en Lorraine
  • Contact

19610419-CubaVictoryPlayaGiron-crop.jpg
-
cooltext517277295.png
MILCIA---copie-1.jpg
cooltext517276476.png
cooltext517276264.pngcooltext517275991.png
cooltext517276810.png
             -
colonne-gauche-copie-1.jpg
.

logo-gauche.jpg
-
Capture-freeforfive.JPG
cuba-debate.jpg 1er-mai-cuba
Pour en savoir plus
Cliquez sur l'image !

Recherche

nos amis + liens utiles

  .

titre_891504.jpg
.
.
.
RHC-1.JPG
Cubavision-TV.jpg
.
.
cuba_linda.jpg
. 

Archives

cooltext518801341.png
cooltext518803453.gif

Catégories

 

Sans-titre-1-copie-3.jpg

neruda-fidel.jpg

  logo-bas-ok.jpg

 

1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 23:47

La pupila insomne partage avec Cubate une chronique en images de ce 1° Mai sur la Place de la Révolution José Marti avec les Cubains les plus jeunes . A en juger par ces images, la Révolution et les défilés à Cuba sont garantis pour au moins cinquante ans de plus.

 

 1.jpg

2.jpg

3.jpg

4.jpg

5.jpg

6.jpgSylvio Rodriguez chante « “Cuando digo futuro” (1985)

 

 

Paroles en espagnol :

 

Cuando digo futuro

 

(Silvio Rodríguez)

 

Te convido a creerme

cuando digo “futuro”.

Si no crees mi palabra

cree en el brillo de un gesto,

cree en mi cuerpo,

cree en mis manos

que se acaban.

 

Te convido a creerme

cuando digo “futuro”.

Si no crees en mis ojos,

cree en la angustia de un grito,

cree en la tierra,

cree en la lluvia,

cree en la savia.

 

Hay veinte mil buenas semillas*

en el valle desde ayer.

Hay restos de desesperados,

hay el hombre y su mujer.

 

Los hierros se fundieron ya,

hay la paciencia y queda más.

 

Hay un país de roca en ruinas

bajo otro país de pan.

Hay una madre que camina

codo a codo con su clan.

 

Los hierros se fundieron ya,

hay la paciencia y queda más.

 

Hay cuatro niños ahora mismo

sonriendo en una playa,

y en la trastienda de una bala

un militar que no ha dormido.

 

Y aquella misma muchachita

vuelve a recortar su saya;

(sí, es importante desde un niño

hasta el largo de un vestido).

 

Los hierros se fundieron ya,

hay la paciencia y queda más.

 

Yo te convido a creerme

cuando digo “futuro”.

 

Traduction:

 

Silvio Rodriguez

 

Quand je dis "futur"

 

Je t'invite à me croire

Quand je dis "futur"

Si tu ne crois pas mes mots

Crois en l'éclat d'un geste

Crois en mon corps

Crois en mes mains

Qui finissent

 

Je t'invite à me croire

Quand je dis "futur"

Si tu ne crois pas en mes yeux

Crois en l'angoisse d'un cri

Crois en la terre

Crois en la pluie

Crois en la sève

 

Il y a vingt mille bonnes graines*

Dans la vallée, depuis peu de temps

Il y a les restes des désespérés

Il y a l'homme et sa femme

 

Les fers sont déjà fondus

Prends patience et reste encore

 

Il est un pays rocheux en ruine

En dessous d'un pays de pain

Il est une mère qui chemine

Coude à coude avec son clan

 

Les fers sont déjà fondus

Prends patience et reste encore

 

Il y a quatre enfants en ce moment même

Qui rient sur une plage

Et avec l'arrière pensée d'une balle

Un militaire qui n'a pas dormi

 

Et cette petite fille

Va raccourcir sa jupe

(Oui, c'est important depuis l’enfance

La longueur d'un vêtement)

 

Les fers sont déjà fondus

Prends patience et reste encore

 

Je t'invite à me croire

Quand je dis "futur"

 

 

* Dans la version de “Causas y azares” les 20 000 graines font référence aux 20 000 morts de la lutte armée contre Batista

 

Commentaire sur Cubadebate :

 

Rien ne me plait davantage que de voir une enfance et une jeunesse en pleine santé, aspirant à un pays souverain qui leur permette d’être les artisans de leur destin ! Bien qu’ils ne le croient pas le blocus leur a fait du tort mais il les a aussi préservé du destin que connaît le reste de notre amérique, c'est-à-dire guerre, armes, drogues, migrations, misère, maladie, analphabétisme, examens, tromperie complète de l’être humain.

 

Traduction : Alma

Source: cubadebate

Partager cet article

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans Cuba
commenter cet article

commentaires