Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Cuba Si Lorraine
  •  Cuba Si Lorraine
  • : blog des amis de Cuba en Lorraine
  • Contact

19610419-CubaVictoryPlayaGiron-crop.jpg
-
cooltext517277295.png
MILCIA---copie-1.jpg
cooltext517276476.png
cooltext517276264.pngcooltext517275991.png
cooltext517276810.png
             -
colonne-gauche-copie-1.jpg
.

logo-gauche.jpg
-
Capture-freeforfive.JPG
cuba-debate.jpg 1er-mai-cuba
Pour en savoir plus
Cliquez sur l'image !

Recherche

nos amis + liens utiles

  .

titre_891504.jpg
.
.
.
RHC-1.JPG
Cubavision-TV.jpg
.
.
cuba_linda.jpg
. 

Archives

cooltext518801341.png
cooltext518803453.gif

Catégories

 

Sans-titre-1-copie-3.jpg

neruda-fidel.jpg

  logo-bas-ok.jpg

 

28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 09:36

Capture.JPG

 

Je suis

Je suis ce qu’ils ont laissé

Je suis le reste de ce qui a été volé

Un peuple caché dans la montagne

Ma peau est de cuir et résiste à n’importe quel climat.

Je suis une usine à vapeur

Main d’œuvre paysanne pour ta consommation.

Face au froid au milieu de l’été

Mon frère,il y a l’amour aux temps du choléra.

Le soleil qui se lève et le jour qui finit

Avec les plus beaux crépuscules

Je suis le Développement vivant,

Un discours politique sans parole

Les visages les plus agréables que j’ai connus

Je suis la photo d’un disparu,

Le sang dans tes veines

Je suis un bout de terre

Qui en vaut la peine,

Un panier de haricots

Je suis Maradona marquant trois buts contre l’Angleterre

Je suis ce qui porte mon drapeau

L’épine dorsale de la planète, c’est ma cordillère

Je suis ce que m’a appris mon père :

Quei qui n’aime pas sa patrie n’aime pas sa mère.

Je suis l’Amérique Latine

Un peuple sans jambes mais qui avance.

 

Tu ne peux pas acheter le vent

Tu ne peux pas acheter le soleil

Tu ne peux pas acheter la pluie

Tu ne peux pas acheter la chaleur

Tu ne peux pas acheter les nuages

Tu ne peux pas acheter les couleurs

Tu ne peux pas acheter ma joie

Tu ne peux pas acheter mes peines

 

J’ai les lacs, j’ai les rivières

J’ai mes dents pour quand je ris

La neige qui décore mes montagnes

J’ai le soleil qui me sèche et la pluie qui me baigne

Un désert grisé de peyotl

Une gorgée de pulque* pour chanter avec les coyotes

Tout ce qu’il me faut

J’ai mes poumons qui respirent le bleu clair

A une altitude qui étouffe

Je suis les molaires de ma bouche mâchant la coca.

L’automne avec ses feuilles fanées

Les vers écrits sous la nuit étoilée

Une vigne pleine de raisins

Un carnaval sous le soleil à Cuba

Je suis la mer des Caraïbes qui veille les petites maisons

En accomplissant les rituels de l’eau bénite

Le vent qui peigne mes cheveux

Je suis tous les saints qui pendent à mon cou

Les fruits de ma lutte ne sont par artificiels

Parce que l’engrais de ma terre est naturel

 

Tu ne peux pas acheter le vent

Tu ne peux pas acheter le soleil

Tu ne peux pas acheter la pluie

Tu ne peux pas acheter la chaleur

Tu ne peux pas acheter les nuages

Tu ne peux pas acheter les couleurs

Tu ne peux pas acheter ma joie

Tu ne peux pas acheter mes peines

 

[En portugais et non plus en espagnol]

Tu ne peux pas acheter le vent

Tu ne peux pas acheter le soleil

Tu ne peux pas acheter la pluie

Tu ne peux pas acheter la chaleur

Tu ne peux pas acheter les nuages

Tu ne peux pas acheter les couleurs

Tu ne peux pas acheter ma joie

Tu ne peux pas acheter mes peines

 

Tu ne peux pas acheter le soleil

Tu ne peux pas acheter la pluie

Nous allons notre chemin

Nous allons notre chemin

Nous allons en dessinant le chemin

Nous allons notre chemin

Tu ne peux pas acheter ma vie

Ma terre n’est pas à vendre

 

Je travaille la matière brute mais avec fierté,

Ici on partage, ce qui est à moi est à toi

Ce peuple ne se noie pas dans une vague

Et s(il s’écroule, je le reconstruis.

Je ne cligne pas des yeux non plus quand je te regarde

Pour que tu te souviennes de mon nom.

L’Opération Condor envahissant mon nid

Pardon, mais je ne l’oublie pas !

 

Nous allons notre chemin

Ici on  sent la lutte

Nous allons notre chemin

Je chante parce qu’on écoute

 

Ici nous sommes debout !

Vive l’Amérique !

 

Tu ne peux pas acheter ma vie.

 

 

* Pulque : boisson gazeuse légèrement alcoolisée, tirée de la sève de l’Agave. L’Agave est un cactus commun dans le midi de la France.

Traduction : Alma

Partager cet article

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans Amérique Latine
commenter cet article

commentaires