Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Cuba Si Lorraine
  •  Cuba Si Lorraine
  • : blog des amis de Cuba en Lorraine
  • Contact

19610419-CubaVictoryPlayaGiron-crop.jpg
-
cooltext517277295.png
MILCIA---copie-1.jpg
cooltext517276476.png
cooltext517276264.pngcooltext517275991.png
cooltext517276810.png
             -
colonne-gauche-copie-1.jpg
.

logo-gauche.jpg
-
Capture-freeforfive.JPG
cuba-debate.jpg 1er-mai-cuba
Pour en savoir plus
Cliquez sur l'image !

Recherche

nos amis + liens utiles

  .

titre_891504.jpg
.
.
.
RHC-1.JPG
Cubavision-TV.jpg
.
.
cuba_linda.jpg
. 

Archives

cooltext518801341.png
cooltext518803453.gif

Catégories

 

Sans-titre-1-copie-3.jpg

neruda-fidel.jpg

  logo-bas-ok.jpg

 

26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 00:29

otan.jpg

Lorsque les bombardements de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord contre des villes libyennes, avient à peine commencé, le premier ministre britannique, David Cámeron avait assuré que le leader Mouammar El Kadhafi, n’était pas un objectif militaire. À Washington, le chef du Pentagone, Robert Gates, a dit que ce serait “insensé » d’essayer d’assassiner le gouvernant de ce pays nord-africain.

Mais, un mois et demi après le début des attaques et devant la perspective de s’enfoncer dans un conflit de longue durée, de telles positions ont complètement changé et à l’heure actuelle, il y a des évidences très claires du fait que les agresseurs cherchent à éliminer physiquement le colonel El Kadhafi pour changer le cour des événements de la guerre.

Ces dernières heures, le bureau du dirigeant libyen a éclaté en morceaux durant un bombardement contre un complexe résidentiel, ce qui a ravivé le débat sur de telles intentions.

C’est légal de transformer la résidence d’un gouvernant en une cible militaire ? C’est légal de vouloir assassiner un chef d’État pour mettre un terme à une guerre imposée ?

Nul ne semble se rappeler du contenu de la résolution 1973 du Conseil de Sécurité de l’ONU, très ambiguë d’ailleurs et qui stipulait la création d’une zone d’exclusion aérienne, prétendument pour protéger la vie et la sécurité de la population civile.

La résolution n’incluait pas le renversement du gouvernement et encore moins l’exécution de son leader et de sa famille, ce qui peut arriver parfaitement à cause de la méthode choisie, le lancement indiscriminé des bombes.

Pour augmenter la pression, les États-Unis ont commencé à utiliser des avions télécommandés pour les raids contre la Libye, ces mêmes avions sans pilote qui ont tué des milliers de civils en Afghanistan et Pakistan.

Dans ce dernier pays, des milliers de personnes sont descendues dans les rues pour protester contre l’emploi de ces engins, manipulés à distance et qui ont des effets létaux pour ceux qui se trouvent à proximité des objectifs ciblés, indépendamment de leur condition, âge ou sexe.

Revenant à la Libye. Il est évident qu’au fur et à mesure que les semaines s’écoulent sans qu’il y ait les résultats escomptés, les agresseurs commencent à perdre le contrôle et ils veulent terminer au plus vite leur aventure belliciste, même si pour ce faire, ils doivent avoir recours à des méthodes propres plutôt à des maffiosi qu’à des hommes politiques. C’est le cas de 3 sénateurs étasuniens, les Républicains Lindsey Graham et John McCain et l’indépendant, Joseph Lieberman, qui ont appelé ouvertement à tuer Mouammar El Kadhafi.

Lieberman est arrivé même à assurer “qu’il est très important qu’El Kadhafi, sa famille et ses proches collaborateurs, se réveillent chaque matin, en pensant que c’est leur dernier jour".

Il n’y a rien de plus clair. Si Henri IV de France considérait que “Paris vaut bien une messe” malgré le fait qu’il était un calviniste convaincu, ces sénateurs, qui sont ceux qui font les lois aux Etats-Unis, n’ont aucune honte à reconnaître que pour eux, le pétrole libyen vaut bien un assassinat, ou plusieurs, selon le cas.

Partager cet article

Repost 0
Published by cuba si lorraine - dans L'Empire
commenter cet article

commentaires